Inipi de solstice d’été 2018 à Clavier

Inipi

À ceux qui ont choisi de célébrer le solstice d’été à Clavier selon la tradition des anciens, je souhaite la bienvenue dans la joie et la bienveillance.

Chaque tradition chamanique possède son rituel de purification et de guérison
INIPI • SWEAT LODGE • TEMAZCAL • SAUNA • HAMMAM • HUTTE DE SUDATION
En cette occasion, nous pratiqueront un rituel inspiré de la tradition Lakota.

• Approximation du déroulement de la journée :

11:00 – accueil – exposé du rituel et du symbolisme – questions/réponses
12:00 – pause collation
14:00 – cérémonie d’ouverture de la hutte
14:30 – début de la hutte – durée estimée 2h
±16:30 – rafraîchissement – détente – préparation des agapes
18:00 – agapes
19:00 – fin

• Pour la pause de midi est prévue une soupe
• Il est demandé à chacun d’apporter deux litres d’eau potable ainsi qu’une serviette de bain et de quoi se vêtir selon confort et ses convictions
• Pour les agapes du soir, auberge espagnole à laquelle chacun est invité à participer de manière créative et festive

• Le nombre de places étant limité à 16 personnes, l’adresse de l’événement sera communiquée à tous ceux qui auront confirmé leur venue par le versement de la quote-part de 10€ sur le compte BE64310021928352

 

Publicités

EBOLA : saison II

un article de NéoSanté hebdo


rsz_ebola_alert

Qui revoilà ? Le virus Ebola !

Après le plantage de l’apocalypse Zika, il fallait s’attendre au retour du grand péril viral Made in Africa. Les marchands de panique reprennent du service et repassent à l’offensive médiatique pour nous faire croire que les prémisses d’une épidémie (quelques dizaines de décès enregistrés au Congo) vont déboucher sur une catastrophe sanitaire d’ampleur planétaire. Les images d’infirmiers noirs en tenues de plastique  jaunes et vertes retournent en boucle comme en 2014, lors de la flambée de cas enregistrés en Afrique de l’Ouest. Et ce sont bien sûr les grands prêtres blancs en blouse blanche qui défilent au micro pour agiter le spectre d’une nouvelle hécatombe. Les ingrédients de ce deuxième volet de la saga Ebola sont les mêmes : mensonges, exagérations, délires pasteuriens et prédictions foireuses. Les scénaristes ne se sont pas foulés et nous resservent les mêmes plats avariés. La suite de la série s’appuie cependant sur un changement de script important : cette fois, Big Pharma va terrasser Ebola grâce au vaccin qui n’existait pas dans la saison une. Le vaccin est expérimental, c’est-à-dire qu’il n’a pas encore été sérieusement testé et que ses effets secondaires ne sont pas évalués, que les Congolais vont donc servir de cobayes, mais c’est un détail sur lequel la presse glisse rapidement. Elle nous vante déjà l’efficacité du produit vaccinal et nous vend l’urgence justifiant de bafouer toutes les règles de prudence. Dans ce feuilleton cousu de fil blanc, il est écrit que des milliers de victimes vont succomber sous les assauts de l’ennemi mais que la science triomphante va faire office de cavalerie et sauver des millions de gens d’une mort certaine grâce à la vaccination massive…

[…]

lire la suite ici : http://www.neosante.eu/ebolarnaque-saison-deux/

(… ne pas manquer de prendre connaissance des nombreuses réactions en fin de cet article)

Ceci n’est pas une « théorie du complot »

un article de Xavier Bazin


Levothyrox : comment je me suis trompé…

arton359


Cher(e) ami(e) de la Santé,

Je l’avoue : sur le Levothyrox, j’ai été trop léger.

Voici ce que je vous disais dans ma lettre envoyée en septembre dernier :

Le pompon revient quand même à notre Ministre de la Santé Agnès Buzyn : elle a osé déclarer qu’il n’y avait « pas eu de faute » ![1]
Qu’il n’y ait pas eu de « fraude », d’accord.
Que ce ne soit « pas un scandale sanitaire », comme elle l’a martelé, cela peut se défendre.
Mais qu’il n’y ait pas eu de faute, c’est vraiment se moquer du monde !

Aujourd’hui, je réalise que j’étais encore beaucoup trop gentil !

Avec ce qu’on a appris entre-temps, je peux vous affirmer que le scandale du Levothyrox n’est pas une simple « faute », due à de l’incompétence.

C’est en réalité :

  • Une fraude grave – de Big Pharma et de nos autorités de santé ;
  • Et un scandale sanitaire pour des centaines de milliers de victimes !

Voici pourquoi :

Pourquoi diantre fallait-il une nouvelle formule ?

Au départ, c’est vrai, lancer une nouvelle formule n’était pas totalement absurde.

Car le Levothyrox avait un vrai défaut : il contenait du lactose, qui crée des problèmes digestifs sérieux chez ceux qui ne le tolèrent pas.

« Avec l’ancienne formule, j’avais constaté qu’à chaque fin de repas, mon ventre était extrêmement gonflé », raconte par exemple une patiente.[2]

Et puis, il y avait un « deuxième argument ».

Selon le laboratoire pharmaceutique Merck, le Levothyrox n’était pas tout à faitstable : sa molécule active avait tendance à se dégrader au cours du temps.

En clair, votre comprimé était un peu moins dosé lorsqu’il approchait de sa date de péremption qu’à sa sortie de l’usine de fabrication.

Si c’est vrai, c’est ennuyeux car les hormones thyroïdiennes sont très sensibles.

Un peu trop, et c’est l’agitation, les bouffées de chaleur, l’excitation nerveuse.

Pas tout à fait assez, et c’est la fatigue, le moral à zéro, la prise de poids.

Il est donc vital que votre médicament contienne exactement la même dose d’une boîte à l’autre !

En apparence, donc, une « nouvelle formule » semblait justifiée.

Et voilà pourquoi, en septembre dernier, je soupçonnais une « faute » plutôt qu’une véritable fraude.

Mais ça, c’était avant que je ne comprenne les véritables motivations du laboratoire Merck :

Des motivations inavouables !

En réalité, personne ne s’est réveillé un beau matin en se disant que le lactose posait problème.

Le Levothyrox a été commercialisé pendant 15 ans avec du lactose, sans que personne ne s’en inquiète, et surtout pas nos autorités de santé qui recommandent encore aux Français trois produits laitiers par jour.

Quant au « manque de stabilité » du Levothyrox, il n’avait jamais été reconnu par le laboratoire Merck, qui disait plutôt le contraire aux autorités de santé américaines.[3]

Ce qui a changé, c’est que Merck a soudainement eu un énorme intérêt financier à changer de formule.

Pour une raison évidente : c’est que le Levothyrox s’apprêtait à devenir un « générique », qui allait être vendu beaucoup moins cher !

La date fatidique était 2019 : date d’expiration du brevet de Merck sur la composition du Levothyrox.

Pour sécuriser ses profits financiers, il était donc urgent pour Merck de mettre sur le marché une « nouvelle formule », avec un nouveau brevet !

Et ce n’est pas tout.

Le laboratoire Merck voulait aussi conquérir le marché chinois.

Or les Chinois sont presque tous intolérants au lactose.

Il fallait donc se dépêcher de faire une formule sans lactose.

Selon la journaliste d’investigation Aurore Gorius, le laboratoire Merck a donc utilisé les Français comme cobayes pour valider cette nouvelle formule avant de la lancer sur le marché chinois !

Voilà les vraies motivations du laboratoire Merck : purement financières.

Mais ce plan « diabolique », Merck n’aurait pas pu le réussir sans la complicité de nos autorités de santé !

Comment nos autorités de santé sont « vendues » à Big Pharma

Selon la version « officielle » de notre Ministre Agnès Buzyn, le changement de formule a été fait à la demande de l’Agence du Médicament, et « le laboratoire Merck s’est soumis à la pression des autorités françaises pour changer cette formule. »

Mais ce n’est pas du tout comme ça que ça s’est passé.

En réalité, Merck s’est arrangé pour que notre Agence du Médicament lui demande cette nouvelle formule.

Comment ? Par l’un de ces fameux conflits d’intérêts qui gangrènent notre système de santé.

Figurez-vous que c’est un certain Professeur Philippe Lechat qui a officiellement fait la demande à Merck.[4]

Or ce Pr Lechat travaillait pour le laboratoire Merck avant d’être nommé à l’Agence du Médicament !

Tout ceci était donc manifestement téléguidé !

Et si vous avez encore le moindre doute, lisez plutôt la suite :

Une nouvelle formule lancée dans la hâte, sans étude sérieuse

Le plus grave, dans l’affaire du Levothyrox, c’est la façon dont la nouvelle formule a été lancée.

Du point de vue de la santé publique, il n’y avait aucune urgence.

Mais pour Merck, il fallait faire vite, avant que son brevet n’arrive à expiration !

Voilà pourquoi la nouvelle formule a été lancée à la hâte, sans la moindre précaution !

C’est la seule explication possible, car tous les experts sérieux savaient qu’il était indispensable de tester sérieusement la nouvelle formule.

Comme l’explique l’un des plus grands spécialistes Français de la thyroïde, le Professeur Patrice Rodien :

« Nous sommes nombreux à penser qu’il aurait fallu mener une étude croisée en double aveugle, incluant des sujets hypothyroïdiens, sur une longue période.

Cela aurait permis de déterminer si les deux formules sont vraiment équivalentes en termes d’efficacité et de tolérance. »[5]

« La nouvelle formule aurait dû être testée, elle ne l’a pas été », résume un autre grand médecin, le Pr Philippe Even.

Oui, mais une étude sérieuse aurait pris plus de temps… le résultat aurait été incertain… et Merck aurait risqué de gagner moins d’argent !

Et le plus hallucinant, c’est que la source du problème était totalement prévisible !

Les terribles symptômes n’ont rien de mystérieux !

Vous vous souvenez peut-être que nos autorités ont commencé par nier les terribles effets secondaires de la nouvelle formule.

C’est « dans la tête des patients », disaient-ils… un « effet nocebo ».

Puis, devant le raz-de-marée de témoignages, ils ont reconnu que ces effets secondaires étaient bien réels, mais mystérieux.

Ces symptômes sont « incompréhensibles », disait-on, car la molécule active n’a pas changé !

La seule différence entre la nouvelle et l’ancienne formule, clamaient-ils, c’est qu’on a supprimé le lactose et ajouté du mannitol et de l’acide citrique, deux ingrédients hyper courants !

Eh bien oui, mais cela peut suffire à produire d’énormes différences !

Dès 2017, le Dr Amine Umlil, pharmacien et spécialiste en pharmacovigilance, avait publié un livre dans lequel il donnait une explication parfaitement logique de cette catastrophe sanitaire ![6]

L’acide citrique, rappelle-t-il, est un extrait du citron. Or le citron vert, comme le pamplemousse, a un effet « inhibiteur enzymatique », qui modifie l’action des médicaments.

(C’est pour cette raison, entre parenthèses, qu’on vous déconseille le pamplemousse si vous prenez certains médicaments, car ce fruit peut créer de graves interférences.)

Il est donc tout à fait possible que l’acide citrique soit un « inhibiteur enzymatique » — et si c’est le cas, cela expliquerait le problème de la nouvelle formule :

« L’élimination de la lévothyroxine se trouverait ainsi freinée ; ce qui conduirait à une accumulation du médicament dans l’organisme », selon le Dr Umlil.

Et c’est aussi ce que dit aujourd’hui un ancien chercheur de Merck !

Au journal de 13h de France 2, un spécialiste du médicament a dit haut et fort que la nouvelle formule est une « aberration pharmacologique » :

« L’acide citrique est un puissant acide qui se trouve en grande quantité dans le Levothyrox. C’est donc évident qu’il y a une réaction chimique. On met un acide avec un sel dans une quantité telle qu’on aura une dégradation de la thyroxine. C’est de la chimie de base de première année de pharmacie ».[7]

Mais alors, pourquoi le laboratoire Merck a-t-il commis une erreur aussi grossière ? Réponse de ce pharmacologue, qui connaît bien Big Pharma :

« Je pense qu’ils sont allés un peu vite en besogne pour faire un brevet, parce que la molécule tombe dans le domaine public en 2019 ».

La boucle est bouclée…

Je rappelle que ce scandale a fait 500.000 victimes, qui se sont précipitées sur les alternatives au Levothyrox, dès qu’elles ont pu le faire.[8]

Voilà une preuve de plus que Big Pharma a la mainmise sur notre système de santé.

Ce n’est pas de la « théorie du complot ». C’est la triste réalité.

Et il est temps d’ouvrir les yeux.

Bonne santé,

Xavier Bazin


sources : 

1 http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/09/07/pourquoi-le-medicament-levothyrox-fait-il-polemique_5182477_4355770.html
2 http://sante.lefigaro.fr/article/levothyrox-un-changement-de-composition-mal-accepte/
3 https://blogs.mediapart.fr/cleguevaques/blog/050518/levothyrox-lancienne-formule-etait-elle-stable-oui-aux-usa-non-en-france
4 https://www.francetvinfo.fr/sante/politique-de-sante/levothyrox-une-journaliste-devoile-un-conflit-d-interets-entre-merck-et-l-ansm_2646352.html
5 https://www.egora.fr/actus-medicales/endocrinologie-metabolisme/32400-levothyrox-l-effet-nocebo-de-masse-a-joue-un-role?nopaging=1
6 https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/cholet-49300/levothyrox-l-hypothese-d-un-choletais-confortee-par-un-chercheur-5756927
7 https://www.20minutes.fr/sante/2271343-20180515-levothyrox-acide-citrique-nuirait-efficacite-medicament-selon-ancien-chercheur-merck
8 https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2018/05/03/levothyrox-environ-15-des-patients-ont-choisi-une-alternative-la-nouvelle-formule-selon-la-dgs_857656

Célébration du solstice d’été 2018

dsc02707.jpg

avis à tous les amis

pour célébrer ensemble le solstice d’été
et rendre un hommage festif à notre Maman la Terre
je vous invite à participer à une cérémonie d’INIPI

(ou « temascal », « sweat lodge »…)
au Refuge du Grand Taillis (Pailhe)
la journée du samedi 23 juin 2018
bienvenue à tous, dans la fraternité, tolérance et bienveillance
percussions et instruments de musique bienvenus
pour qui le peut, participation créative aux agapes vespérales
chaque participant est invité à apporter sa brassée de bois
pour nourrir le feu sacré
participation aux frais : 10 €
on est prié de s’annoncer en laissant un commentaire ci-dessous
renseignements complémentaires sur demande

0496287769

participation limitée à 16 personnes

ces vaccins invalidants…

Bannière micheldogna.fr

… et de surcroît inefficaces !!!

Après plus d’un siècle de polémiques stériles autour des vaccins et des vaccinations, la situation s’est même aggravée. Face à d’incessants constats flagrants des dégâts vaccinaux déposés par de multiples scientifiques éminents, les serviteurs patentés du trust médico pharma se contentent de nier sans même essayer d’argumenter. Il n’est plus question de fonctionnement scientifique mais de religion pour ne pas dire de secte, partant du principe qu’un mensonge assené suffisamment longtemps finit par devenir une vérité.

Et c’est ainsi que dans l’inconscient collectif a été ancré l’idée que « les épidémies ont régressé grâce à la vaccination » — Il suffit de se donner le mal d’ouvrir quelques statistiques historique pour constater que c’est faux — Si c’était vrai aucun humain n’aurait survécu aux grandes épidémies de peste et de choléra… Mais le premier qui dit la vérité doit être « éliminé » (méthode inquisition).

Mentir et faire peur

Voilà les deux outils majeurs de manipulation des peuples. Nous sommes en face d’un fonctionnement purement satanique : la séduction en s’affichant en tant que sauveur, suivie d’une action exactement inverse à ce qu’on promet – et tant pis pour les « simples d’esprit » ! Tous les moyens sont bons pour culpabiliser les dissidents potentiels, voire les mettre à l’index, en affichant par exemple dans les mairies (je l’ai vu) :

Lire la suite

Zome Asphodèle de Printemps

https://wp.me/p9f0EA-4O

NOVITCHOK … Américains et Anglais en ont produit !!!

 

Novitchok. Vous savez, cette substance neurotoxique qui sert à tuer des millions d’hommes en cas de guerre sur un champs de bataille et aussi des transfuges russes à Londres. C’est sur la base de la soi-disant identification de trace de ce produit que nous avons eu droit à une comédie de psychodrame diplomatique entre les Anglais et les Russes, suivie rapidement par des sanctions de tout le monde libre, c’est-à-dire nous les membres de l’OTAN contre eux… à savoir les Russes à peu près tous seuls ou presque vu qu’il n’y a plus le pacte de Varsovie en face.

Sauf que d’après la très conspirationniste agence de presse AFP,

Lire la suite

On invente des maladies psychiatriques pour vendre de la drogue légalisée

ACB10005_WINTER_CLR_BK.indd

Bannière micheldogna.fr

Pendant que l’on diabolise les drogues illégales en tant que nouveau phénomène de société, les apôtres de la moralité politico-orthodoxe font le grand silence sur le marché honteux des drogues psychotropes légales du créneau pharmaceutique. Cette langue de bois est évidemment en rapport direct avec les fausses statistiques de l’alcoolémie au volant, la plupart des accidents actuels étant dus aux effets des tranquillisants émoussant gravement les réflexes des conducteurs. Oui, une fois de plus l’hypocrisie est au rendez-vous, trouvant moyen de rendre les victimes coupables.

La bible des maladies psychiatriques

Pour vendre des drogues, il fallait tout d’abord inventer un répertoire de diagnostics reconnus.
Ainsi, en 1952, l’Association Américaine de Psychiatrie publia son premier manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (le DSM). Cet ouvrage contenait une liste de 112 problèmes psychiques. En 1968, la liste a été portée à 168troubles. En 1990, la 3e édition (DSM III) répertoriait 224 troubles. Enfin, en 1994, on atteignait 374 troubles.

Mais cette bible ne parvint pas à obtenir ses lettres de noblesse car, pour la plupart des troubles énumérés, l’étiologie (cause) reste dans le brouillard. Ainsi, il n’y a aucune preuve que n’importe lequel des 374 troubles psychiatriques existe bel et bien.
En fait, ils n’existent que parce que la psychiatrie dit qu’ils existent. C’est ce qui a fait dire au psychiatre Al Parides que le DSM n’est en aucun cas un manuel scientifique, mais bien un chef-d’œuvre de manœuvre politique.

Des drogues qui s’appelent médicaments

Lire la suite

État français, État Islamique & Lafarge : quel rapport ?


Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Lafarge, Daech, Syrie, et barbouzeries! C’est un article d’un journal très révisionniste, totalement fasciste, et profondément complotiste du nom deLibération ! Vous aurez compris l’ironie de mon propos puisque Libérationn’est justement rien de tout cela.

Le journal Libé, c’est plutôt du politiquement correct dégoulinant et à volonté en entrée, plat et dessert !

Et voilà que Libération fait un long papier, très long même sur les liens entre l’État français, l’État islamique et l’entreprise Lafarge.

Lire la suite

exposition de photos

DSC01473

je vous invite à visiter mon exposition de photographies
sur le thème « La Revenante »

qui se tient au salon d’art et de coiffure :

L’INSTANT PRÉSENT

11 rue des Carmes à 4000 Liège

jusqu’au 5 mai 2018

les mardi, mercredi, jeudi de 09:00 à 18:00
vendredi de 09:00 à 19:00
samedi de 09:00 à 17:00

ALUMINIUM : danger !

un article de « SANTÉ-NUTRITION » (rappel)


Les médecins lancent un avertissement:
si vous utilisez du papier d’aluminium,
arrêtez…
ou faites face à des conséquences mortelles!

5m-30cm-hot-tinfoil-oil-font-b-paper-b-font-font-b-aluminum-b-font-foil-600x600

Le papier d’aluminium, qui a été introduit pour la première fois au début des années 1900, est actuellement l’un des articles de cuisine les plus couramment utilisés. Il est extrêmement polyvalent et est utilisé pour la cuisson, l’emballage et même pour traiter certains problèmes de santé courants.

Cependant, le problème avec cet article de cuisine est sa nature neurotoxique, qui affecte négativement la fonction cérébrale et on a même constaté qu’il déclenchait l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Comme expliqué par un expert médical, l’exposition à ce métal peut entraîner un déclin mental et une perte de mémoire, d’équilibre, de contrôle corporel et de coordination.

Lire la suite

Scandale : de plus en plus de femmes préfèrent la nature !

un article de Gabriel Combris


Chère lectrice, cher lecteur,

Depuis l’an 2000, les méthodes naturelles de contraception gagnent du terrain alors que les méthodes hormonales ou chimiques reculent.

La « pilule », notamment, n’est plus utilisée par 43,4 % des Françaises en 2013, contre 53 % en 2000.

Les méthodes naturelles (retrait, méthodes Billings, symptothermie, etc.) connaissent un regain d’intérêt, passant de 8 à 12 % des Françaises sur la même période.

Naïvement, on pourrait se réjouir de cette tendance…


« Mais vous êtes complètement fous ou quoi !?»

 

« Il s’agit de “méthodes d’un autre âge” qui valaient pour nos grand-mères parce qu’elles n’avaient pas le choix !! »

« Mais des femmes modernes, actuelles, informées, qui préfèrent la nature ? Au secours, on n’est plus au Moyen-Âge ! » 

Voilà, en substance, le cri d’alarme poussé par la Fédération nationale des collèges de gynécologie médicale (FNCGM) [1], qui a souhaité « alerter sur le recours massif des femmes aux contraceptions naturelles ».

Lire la suite

Gestion des déchets radio-actifs : le cauchemar du nucléaire

VOUS NE POURREZ PAS DIRE QUE VOUS NE SAVIEZ PAS !

action-solidaire-soutien-a-bure-enfouissement-dechets-radioactifs-4

PÉTITION

 

Agnès Buzyn nous a menti

Un rapport explosif italien sur les vaccins montre qu’Agnès Buzyn a menti !
Et les conclusions sont terrifiantes !
La commission européenne va devoir revoir sa copie, et vite!
À partager absolument !

Publié par

Publié par wikistrike.com sur 16 Mars 2018, 19:31pm

Catégories : #Santé – psychologie#Politique intérieure

Vaccinations: Les militaires italiens meurent les uns après les autres

Vaccinations: Les militaires italiens meurent les uns après les autres

Au moment où la Commission à l’Environnement, la Santé publique et la Sécurité alimentaire du Parlement européen s’apprête à soumettre au voteune résolution sur « les réticences à la vaccination et la baisse du taux de vaccination en Europe », un pavé tombe dans la mare des certitudes vaccinolâtres.

Ce pavé, c’est le rapport officiel d’une Commission d’enquête parlementaire italienne rendu public le 7 février 2018. L’objet du rapport : comprendre les raisons de milliers de décès et de maladies graves chez les personnels militaires italiens affectés à des missions à l’étranger. Les experts ont pris en compte tous les facteurs de risques auxquels ils ont été exposés, au premier rang desquels l’uranium appauvri présent dans les bombes et d’autres agents liés à l’armement. Mais ils ont également analysé d’autres facteurs de risque, notamment pour les soldats jamais partis en mission, et l’un d’entre eux retiendra en particulier notre attention en ce moment : les vaccins.

Lire la suite

La SPIRULINE, aliment miracle ?

.spiruline3

La Spiruline, algue microscopique en forme de spirale, est l’une des plus anciennes formes de vie sur notre planète. Elle appartient plus précisément à la « famille » des cyanobactéries, qui, grâce à l’énergie photonique, transforment le gaz carbonique en matière organique au cours d’un processus complexe qui dégage de l’oxygène.

La Spiruline a subsisté 3,5 milliards d’années, immuable, et continue de participer à la création des substances organiques nécessaires à l’évolution du vivant grâce, notamment, à la phycocyanine qu’elle contient.

1/ DES VERTUS EXCEPTIONNELLES POUR L’HUMAIN

Initialement consommée par les Aztèques et les Mayas, les spécialistes de tous pays s’accordent aujourd’hui à dire que ses teneurs exceptionnelles en protéines et en lipides essentiels rares, ainsi qu’en de nombreux autres nutriments, font de la Spiruline la meilleure alliée santé de l’être humain. Outre son intérêt nutritionnel, elle présente de réelles propriétés thérapeutiques et est actuellement utilisée pour combattre la malnutrition et la carence en micronutriments dans plus de 70 pays (1).

Lire la suite

Au secours, ils veulent supprimer l’acupuncture et l’homéopathie !

chute-de-pierres-509407c0

Bonjour,

Vous l’avez sans doute lu dans la presse tout comme moi : dans une tribune du Figaro du 18 mars 2018, 124 professionnels de santé (!) exigent que le gouvernent interdise les médecines dites « alternatives » qui seraient, pour ces 124 (!) « dangereuses », « sans aucun fondement scientifique », « nourries par des charlatans » et « basées sur des croyances promettant une guérison miraculeuse ».

Ils osent ! La peur du ridicule ne les retient pas. La dictature de l’industrie pharmaceutique peut compter sur de nombreux idiots utiles (au mieux) pour continuer à engranger des milliards de bénéfice et nous imposer la vaccination obligatoire sur le dos de notre santé !

Seul dans les médias, à ma connaissance, un édito de Mathieu Vidard sur France Inter[1] le 20 mars 2018 a remis, un peu, les choses à leur place.

Car, enfin, rappelons à ces 124 « personnels de santé » que leur médecine « officielle », prétendue « scientifique » et « sans dangers », celle qui prescrit en France près de 50 boites de médicaments chimiques par habitant et par an[2], provoquerait chaque année 18 000 morts, dont 1/3 seraient dus à des prescriptions non justifiées desdits médicaments par les médecins[3] ! 18 000 morts. Et cela sans compter les milliers dus aux infections nosocomiales.

Alors, messieurs les 124 « personnels de santé », face à vos 18 000 morts, au minimum, par an, de combien en seraient responsables les médecines dites « alternatives » que vous voulez supprimer ?

0 (zéro), paraît-il.

Lire la suite

et si nous passions à la LACTO-FERMENTATION de nos aliments ?

un article de : Eric Müller


1-fermented-veggies_0

Chère lectrice,
Cher lecteur,

Les choses évoluent dans l’alimentation.

À dire vrai, on observe même un retour en arrière. Et la dernière tendance, c’est de fermenter sa nourriture.

Comme je vous le disais il y a quelques jours, les réfrigérateurs sont une invention récente. Avant ça, on conservait par fermentation. Et ça a duré des millénaires. C’est ce que nous avons toujours mangé et bu (vin, bière, vinaigre, etc.). C’est ainsi que nous avons pu survivre.

1831, 1865, le péché d’Appert et Pasteur

À l’ère moderne, nous avons abandonné la fermentation. Et ce pour plusieurs raisons :

  • On a vu apparaître une obsession pour l’hygiène et les normes de propreté. Par peur (et mécompréhension) des bactéries et autres micro-organismes, on s’est mis à tout stériliser, à tout pasteuriser…
  • Ceci à cause de Nicolas Appert, qui révèle en 1831 son procédé pour conserver le lait et la bière en les chauffant à haute température pour détruire les micro-organismes. Ce qui deviendra la « conserve appertisée ».
  • Et à cause de Louis Pasteur, qui en 1865 dépose un brevet pour un procédé similaire de conservation du vin par chauffage. Comme à son habitude, Pasteur se sera approprié la découverte (et le mérite) d’autrui !
    J’en veux à ces deux grands messieurs qui ont joué à fond la carte de l’industrialisation, sans penser aux conséquences.
  • L’industrie agro-alimentaire s’est engouffrée dans la brèche. Plus tard, elle allait découvrir que surgeler était plus rapide (et plus rentable) que fermenter.
  • Les populations ont cessé de se faire à manger. Nous sommes entrés dans l’ère du surgelé et du plat préparé.
  • Les réfrigérateurs se sont imposés comme solution pratique et « moderne ».

Aujourd’hui, on sait que c’était une grave erreur.

Lire la suite

Aliments industriels et cancer …

un article de Xavier Bazin


revolution

Cher(e) ami(e) de la Santé,

Quelle vague médiatique !

On dirait… un aveugle qui retrouve la vue !

Vous avez dû en entendre parler : une étude publiée dans le British Medical Journal vient de montrer que les aliments industriels « ultra-transformés » donnent le cancer.

D’après des chercheurs français, si vous augmentez de 10 % votre consommation de ces « aliments », vous augmentez aussi de 10 % votre risque d’avoir un cancer.

Évidemment, ce n’est pas vous, amis lecteurs, que cela va surprendre !

Vous savez bien qu’il faut fuir les additifs chimiques comme le glutamate(E621), les colorants (E102, E120, etc.), les conservateurs (E200, E211), le sirop de fructose, et autres molécules dangereuses produites lors de la cuisson industrielle (acrylamide, etc.).

C’est ça, les aliments « ultra-transformés » : des aliments bourrés de produits chimiques qui n’ont rien à faire dans votre corps !

Alors puisque les médias vous parlent ENFIN du danger de ces aliments, j’en profite pour vous reparler d’un livre hallucinant, appelé Mais vous êtes fou d’avaler ça.

L’auteur est un ingénieur qui a travaillé des années dans l’industrie agro-alimentaire… et ce qu’il révèle est tout simplement hallucinant !

Lisez-bien ses anecdotes croustillantes jusqu’au bout, et juste après, je vous donne mes conseils pour survivre dans la « jungle industrielle » tout en préservant votre porte-monnaie.

Lire la suite

Le sel est-il mauvais pour votre santé ?

Banière micheldogna.fr

Les « autorités de la santé » des milieux autorisés (comme disait Coluche) qui s’autorisent tout, vous font avaler cette couleuvre depuis des décennies. C’est FAUX, archi FAUX !
Le sel ne durcit pas les artères : aucun document officiel ni aucune statistique ne démontre cette affirmation gratuite et orientée ! (à laquelle j’ai cru moi-même)

Par contre « l’ergostérol irradié », la fameuse vitamine D de synthèse à la mode, obtenue à partir du végétal, provoque elle – c’est avéré – le durcissement des artères et les plaques d’athéromes. Un livre scolaire de Biologie pour classes de Première scientifique (édition VUIBERT par Pierre Vincent et Suzanne Darleguy, en 1982) le signalait page 144. Il s’agit donc de cette vitamine D que l’on ajoute maintenant partout pour soi-disant enrichir les aliments (et surtout les industries !), en particulier dans le lait, dans tous les produits laitiers divers et variés, dans les jus de fruits et dans tous les plats enrichis à la vitamine D.

On a en plus l’audace d’inscrire sur les étiquettes : « D’origine naturelle ! » Il serait en outre intéressant de réaliser une étude statistique sur l’influence de cette vitamine D de synthèse sur la santé. Mais pas de risque de voir un jour cette étude qui mettrait en passe toute une chimie de l’agro-alimentaire.

Lire la suite

EXPOSITION DE PHOTOS

DSC01473

j’ai le plaisir de vous annoncer
une exposition de mes dernières photographies

qui se tiendra au salon d’art et de coiffure :

L’INSTANT PRÉSENT

11 rue des Carmes à 4000 Liège

du 28 mars au 5 mai 2018

les mardi, mercredi, jeudi de 09:00 à 18:00
vendredi de 09:00 à 19:00
samedi de 09:00 à 17:00