LE GUERRIER PACIFIQUE

Qu’est-ce que la PLEINE CONSCIENCE du Moment Présent ?

Avez-vous lu le livre de Dan Millman « La Voie du guerrier pacifique » ou peut-être vu le film? Il y a cette scène très drôle qui raconte la 1ère leçon du héros : sortir les ordures de sa tête. Une scène qui dépeint magnifiquement un changement soudain et radical du mode de penser habituel à la pleine conscience.

Dans cette histoire, inspirée de faits réels, Dan est un jeune athlète très prometteur. Il est décrit comme une personne égoïste, hautaine et très ambitieuse. Ce qui est assez courant chez les jeunes gens brillants 😉 Conditionné par son milieu, il s’imagine que l’accomplissement et le bonheur viendront à lui lorsqu’il obtiendra la gloire sportive…

Et puis il rencontre un homme mur et éclairé – pour ne pas dire éveillé – qui travaille de nuit dans une petite station-service locale. Cet homme possède quelque chose que Dan ne possède pas et qui l’interpelle… Dan devient son élève.

Un soir, dans une autre scène, celui que Dan a surnommé Socrate l’invite à aller s’asseoir sur le capot d’une épave et lui dit qu’il doit y rester jusqu’à ce qu’il ait – ENFIN – quelque chose de valeur à dire. Il faut dire que la tête de Dan est truffée de toutes sortes de sottises auxquelles l’éducation et le système nous préparent et, en plus, il a un caractère de chiotte ! 😉

Assis là, toute la nuit, sur le capot de la voiture, il pense à des choses « sages » qu’il a entendu dans des livres ou des films et, de temps en temps, il court débiter ses trouvailles à son mentor. Mais, à chaque fois, il se fait recaler et se retrouve à nouveau sur le capot de la voiture. 😀

Après des heures assis à enchainer pensée après pensée, à essayer sans succès citation après citation, le soleil se lève. Dan est épuisé. Trop fatigué pour continuer à penser, il lâche prise. Il s’allonge sur le dos et regarde le ciel…

C’est alors que « quelque chose se déplace en lui ». Dan observe un jeune couple qui arrive dans la station. Il les regarde s’embrasser et prend conscience… du geste d’amour et de tendresse qu’ils échangent ! À ce moment-là, il accueille totalement ce qui est là devant lui : LE MOMENT PRÉSENT.

Après quelques instants assis là, en silence, il se rend tout content dans la boutique et regarde Socrate avec du bonheur dans les yeux : « il n’y a pas de moment banal », affirme-t-il doucement.

C’est l’une des leçons que Dan devait apprendre. Une leçon apprise uniquement par l’expérience directe : lorsque Dan a laissé son aptitude à la pleine conscience observer l’ici et maintenant, il a soudain réalisé que chaque instant qu’il nous est donné de vivre est unique. Il a appris qu’il n’y a jamais « rien à faire » et que chaque instant de la vie est sacré, plein à ras-bord, débordant d’émerveillement et de mystère. ;-D

Mais, avec notre mode de vie à 100 km/h, nous n’en prenons conscience que si nous ralentissons suffisamment pour déguster le moment présent. Il n’y a rien à FAIRE ou à AVOIR qui puisse nous rendre durablement heureux. Il n’y a qu’à ÊTRE là, présent à ce qui est.

Apprendre à « sortir les ordures de nos têtes » et à être pleinement présents, c’est ce que la #Mindfulness ou méditation de pleine conscience se propose de nous apprendre. 🙂


Publicités

Une réflexion au sujet de « LE GUERRIER PACIFIQUE »

Déposez votre commentaire ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s