La maladie de LYME

Cet article a été publié en juillet 2012. Au regard des informations actuelles, il m’a paru utile d’y apporter quelques modifications importantes, le 09 juin 2014, ainsi qu’aujourd’hui le 19 novembre 2015.

Piqure tiques infectée
piqûre de tique infectée

La maladie de Lyme est due au germe bactérien transmis par la piqûre des tiques (ectoparasites de la famille des acariens).

Ces tiques sont munis d’un rostre piqueur qui leur permet d’aspirer le sang de tout un panel d’êtres vivants, à sang chaud comme à sang froid. Les piqûres sont une menace importante, car de nombreux germes, ou bactéries prennent ces voies royale pour transmettre entre autres la maladie de Lyme. Certains rongeurs, ou petits écureuils nommés Tamia (les Tic et Tac de Walt Disney) sont des porteurs de cette bactérie Borrélia. Les tiques, parasites naturels de ces petits rongeurs, se propagent pour ensuite inoculer le germe dans des mammifères plus gros, dont l’homme.

rostre de tique
rostre de tique

La bactérie nommée Borrélia est responsable de cette contamination grave s’échelonnant sur 3 périodes plus ou moins régulières ou chevauchantes. Le premier stade de développement de la borréliose peut se stopper par traitement antibiotique ou par guérison spontanée ; ensuite il devient fort compliqué de juguler ces dommages.

Elle affecte de nombreux organes, entraînant des handicaps sévères, neurologiques, physiques, cardiaques ou mentaux. Les cas les plus lourds développent des symptômes proche d’Alzheimer, ou Parkinson. Le décès est aussi une éventualité pour certains…

Peu de données épidémiologiques sont disponibles, surtout en France, car les recherches sur la recrudescence de maladies émergentes y est insuffisamment planifiée.

Ces bactéries de la famille des spirochètes dont fait partie B. Burgdorferi ont été découvertes voilà plus de 100 ans aux U.S.A. ; depuis, 3 autres espèces de Borrélia pouvant contaminer l’homme ont été recensées comme provocant des symptômes légèrement différent de la première citée.

Il a aussi été observé une contamination, lors des piqûres de tiques sur les canidés, par un parasite protozoaire vecteur de la piroplasmose. Maladie provocant l’éclatement des hématies, et souvent une mort rapide, ses symptômes sont proche de ceux du paludisme. L’Homme n’est que rarement touché par cette piroplasmose, mais les mammifères sauvages ou le bétail sont sujets à un grand risque d’infection.

Cette pathologie porte plusieurs noms : la babésiose, babesiellose ou fièvre de Nantucket ou fièvre du Texas. La contamination en est particulière car les agents pathogènes se jouent de notre barrière immunitaire de par leur extrême mobilité, laissant nos globules blancs « sur place », ce qui rend assez difficile leur destruction par notre système immunitaire.

(Voir TH1, TH 2, TH3).

Les symptômes de la maladie de Lyme sont souvent confondus avec une grippe, le paludisme, ou des rhumatismes…

L’OMS s’inquiète de l’émergence de ces maladies parasitaires ou collatérales à certains parasites comme les tiques ou les poux .

Quelques personnes ayant contracté cette maladie de Lyme m’ont sollicité dans le cadre de mes soins holistiques, et les résultats obtenus sont très satisfaisants. J’ai réussi à détruire totalement le Borrélia par mes techniques quantiques en 3 ou 4 séances de quelques minutes, précédées des soins de nettoyage habituels (bilan quantique et blessures qui nous empêchent d’être nous même).

tir au but sur tiques et borrélia copie

Suite à la destruction de la Borrélia, il apparaît un dégagement de toxines post-mortem du germe : des nettoyages fréquents de ces toxines sont indispensables pendant 10 à 15 jours selon les individus.

Un ressenti de douleurs musculaires et intra-osseuse se manifestent puis disparaissent progressivement au bout de 2 semaines dans les meilleurs des cas. Il va sans dire que les contamination de longue durée sont, elles, beaucoup plus longues à traiter. Détruire les germes est le premier pas vers une guérison mais ensuite la réparation biologique en est le deuxième et non le moindre. Depuis mes premiers cas traités, j’ai modifié légèrement mon protocole afin de tenir compte de l’arrivée de ces toxines post-mortem et ainsi les stopper avant même qu’elle ne puissent porter à conséquence. Une légère fatigue dépressive peut aussi se déclencher chez certains individus.

Le problème de la perte de l’emploi est aussi très dommageable, car les malades, se retrouvant sans travail, n’ont plus de revenus du fait que les organismes sanitaires gouvernementaux français ne reconnaissent pas cette pathologie. Et les agences pour l’emploi cessent le versement des allocations chômage, du fait que ces malades sont dans l’impossibilité d’exercer un travail permanent…

Cette pathologie est tout sauf un sujet à la mode…

Certains médecins français prennent cette maladie de Lyme comme un phénomène de mode ! Je vous laisse juges de ces propos. Surtout si vous êtes contaminés par la bactérie Borrélia…

Les analyses biologiques mettent en évidence la disparition des molécules de cette bactérie, et le test de Guthrie ou test de la goutte de sang fraîche mets en évidence les spirochètes, vivants ou non, lors d’une visualisation microscopique, mais surtout elles ne peuvent pas visualiser les toxines (post mortem).

Cette technique est à mon avis le moyen le plus fiable pour la détermination d’une contamination par les bactéries causes de la maladie de Lyme, et aussi pour procéder à son éradication. Cette méthode pallie au test français ‘Elisa’ qui ne présente pas un niveau de fiabilité suffisant. Selon les témoignages des personnes traitées, des années plus tard des ‘coups de fatigue’ sont légèrement perceptibles ; ce sont des dommages collatéraux suite au passage du Borrélia !

Lien pour voir en vrai les spirochètes dans une goutte de sang : https://youtu.be/3MAq0JSqIgo

En France, une forte présence de tiques est recensée dans le Sud-Ouest, les Pyrénées et le Sud-Est. Plus haut, dans la zone nord, la chaleur plus tempérée, freine légèrement la biologie d’expansion des tiques. Bien que l’aire de répartition soit nettement en progression partout sur la planète.

En Allemagne, les professionnels de la santé spécialistes de cette maladie estiment à plus le 2 millions les cas recensés, sans tenir compte de tous ceux qui ne sont pas diagnostiqués !

Sur cette planète des centaines de millions d’individus doivent porter ce germe actif, mais il y a aussi les cas de porteurs sains. Des bombes à retardement en quelque sorte !

Je me souviens avoir trouvé un hérisson adulte lors d’une randonnée dans la région du Quercy, qui présentait un parasitage impressionnant de tiques (au moins 8). Les femelles possèdent un abdomen fort développé. Il se gonfle au gré des ‘vampirisations’ effectuées sur leur hôte.

tique sur hérisson
tique sur un hérisson

À titre d’exemple, on a pesé sur une balance de précision une femelle de la tique Hyalomma Asiaticum avant et après son repas final. Elle était 624 fois plus lourde après son repas qu’avant ; pour un être humain, ce serait comme de passer de 60 kg à 37 tonnes après 4 ou 5 jours de repas constant. De tels repas permettent aux tiques de pondre de plusieurs centaines à plusieurs dizaines de milliers d’œufs (ce chiffre variant selon les espèces et selon les individus au sein de l’espèce).

Tique femelle
tique femelle
tique male
tique mâle

(source : Wikipédia).

Se préserver des Tiques

Pour se préserver des contaminations collatérales il faut éviter au mieux les piqûres de tiques. Les balades en sous-bois doivent être effectuée avec quelques précautions et surtout des inspections systématiques au retour de la sortie pour vous, vos proches et vos animaux de compagnie. Les répulsifs sont très aléatoires, leur efficacité étant assez variable. Je pense que certains hommes ont des peaux à tiques, comme certains l’ont pour les poux ou les moustiques.

Les modification des biotopes et des écosystèmes naturels semble une voie de propagation de ces parasites selon des recherches nord-américaines. Lors d’une attaque de tique, les facteurs de développement de la maladie de Lyme est fortement augmenté si la tique reste plus de 4 heures sur la peau. Des réactions allergiques sont aussi possibles pour les personnes sensibles : érythèmes, prurits et autre manifestation cutanée. Les retraits des tiques sont possibles en évitant toute pression sur l’abdomen (pour prévenir toute régurgitation) par l’utilisation de tire-tiques. Le but étant d’extraire le rostre de la peau. Ce rostre est muni de crochets un peu comme le dard de l’abeille ou une flèche avec barbillons, et il est très important de ne laisser aucune portion de celui-ci dans l’épiderme. Une désinfection est indispensable.

tire tiques
tire-tique

Il est pour moi très simple de procéder rapidement à un nettoyage de votre organisme lorsqu’une piqûre a été constatée en primo-infection. L’effet est radical sans utiliser quelque forme d’antibiotique. Je vous invite à prendre contact en urgence avec moi pour recevoir les soins nécessaires. Je m’intéresse beaucoup au « Stylo de soin nano-transformé » de la Keshe Foundation. Il aura, je présume, la fonction de restaurer au mieux l’organisme et de faire table rase des dommages collatéraux de cette maladie. Ainsi que de donner un espoir de vie normale pour tous ceux qui sont atteints actuellement.

>>> http://forum.keshefoundation.org/forum/keshe-official/37478-pain-aid-pad

>>> http://www.keshefoundation.org/

De nombreux spécialistes étudient également cette maladie aux USA.

Pour obtenir davantage d’informations sur le sujet, je vous invite à consulter les médecins spécialisés, comme Dr Richard Horowitz, le Pr John Aucott (Maryland), le Pr Garth Nicholson (San-Francisco). Le Dr agrégé Eva Sapi est biologiste et étudie entre autres la bactérie Borrélia à l’Université de Newhaven .

Pour plus de détails je vous invite a consulter leurs sites. Notez que j’ai personnellement eu contact téléphonique avec chacun d’eux ; cependant aucune collaboration n’en a résulté, excepté avec le Dr Richard Horowitz avec qui je suis en relation depuis 2 mois. Eva Sapi m’a dit être intéressée par mes travaux mais qu’elle n’avait pas de marge de manœuvre ni de poids décisionnel pour mettre en œuvre une étude plus précise de mes protocoles. Je la remercie de sa franchise, tout en déplorant une forme de  »paresse scientifique ». Depuis juillet 2015 je suis en pourparlers avec la Sénatrice Sue Sérino qui préside la commission Sénatoriale du Congrès des U.S.A, nommée « Senate Task Force on Lyme and Tick-borne Diseases ». Je pense que la validation des techniques de soin particulier vis à vis de la maladie de Lyme est indispensable et urgente, et je propose d’apporter aux Etats-Unis les guérisons tant espérées, et les étendre ensuite aux autre pays qui accepteront de valider mes protocoles. Le docteur Raphael Stricker, vice-président de l’International Lyme and Associated Diseases Society (Ilads), estime qu’il y a tous les ans près de 300.000 nouvelles contamination. L’Agence américaine de protection de la santé publique nous informe que cela en fait la maladie la plus fréquente après le SIDA, dans le registre infectiologie en 2012.

Bien à vous
Gil

contact : bien.etre.en.soi@gmail.com

 


dossier à consulter : http://www.nexus.fr/wp-content/uploads/2015/01/Lyme_NX81_light.pdf

Publicités

Déposez votre commentaire ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s