EBOLA : saison II

un article de NéoSanté hebdo


rsz_ebola_alert

Qui revoilà ? Le virus Ebola !

Après le plantage de l’apocalypse Zika, il fallait s’attendre au retour du grand péril viral Made in Africa. Les marchands de panique reprennent du service et repassent à l’offensive médiatique pour nous faire croire que les prémisses d’une épidémie (quelques dizaines de décès enregistrés au Congo) vont déboucher sur une catastrophe sanitaire d’ampleur planétaire. Les images d’infirmiers noirs en tenues de plastique  jaunes et vertes retournent en boucle comme en 2014, lors de la flambée de cas enregistrés en Afrique de l’Ouest. Et ce sont bien sûr les grands prêtres blancs en blouse blanche qui défilent au micro pour agiter le spectre d’une nouvelle hécatombe. Les ingrédients de ce deuxième volet de la saga Ebola sont les mêmes : mensonges, exagérations, délires pasteuriens et prédictions foireuses. Les scénaristes ne se sont pas foulés et nous resservent les mêmes plats avariés. La suite de la série s’appuie cependant sur un changement de script important : cette fois, Big Pharma va terrasser Ebola grâce au vaccin qui n’existait pas dans la saison une. Le vaccin est expérimental, c’est-à-dire qu’il n’a pas encore été sérieusement testé et que ses effets secondaires ne sont pas évalués, que les Congolais vont donc servir de cobayes, mais c’est un détail sur lequel la presse glisse rapidement. Elle nous vante déjà l’efficacité du produit vaccinal et nous vend l’urgence justifiant de bafouer toutes les règles de prudence. Dans ce feuilleton cousu de fil blanc, il est écrit que des milliers de victimes vont succomber sous les assauts de l’ennemi mais que la science triomphante va faire office de cavalerie et sauver des millions de gens d’une mort certaine grâce à la vaccination massive…

[…]

lire la suite ici : http://www.neosante.eu/ebolarnaque-saison-deux/

(… ne pas manquer de prendre connaissance des nombreuses réactions en fin de cet article)

Publicités

Ceci n’est pas une « théorie du complot »

un article de Xavier Bazin


Levothyrox : comment je me suis trompé…

arton359


Cher(e) ami(e) de la Santé,

Je l’avoue : sur le Levothyrox, j’ai été trop léger.

Voici ce que je vous disais dans ma lettre envoyée en septembre dernier :

Le pompon revient quand même à notre Ministre de la Santé Agnès Buzyn : elle a osé déclarer qu’il n’y avait « pas eu de faute » ![1]
Qu’il n’y ait pas eu de « fraude », d’accord.
Que ce ne soit « pas un scandale sanitaire », comme elle l’a martelé, cela peut se défendre.
Mais qu’il n’y ait pas eu de faute, c’est vraiment se moquer du monde !

Aujourd’hui, je réalise que j’étais encore beaucoup trop gentil !

Avec ce qu’on a appris entre-temps, je peux vous affirmer que le scandale du Levothyrox n’est pas une simple « faute », due à de l’incompétence.

C’est en réalité :

  • Une fraude grave – de Big Pharma et de nos autorités de santé ;
  • Et un scandale sanitaire pour des centaines de milliers de victimes !

Voici pourquoi :

Pourquoi diantre fallait-il une nouvelle formule ?

Au départ, c’est vrai, lancer une nouvelle formule n’était pas totalement absurde.

Car le Levothyrox avait un vrai défaut : il contenait du lactose, qui crée des problèmes digestifs sérieux chez ceux qui ne le tolèrent pas.

« Avec l’ancienne formule, j’avais constaté qu’à chaque fin de repas, mon ventre était extrêmement gonflé », raconte par exemple une patiente.[2]

Et puis, il y avait un « deuxième argument ».

Selon le laboratoire pharmaceutique Merck, le Levothyrox n’était pas tout à faitstable : sa molécule active avait tendance à se dégrader au cours du temps.

En clair, votre comprimé était un peu moins dosé lorsqu’il approchait de sa date de péremption qu’à sa sortie de l’usine de fabrication.

Si c’est vrai, c’est ennuyeux car les hormones thyroïdiennes sont très sensibles.

Un peu trop, et c’est l’agitation, les bouffées de chaleur, l’excitation nerveuse.

Pas tout à fait assez, et c’est la fatigue, le moral à zéro, la prise de poids.

Il est donc vital que votre médicament contienne exactement la même dose d’une boîte à l’autre !

En apparence, donc, une « nouvelle formule » semblait justifiée.

Et voilà pourquoi, en septembre dernier, je soupçonnais une « faute » plutôt qu’une véritable fraude.

Mais ça, c’était avant que je ne comprenne les véritables motivations du laboratoire Merck :

Des motivations inavouables !

En réalité, personne ne s’est réveillé un beau matin en se disant que le lactose posait problème.

Le Levothyrox a été commercialisé pendant 15 ans avec du lactose, sans que personne ne s’en inquiète, et surtout pas nos autorités de santé qui recommandent encore aux Français trois produits laitiers par jour.

Quant au « manque de stabilité » du Levothyrox, il n’avait jamais été reconnu par le laboratoire Merck, qui disait plutôt le contraire aux autorités de santé américaines.[3]

Ce qui a changé, c’est que Merck a soudainement eu un énorme intérêt financier à changer de formule.

Pour une raison évidente : c’est que le Levothyrox s’apprêtait à devenir un « générique », qui allait être vendu beaucoup moins cher !

La date fatidique était 2019 : date d’expiration du brevet de Merck sur la composition du Levothyrox.

Pour sécuriser ses profits financiers, il était donc urgent pour Merck de mettre sur le marché une « nouvelle formule », avec un nouveau brevet !

Et ce n’est pas tout.

Le laboratoire Merck voulait aussi conquérir le marché chinois.

Or les Chinois sont presque tous intolérants au lactose.

Il fallait donc se dépêcher de faire une formule sans lactose.

Selon la journaliste d’investigation Aurore Gorius, le laboratoire Merck a donc utilisé les Français comme cobayes pour valider cette nouvelle formule avant de la lancer sur le marché chinois !

Voilà les vraies motivations du laboratoire Merck : purement financières.

Mais ce plan « diabolique », Merck n’aurait pas pu le réussir sans la complicité de nos autorités de santé !

Comment nos autorités de santé sont « vendues » à Big Pharma

Selon la version « officielle » de notre Ministre Agnès Buzyn, le changement de formule a été fait à la demande de l’Agence du Médicament, et « le laboratoire Merck s’est soumis à la pression des autorités françaises pour changer cette formule. »

Mais ce n’est pas du tout comme ça que ça s’est passé.

En réalité, Merck s’est arrangé pour que notre Agence du Médicament lui demande cette nouvelle formule.

Comment ? Par l’un de ces fameux conflits d’intérêts qui gangrènent notre système de santé.

Figurez-vous que c’est un certain Professeur Philippe Lechat qui a officiellement fait la demande à Merck.[4]

Or ce Pr Lechat travaillait pour le laboratoire Merck avant d’être nommé à l’Agence du Médicament !

Tout ceci était donc manifestement téléguidé !

Et si vous avez encore le moindre doute, lisez plutôt la suite :

Une nouvelle formule lancée dans la hâte, sans étude sérieuse

Le plus grave, dans l’affaire du Levothyrox, c’est la façon dont la nouvelle formule a été lancée.

Du point de vue de la santé publique, il n’y avait aucune urgence.

Mais pour Merck, il fallait faire vite, avant que son brevet n’arrive à expiration !

Voilà pourquoi la nouvelle formule a été lancée à la hâte, sans la moindre précaution !

C’est la seule explication possible, car tous les experts sérieux savaient qu’il était indispensable de tester sérieusement la nouvelle formule.

Comme l’explique l’un des plus grands spécialistes Français de la thyroïde, le Professeur Patrice Rodien :

« Nous sommes nombreux à penser qu’il aurait fallu mener une étude croisée en double aveugle, incluant des sujets hypothyroïdiens, sur une longue période.

Cela aurait permis de déterminer si les deux formules sont vraiment équivalentes en termes d’efficacité et de tolérance. »[5]

« La nouvelle formule aurait dû être testée, elle ne l’a pas été », résume un autre grand médecin, le Pr Philippe Even.

Oui, mais une étude sérieuse aurait pris plus de temps… le résultat aurait été incertain… et Merck aurait risqué de gagner moins d’argent !

Et le plus hallucinant, c’est que la source du problème était totalement prévisible !

Les terribles symptômes n’ont rien de mystérieux !

Vous vous souvenez peut-être que nos autorités ont commencé par nier les terribles effets secondaires de la nouvelle formule.

C’est « dans la tête des patients », disaient-ils… un « effet nocebo ».

Puis, devant le raz-de-marée de témoignages, ils ont reconnu que ces effets secondaires étaient bien réels, mais mystérieux.

Ces symptômes sont « incompréhensibles », disait-on, car la molécule active n’a pas changé !

La seule différence entre la nouvelle et l’ancienne formule, clamaient-ils, c’est qu’on a supprimé le lactose et ajouté du mannitol et de l’acide citrique, deux ingrédients hyper courants !

Eh bien oui, mais cela peut suffire à produire d’énormes différences !

Dès 2017, le Dr Amine Umlil, pharmacien et spécialiste en pharmacovigilance, avait publié un livre dans lequel il donnait une explication parfaitement logique de cette catastrophe sanitaire ![6]

L’acide citrique, rappelle-t-il, est un extrait du citron. Or le citron vert, comme le pamplemousse, a un effet « inhibiteur enzymatique », qui modifie l’action des médicaments.

(C’est pour cette raison, entre parenthèses, qu’on vous déconseille le pamplemousse si vous prenez certains médicaments, car ce fruit peut créer de graves interférences.)

Il est donc tout à fait possible que l’acide citrique soit un « inhibiteur enzymatique » — et si c’est le cas, cela expliquerait le problème de la nouvelle formule :

« L’élimination de la lévothyroxine se trouverait ainsi freinée ; ce qui conduirait à une accumulation du médicament dans l’organisme », selon le Dr Umlil.

Et c’est aussi ce que dit aujourd’hui un ancien chercheur de Merck !

Au journal de 13h de France 2, un spécialiste du médicament a dit haut et fort que la nouvelle formule est une « aberration pharmacologique » :

« L’acide citrique est un puissant acide qui se trouve en grande quantité dans le Levothyrox. C’est donc évident qu’il y a une réaction chimique. On met un acide avec un sel dans une quantité telle qu’on aura une dégradation de la thyroxine. C’est de la chimie de base de première année de pharmacie ».[7]

Mais alors, pourquoi le laboratoire Merck a-t-il commis une erreur aussi grossière ? Réponse de ce pharmacologue, qui connaît bien Big Pharma :

« Je pense qu’ils sont allés un peu vite en besogne pour faire un brevet, parce que la molécule tombe dans le domaine public en 2019 ».

La boucle est bouclée…

Je rappelle que ce scandale a fait 500.000 victimes, qui se sont précipitées sur les alternatives au Levothyrox, dès qu’elles ont pu le faire.[8]

Voilà une preuve de plus que Big Pharma a la mainmise sur notre système de santé.

Ce n’est pas de la « théorie du complot ». C’est la triste réalité.

Et il est temps d’ouvrir les yeux.

Bonne santé,

Xavier Bazin


sources : 

1 http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/09/07/pourquoi-le-medicament-levothyrox-fait-il-polemique_5182477_4355770.html
2 http://sante.lefigaro.fr/article/levothyrox-un-changement-de-composition-mal-accepte/
3 https://blogs.mediapart.fr/cleguevaques/blog/050518/levothyrox-lancienne-formule-etait-elle-stable-oui-aux-usa-non-en-france
4 https://www.francetvinfo.fr/sante/politique-de-sante/levothyrox-une-journaliste-devoile-un-conflit-d-interets-entre-merck-et-l-ansm_2646352.html
5 https://www.egora.fr/actus-medicales/endocrinologie-metabolisme/32400-levothyrox-l-effet-nocebo-de-masse-a-joue-un-role?nopaging=1
6 https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/cholet-49300/levothyrox-l-hypothese-d-un-choletais-confortee-par-un-chercheur-5756927
7 https://www.20minutes.fr/sante/2271343-20180515-levothyrox-acide-citrique-nuirait-efficacite-medicament-selon-ancien-chercheur-merck
8 https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2018/05/03/levothyrox-environ-15-des-patients-ont-choisi-une-alternative-la-nouvelle-formule-selon-la-dgs_857656

ces vaccins invalidants…

Bannière micheldogna.fr

… et de surcroît inefficaces !!!

Après plus d’un siècle de polémiques stériles autour des vaccins et des vaccinations, la situation s’est même aggravée. Face à d’incessants constats flagrants des dégâts vaccinaux déposés par de multiples scientifiques éminents, les serviteurs patentés du trust médico pharma se contentent de nier sans même essayer d’argumenter. Il n’est plus question de fonctionnement scientifique mais de religion pour ne pas dire de secte, partant du principe qu’un mensonge assené suffisamment longtemps finit par devenir une vérité.

Et c’est ainsi que dans l’inconscient collectif a été ancré l’idée que « les épidémies ont régressé grâce à la vaccination » — Il suffit de se donner le mal d’ouvrir quelques statistiques historique pour constater que c’est faux — Si c’était vrai aucun humain n’aurait survécu aux grandes épidémies de peste et de choléra… Mais le premier qui dit la vérité doit être « éliminé » (méthode inquisition).

Mentir et faire peur

Voilà les deux outils majeurs de manipulation des peuples. Nous sommes en face d’un fonctionnement purement satanique : la séduction en s’affichant en tant que sauveur, suivie d’une action exactement inverse à ce qu’on promet – et tant pis pour les « simples d’esprit » ! Tous les moyens sont bons pour culpabiliser les dissidents potentiels, voire les mettre à l’index, en affichant par exemple dans les mairies (je l’ai vu) :

Lire la suite

NOVITCHOK … Américains et Anglais en ont produit !!!

 

Novitchok. Vous savez, cette substance neurotoxique qui sert à tuer des millions d’hommes en cas de guerre sur un champs de bataille et aussi des transfuges russes à Londres. C’est sur la base de la soi-disant identification de trace de ce produit que nous avons eu droit à une comédie de psychodrame diplomatique entre les Anglais et les Russes, suivie rapidement par des sanctions de tout le monde libre, c’est-à-dire nous les membres de l’OTAN contre eux… à savoir les Russes à peu près tous seuls ou presque vu qu’il n’y a plus le pacte de Varsovie en face.

Sauf que d’après la très conspirationniste agence de presse AFP,

Lire la suite

On invente des maladies psychiatriques pour vendre de la drogue légalisée

ACB10005_WINTER_CLR_BK.indd

Bannière micheldogna.fr

Pendant que l’on diabolise les drogues illégales en tant que nouveau phénomène de société, les apôtres de la moralité politico-orthodoxe font le grand silence sur le marché honteux des drogues psychotropes légales du créneau pharmaceutique. Cette langue de bois est évidemment en rapport direct avec les fausses statistiques de l’alcoolémie au volant, la plupart des accidents actuels étant dus aux effets des tranquillisants émoussant gravement les réflexes des conducteurs. Oui, une fois de plus l’hypocrisie est au rendez-vous, trouvant moyen de rendre les victimes coupables.

La bible des maladies psychiatriques

Pour vendre des drogues, il fallait tout d’abord inventer un répertoire de diagnostics reconnus.
Ainsi, en 1952, l’Association Américaine de Psychiatrie publia son premier manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (le DSM). Cet ouvrage contenait une liste de 112 problèmes psychiques. En 1968, la liste a été portée à 168troubles. En 1990, la 3e édition (DSM III) répertoriait 224 troubles. Enfin, en 1994, on atteignait 374 troubles.

Mais cette bible ne parvint pas à obtenir ses lettres de noblesse car, pour la plupart des troubles énumérés, l’étiologie (cause) reste dans le brouillard. Ainsi, il n’y a aucune preuve que n’importe lequel des 374 troubles psychiatriques existe bel et bien.
En fait, ils n’existent que parce que la psychiatrie dit qu’ils existent. C’est ce qui a fait dire au psychiatre Al Parides que le DSM n’est en aucun cas un manuel scientifique, mais bien un chef-d’œuvre de manœuvre politique.

Des drogues qui s’appelent médicaments

Lire la suite

État français, État Islamique & Lafarge : quel rapport ?


Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Lafarge, Daech, Syrie, et barbouzeries! C’est un article d’un journal très révisionniste, totalement fasciste, et profondément complotiste du nom deLibération ! Vous aurez compris l’ironie de mon propos puisque Libérationn’est justement rien de tout cela.

Le journal Libé, c’est plutôt du politiquement correct dégoulinant et à volonté en entrée, plat et dessert !

Et voilà que Libération fait un long papier, très long même sur les liens entre l’État français, l’État islamique et l’entreprise Lafarge.

Lire la suite

Gestion des déchets radio-actifs : le cauchemar du nucléaire

VOUS NE POURREZ PAS DIRE QUE VOUS NE SAVIEZ PAS !

action-solidaire-soutien-a-bure-enfouissement-dechets-radioactifs-4

PÉTITION

 

Agnès Buzyn nous a menti

Un rapport explosif italien sur les vaccins montre qu’Agnès Buzyn a menti !
Et les conclusions sont terrifiantes !
La commission européenne va devoir revoir sa copie, et vite!
À partager absolument !

Publié par

Publié par wikistrike.com sur 16 Mars 2018, 19:31pm

Catégories : #Santé – psychologie#Politique intérieure

Vaccinations: Les militaires italiens meurent les uns après les autres

Vaccinations: Les militaires italiens meurent les uns après les autres

Au moment où la Commission à l’Environnement, la Santé publique et la Sécurité alimentaire du Parlement européen s’apprête à soumettre au voteune résolution sur « les réticences à la vaccination et la baisse du taux de vaccination en Europe », un pavé tombe dans la mare des certitudes vaccinolâtres.

Ce pavé, c’est le rapport officiel d’une Commission d’enquête parlementaire italienne rendu public le 7 février 2018. L’objet du rapport : comprendre les raisons de milliers de décès et de maladies graves chez les personnels militaires italiens affectés à des missions à l’étranger. Les experts ont pris en compte tous les facteurs de risques auxquels ils ont été exposés, au premier rang desquels l’uranium appauvri présent dans les bombes et d’autres agents liés à l’armement. Mais ils ont également analysé d’autres facteurs de risque, notamment pour les soldats jamais partis en mission, et l’un d’entre eux retiendra en particulier notre attention en ce moment : les vaccins.

Lire la suite

Comment les autorités procèdent-elles pour créer une nouvelle crise ?

 

C’est avec plaisir que je vous retrouve en vidéo pour ce sujet concernant les autorités monétaires qui préparent une nouvelle crise consciemment et totalement volontairement.

Comprendre les mécanismes de création volontaire de crise est économiquement essentiel, démocratiquement indispensable.

Partagez allègrement !!!

Charles SANNAT



source :

https://insolentiae.com/video-comment-ils-creent-la-nouvelle-crise-de-toutes-pieces/

APPEL À LA RAISON lancé au grand public

une lettre des professeurs MONTAGNIER & JOYEUX


Chers Amis de la Santé

Aujourd’hui plus de 7500 professionnels de santé ont signé l’Appel à la Raison refusant l’obligation aux 11 vaccins avant 2 ans : 

https://www.11vaccinsobligatoires.com

Chaque jour de nouveaux signataires rejoignent cet Appel au bon sens, scientifiquement argumenté. Ce ne sont pas des Fake news !

Nous rappelons avec force, que nous ne sommes pas contre les vaccins, mais contre l’obligation vaccinale de plus en plus précoce et contre la présence dans la plupart des vaccins de l’adjuvant aluminium.

Il est important de savoir que la ministre de la santé a été assignée par 3055 personnes devant le Conseil d’État, lesquelles demandent la suppression de l’adjuvant aluminium dans les vaccins, en laissant le cas échéant la possibilité d’utiliser des adjuvants alternatifs non toxiques tel que le phosphate de calcium.

La ministre devait répondre avant le 15 janvier 2018. À ce jour il n’en est rien.

Lire la suite

Les vaccins sauvent des millions de vies?

« Les vaccins sauvent des millions de vies ! », nous assène-t-on…

Ah ? Pour l’instant, il semblerait surtout qu’ils tuent (en faisant gagner beaucoup d’argent à certains) !

frenesie-vaccins

À chaque fois que je lis des témoignages de parents dont les enfants sont décédés à la suite d’une vaccination, et généralement après d’atroces souffrances, un sentiment de dégoût et de révolte vis-à-vis de nos responsables politiques et des partisans de « vaccins-à-tout-prix-et-quoi-qu’ils-contiennent » me bloque la respiration, me noue le ventre et la colère me gagne : je les ai crus, je leur ai fait confiance et je me suis vacciné et j’ai fait vacciner mes enfants et ma vie aurait pu devenir un enfer !

Pourquoi ? Réellement ?

Lire la suite

“Plus rien ne nous menace, sauf NOUS…”

  • Interview de Hubert Reeves par Hervé Kempf

L’homme a développé une intelligence bien supérieure à celle nécessaire à sa survie, explique l’astrophysicien et écologiste Hubert Reeves. Mais, aujourd’hui, cette qualité menace directement notre avenir alors que l’issue de la bataille entre la force de « détérioration » et celle de « restauration » est incertaine.

Hubert Reeves est astrophysicien, communicateur scientifique et écologiste franco-canadien. Son dernier ouvrage, Le Banc du temps qui passe. Méditations cosmiques, est paru au éditions du Seuil.

L’HOMÉOPATHIE en danger ?

Un article de Gabriel Combris.


NON AU DÉREMBOURSEMENT
des traitements
homéopathiques !

Signez la pétition

Chère lectrice, cher lecteur,

Le 29 septembre 2017, les autorités de santé ont déclenché une offensive sans précédent pour supprimer l’homéopathie.

Le Conseil scientifique des Académies des sciences européennes a remis ce jour-là un rapport réclamant le déremboursement de l’homéopathie [1].

Motif invoqué ? Sa prétendue « inefficacité » :

« Il n’existe, écrivent les auteurs du rapport, aucune preuve, scientifiquement établie et reproductible, de l’efficacité des produits homéopathiques – même s’il y a parfois un effet placebo. »

Vous allez voir dans un instant que ce verdict repose sur des données mensongères et incomplètes, mais qu’importe… « quand on veut tuer son chien, on l’accuse d’avoir la rage » dit le dicton.

Et ça a marché !!!!

Les médias officiels, qui vivent largement des publicités payées par les laboratoires pharmaceutiques et les institutions étatiques, ont accueilli ce projet de déremboursement avec enthousiasme, sur le mode « il était temps » :

« Au mieux un placebo et un gâchis de fonds publics », écrit Le Figaro au sujet de l’homéopathie [2]  [3].

« L’homéopathie ? Pas plus efficace qu’une pilule de sucre », assène Sciences & Avenir [4]  [5] .

« Chercheurs et médecins alertent sur cette pratique très en vogue », s’inquiète Le Parisien [6].

Et les citoyens français dans leur ensemble sont priés de comprendre le message : l’homéopathie n’est pas « scientifique », personne au ministère ne sait vraiment comment ça marche, elle doit donc être déremboursée.

Mais il ne faut PAS ÊTRE DUPE !

Lire la suite

Vaccins : APPEL À LA RAISON

Vous avez dit Onze vaccins ?

Appel urgent aux personnels et professionnels de santé

frenesie-vaccins

La nouvelle loi, une erreur grave de santé publique


Chers collègues, chères consœurs, chers confrères

La nouvelle loi qui impose 11 vaccinations aux enfants est une grave erreur de santé publique. Elle a été amplement évoquée par la presse. 

Nous, professionnels de Santé, prescripteurs et/ou vaccinateurs sommes engagés par la loi sur une voie qui pourrait se retourner contre certains de nos propres patients, contre notre profession, et contre nous-mêmes. 

Vous allez comprendre pourquoi. Cet Appel souligne des éléments importants sur le sujet. Lisez-le attentivement avant d’accepter de le signer. 

Nous ne sommes pas contre les vaccins : nous sommes opposés aux vaccinations systématiques et trop nombreuses avant l’âge de 2 ans.

Ces pratiques exposent les petits enfants à des complications, car leur système immunitaire n’est pas prêt à recevoir tant d’agressions antigéniques. 

C’est ainsi que l’on peut craindre : 

  • Des morts subites du Nourrisson, même si elles sont rares ;
  • Des maladies auto-immunes chroniques graves et handicapantes dans les années suivantes particulièrement du fait de la présence de quantités trop importantes de l’adjuvant aluminique dans la composition de la plupart des vaccins ;
  • Des risques de cancers particuliers, des os, des muscles, des cartilages… que sont les sarcomes, extrêmement graves chez des adolescents et adultes jeunes, détectés déjà chez les animaux recevant des vaccins avec l’adjuvant aluminium.

Vous êtes personnellement concerné si vous êtes :

  • Médecins et Chirurgiens généralistes ou spécialistes,
  • Internes des hôpitaux quelles que soient les spécialités,
  • Étudiants en médecine, pharmacie, kinésithérapie,
  • Pharmaciens d’officine ou d’industrie,
  • Sages-femmes, infirmières-infirmiers et autres personnels de santé
  • diplômé ou en formation.

Si vous appartenez au grand public, hors des professions de santé, n’hésitez pas à proposer ce texte à ceux qui vous soignent. Ils sont plus que jamais concernés et responsables.

Cet Appel est lancé par deux professeurs de médecine :

   
Pr Luc Montagnier
Prix Nobel de Médecine pour la découverte du Virus de l’Immunodéficience Humaine
Pr Henri Joyeux
Prix International de Cancérologie pour ses travaux en Nutrition


Voici 3 décisions d’une extrême gravité.

  • Tout enfant né en France à partir du 1er janvier 2018 doit désormais obligatoirement recevoir avant ses 2 ans onze vaccins, contre trois auparavant.
  • Les enfants non-vaccinés n’auront plus accès aux établissements d’accueil collectif à compter du 1er juin 2018.
  • Les parents réfractaires ne relèvent plus désormais du Code de la santé publique, mais du Code pénal relatif à la santé de l’enfant qui prévoit une peine beaucoup plus lourde : deux ans de prison et 30.000 euros d’amende.

Lire la suite

assassinat de Ann Boroch, naturopathe

source : http://www.sante-nutrition.org/celebre-auteur-holistique-travaillant-contre-big-pharma-a-ete-retrouvee-morte/


Une célèbre auteur holistique, travaillant contre Big Pharma, a été retrouvée morte


La célèbre auteur holistique, naturopathe et chercheuse Ann Boroch a été retrouvée morte à Los Angeles jeudi, alors que la communauté des médecins qui cherchent à opérer en dehors des limites de Big Pharma continue d’être décimée. Elle avait 51 ans.

Ann Boroch

Ann Boroch, l’auteur de Healing Multiple Sclerosis et The Candida Cure, était célèbre pour s’être guérie de la sclérose en plaques à l’âge de 24 ans et sans symptôme pendant plus de 20 ans.

Boroch était également franche sur de nombreux sujets, y compris les dangers de la vaccination, et elle faisait activement campagne pour que les gens prennent le contrôle de leur vie et rejettent les produits invalidants de Big Pharma en faveur de la guérison naturelle. Elle croyait que l’éducation est l’outil le plus important pour guérir l’esprit et le corps.

Sa mort soudaine et inattendue a laissé sa famille et ses supporters dans un tel état de choc que sa cousine Lisa a dû confirmer sur Facebook que les nouvelles étaient malheureusement correctes.

Lire la suite

Lettre au Pr Agnès Buzyn, ministre de la santé

10524353


2 lettres du Professeur Joyeux au Professeur Agnès Buzyn, ministre de la santé,


À propos des 11 vaccins obligatoires et tout ce que ce que l’on doit savoir sur l’Autisme, la Sclérose en plaques et l’Aluminium


Voici ma première lettre


Madame la Ministre, chère collègue,

Sur la chaîne télévisée France 2 puis à l’Assemblée nationale, vous avez tenté de convaincre la semaine dernière, le grand public puis les députés afin qu’ils acceptent l’obligation vaccinale de 3 à 11 vaccins dès leur plus jeune âge à la 6ème semaine du nourrisson.

Vous voulez faire passer cette obligation de gré ou de force par la Loi.

Vous allez beaucoup trop vite ! Auriez-vous les mêmes conseillers que Marisol Touraine qui vous a précédée ? Il est certain que vous avez repris le dossier des vaccins sans avoir le temps de comprendre et d’entendre la révolte qui gronde, créée et entretenue par les deux ministres qui vous ont précédée, à un point tel que certains refusent de se faire vacciner. Lire la suite

Vaccin Hépatite B : ce qu’on ne vous dit JAMAIS

article-victime-vaccin-hb

vaccin-hc3a9patite-b-sep-cours-europc3a9enne


la lettre de Hervé Bazin
du 02-08-2017


Cher(e) ami(e) de la Santé,

Coup de tonnerre pour Emmanuel Macron et Agnès Buzyn, sa ministre de la Santé !

  • Au moment même où ils ont décidé d’obliger TOUS les bébés à être vaccinés contre l’hépatite B (et 10 autres vaccins)…
  • Et au moment où ils répètent sur tous les tons que la vaccination n’a JAMAIS d’effet indésirable grave…

… la Cour de Justice de l’Union européenne vient d’autoriser l’indemnisation d’un patient gravement victime du vaccin contre l’hépatite B.

Lire la suite

Pour en finir avec LE citoyen…

unknown-64-f0c6a

un article de Henri GOLDMAN

« LE citoyen n’accepte plus…», « répondre aux préoccupations DU citoyen », «… ce que LE citoyen souhaite…».   Mais, finalement, c’est qui ce monsieur LECITOYEN qui a tant d’interprètes mais qui n’a lui-même ni visage ni voix ?

Qu’on se le dise : LE citoyen, ça n’existe pas. C’est une fiction, une construction idéologique. Comme LA femme. Comme LE musulman. Ce singulier fait l’impasse sur la diversité intrinsèque de tous les groupes humains qu’il « essentialise » en les réduisant à un stéréotype. Et comme ce citoyen générique abstrait n’a aucune consistance, cela permet à n’importe qui – y compris à des politiciens qui ont tout couvert dans le passé et semblent subitement saisi d’une illumination – de s’en faire les interprètes. Aujourd’hui, la main sur le cœur, ils entendent le message DU citoyen. Plus exactement, avec l’aide des médias et des sondages, ils le traduisent, le reformulent, lui rabotent les angles. Par exemple, la nouvelle majorité wallonne MR-CDH n’a pas entendu que LE citoyen s’opposait au cumul député-bourgmestre, ce qui permettra à la plupart des nouveaux ministres et à un grand nombre de ses députés de continuer à le pratiquer.

Mais, outre l’abus du singulier générique, cette nouvelle litanie citoyenne dessine une certaine conception de la démocratie.
Lire la suite

On veut nous vacciner de force, pendant que Sanofi rachète un labo US de vaccins spéciaux…


L’édito de Charles SANNAT


Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Comme vous avez dû en entendre parler, le gouvernement veut vous piquer massivement au mépris de toutes les inquiétudes légitimes qui entourent de telles doses massives d’injections, en particulier sur de très jeunes organismes.

Ce cocktail vaccinatoire est une pure folie en termes même intellectuels.

La vaccination a été un progrès fabuleux dans le domaine de la santé. Telle n’est pas la question.

Le principe de la vaccination est une merveilleuse découverte, mais encore faut-il se souvenir du principe de base, qui consiste à stimuler le système immunitaire en injectant “un peu” de maladie !!

Nous en sommes très loin désormais, et Lire la suite

MACRON a-t-il un pacte secret avec les labos ?

114258918

Tout est expliqué dans cette vidéo (lien cliquable).

Bien à vous,

Eric Müller
Santé – Nature – Innovation

PS : Il s’agit d’une vidéo dérangeante qui risque d’être censurée à tout moment.


Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d’information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.


Néo-nutrition est un service d’information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).
Pour toute question, rendez-vous ici.

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal – France