CANDIDA ALBICANS

Les organismes de contrôle internationaux estiment que l’infection chronique par Candida Albicans frappe 60 à 70 % de la population mondiale… Par radiesthésie, il est possible de révéler la présence en quantité toxique de ce champignon dans notre organisme.

Ce champignon est nécessaire à la synthèse des sucres dans notre digestion. En temps ordinaire, le Candida Albicans (nommé aussi ‘muguet’ dans le cas d’infection buccale) selon sa fonction de nettoyeur dans notre organisme, dévore les cellules mortes. Dans sa juste fonction, il est bien utile pour maintenir un état sanitaire correct de notre système digestif et para-digestif.

La boulimie de confiseries et autre ‘gâteries’ sucrées est un signe de surabondance du Candida dans notre organisme : il en est effectivement très gourmand. Ces levures transforment les sucres en combinaisons assimilables par nos organes et cellules. Nous le trouvons dans l’appareil digestif, sur la peau et dans les zones de l’appareil génital. Il favorise le foisonnement d’autres champignons indésirables ou de germes pathogènes plus graves, dans les cas de lésions ulcérées, ou gangrenées.

Le facteur ‘résistance immunitaire’ est très important pour surmonter ces crises mycosiques ou de germes nosocomiaux. La mortalité dans les cas de cancer ou de SIDA est importante de par le caractère pathogène du Candida Albicans, déclencheur de contaminations opportunistes. L’infection du sang par ce champignon devient systémique et la candidose qui en découle provoque 40 % de mortalité. Certaines molécules chimiques comme les immunodépresseurs, œstro-progestatifs de synthèse ou la cortisone sous différentes formes induisent une flambée de ce germe. Une faiblesse immunitaire dans ces cas peut provoquer des infections dans diverses zones du corps.

Candida prolifère surtout dans les environnements à caractère acide, mais inversement il acidifie aussi par sa présence les zones où il se trouve. L’on trouve des taux très élevés de Candida Albicans dans les os lors des analyses préalables au traitement de l’ostéoporose. J’ai l’intime conviction que la perte de densité calcique osseuse qu’il entraîne est l’une des causes principales de l’ostéoporose. Je propose un programme de soins pour restaurer cette densité calcique, et ainsi éviter les accidents de fracture (fémorale, etc.) dus à la fragilité causée par ce champignon.

La consommation excessive d’antibiotiques entraîne une « overdose » de cette levure. En conséquence, il est très difficile de réguler la flore organique après une mycose traitée sur une longue durée par antibiotiques.

Notre salive a un but régulateur et freine donc la croissance de ce champignon dans les zones buccales. Il est donc important de soigneusement insaliver nos aliments avant déglutition.

L’harmonie de la répartition de ces levures est parfois rompue par notre intoxication aux multiples produits chimiques présents dans l’alimentation moderne. Les membranes cytoplasmiques cellulaires sont artificiellement fragilisées, affinées et donc sujettes à leur invasion par le Candida Albicans.

Mycéllium de candida albicans copie

photo de mycélium de Candida Albicans

Ainsi il pénètre avec grande facilité cette zone qui devrait être étanche, pour se répandre progressivement dans toutes les zones du corps où il n’a rien à faire, et ainsi créer des pathologies aggravées dans différents organes déjà fragiles naturellement.

Les chocs émotionnels eux aussi peuvent créer des ruptures harmoniques qui vont multiplier en nombre ce Candida Albicans. Les Candidoses touchent presque toutes les zones du corps. Elles déclenchent de multiples infections collatérales et accentuent des pathologies déjà installées. Je soupçonne ce champignon de provoquer un terrain propice à l’installation de certains cancers et de provoquer la rupture de communication des fréquences photoniques de la lumière ultraviolette en charge de l’harmonie biologique et énergétique de notre organisme. J’en veux pour preuve les découvertes du Dr Simoncini, qui ont mis en évidence le fait que l’acidité avait le pouvoir de préparer le terrain pour le développement de cancers. Je partage totalement son avis, et ajoute qu’il doit aussi provoquer une mutation de l’état cellulaire aérobie vers celui d’anaérobie. Le bicarbonate de soude que le Dr Simoncini administre à ses patients est un procédé utile pour rétablir l’équilibre rompu.

Pathologies provoquées ou aggravées par le Candida Albicans (*)

Cette liste est assez longue et la vigilance concernant la présence inappropriée de cette levure doit être de mise, pour éviter des pathologies qui ne devraient pas apparaître en temps normal.

Système nerveux

  • Maux de tête
  • Dépression nerveuse
  • Pression au-dessus des oreilles
  • Anxiété
  • Perte d’équilibre
  • Fatigue extrême
  • Étourdissements
  • Irritabilité
  • Perte de mémoire
  • Agitation
  • Manque de concentration
  • Changements d’humeur injustifiés
  • Sensation d’être perdu (absent)
  • Pleurs soudain et sans raison

Système Respiratoire

  • Asthme
  • Maux de gorge
  • Douleur et serrement à la poitrine
  • Toux, bronchite récidivante
  • Respiration difficile ou impression de manque d’air
  • Congestion nasale, écoulements nasaux fréquents
  • Respiration sifflante, souffle court
  • Rhinites

Système digestif

  • Sécheresse buccale
  • Gaz, ballonnements
  • Brûlures d’estomac
  • Constipation
  • Indigestion
  • Alternance diarrhée – constipation
  • Mauvaise haleine
  • Douleurs abdominales
  • Rage de sucre, pain, bière, pâtes
  • Démangeaison anale, hémorroïdes
  • Allergies alimentaires
  • Mucus dans les selles

Système reproducteur Homme ou Femme

  • Infertilité masculine ou féminine
  • Diminution de l’appétit sexuel pour l’homme comme pour la femme
  • Infection urinaire fréquente
  • Troubles de la prostate
  • Symptômes prémenstruels
  • Impuissance
  • Règles irrégulières
  • Écoulement ou décharge urétrale

Endométriose

  • Sensation de brûlure à la miction
  • Infection vaginale à répétition
  • Démangeaison du scrotum et de l’aine
  • Douleurs et brûlures vaginales
  • Décharges vaginales

(*) Je remercie Lucie Nollet pour les listes de pathologies concomitantes à l’action du Candida Albicans tirées de son cours de radiesthésie vibratoire niveau I.

Je complète cette liste par les troubles de la vue :

  • Voile oculaire perturbant la clarté visuelle

 Méthode de recherche

Aujourd’hui grâce aux techniques de mesures quantiques ou radiesthésiques il m’est possible de contrôler la présence de ce champignon dans l’organisme. Sur une échelle en degrés ou pourcentages, sa concentration peut être mesurée précisément, dans les différentes zones du corps. Ensuite, par une reprogrammation de l’ADN, une demande de régulation ou destruction est activée. En un temps très court apparaissent un retour à la normale et un équilibre harmonieux. Je constate que dans le temps parfois, que ce nettoyage doit être renouvelé, pour dissoudre les souches qui réapparaîtraient. Toutefois les souches qui reviennent sont beaucoup plus faibles et moins virulentes. Les contamination d’ordre sexuel sont aussi fort fréquentes, génératrices d’infections génitales ou urinaires.

Cette ré-infestation est possible, car nous sommes perpétuellement contaminés par nos mauvaises habitudes alimentaires, assez peu respectueuses de nos véritables besoins organiques ! Ces dernières sont parfois cause de la multiplication du Candida, que l’excès de consommation de divers sucres ne demande qu’à booster !

Dans un cas inverse, nous pourrions aussi envisager que la quantité excessive de cette levure puisse provoquer une hypoglycémie dans l’organisme, induisant cette envie de confiseries ou pâtisseries. Mes recherches actuelles mettent en évidence les causes de certaines formes de diabètes. J’ai constaté que le nettoyage ainsi activé du Candida Albicans entraîne la disparition de la boulimie sucrée (effet fulgurant). Par sécurité et pour stabiliser la flore, je contrôle durant quelques semaines les résultats. Si le sujet contaminé a reçu des traitements lourds d’antibiotiques, parfois sur plusieurs mois ou années, le terrain est considérablement affaibli ; une réparation des zones est alors nécessaire.

Les compléments alimentaires de la famille des pro-biotiques sont assez bien adaptés pour restaurer un équilibre fragilisé.

Il me reste à vous conseiller de modifier votre alimentation, afin de vous protéger efficacement de cet hôte, utile certes mais si dérangeant lorsqu’il est présent en excès.

Gil Borie

Association Bien-être en soi

bien.etre.en.soi@gmail.com

à propos de l’auteur :

Gil Borie est thérapeute quantique autodidacte. Il a souhaité par un premier livre (à paraître) ouvrir la porte vers notre Futur qui… est déjà là ! Il traite tour à tour de la radiesthésie simplifiée, de divers tests que chacun peut expérimenter, de ses expériences dans de multiples domaines, de la physique quantique, des maladies, des germes toxiques, des chemtrails… Et surtout il propose des solutions. Là où certains ne peuvent rien, il cherche et la quête qu’il à débutée voilà plus de dix ans lui vaut des découvertes dans les traitements holistiques. Son but n’est pas de scinder la médecine en deux entités rivales mais de tirer de chacune d’elles le meilleur. Il souhaite que les applications proposées trouvassent des expérimentateurs éveillés, ou tout au moins éclairés. Et aussi qu’une ouverture de conscience sera initiée à la lecture de ce livre, dépassant les cadres étriqués des territoires, religions, et tout dogme restrictif encore d’actualité. Le message principal de Gil Borie est d’ouvrir les cœurs vers un état d’amour inconditionnel. C’est la seule voie d’évolution positive pour notre Humanité. Il dispense des soins à distance sur l’ensemble de la planète. 

One thought on “CANDIDA ALBICANS

  1. Comment faire ?
    Merci de l’intérêt que vous portez à mes articles, qui découlent presque tous de recherches personnelles et d’applications de soin.
    Test radiesthésique : il faut commencer par trouver la valeur en degrés (plus précise qu’en pourcentage) de ce germe dans deux zones : la zone dévolue, où il doit être présent à 0,10° maximum, et la zone non dévolue, où il ne doit théoriquement pas y en avoir.
    Cette mesure est possible après la destruction de ces germes. Si vous avez la capacité de détruire les germes, alors demandez la réduction en harmonie dans les zone dévolues, et une destruction totale dans les autres zones. Celles-ci devront être parfaitement ciblées.

    Reste à savoir qu’il y a un travail d’étude des pathologie à haut niveau pour comprendre comment çà marche et par conséquent trouver la faille pour créer un protocole de soin.
    Je propose des enseignements de radiesthésie pour former des personnes à mes techniques.

    Gil

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s