Le mythe du lait

IMG_0227

Le lait fait énormément parler de lui depuis quelques temps et ce n’est certainement pas pour rien. La médecine se rend compte qu’il cause beaucoup de troubles divers et variés : Allergies, indigestion, acné…

De plus il a été constaté que plus de 75% de la population mondiale est intolérante au lait de vache.  Mais pourquoi selon vous ?

Tout d’abord, savez-vous que l’homme est le seul être vivant à ingurgiter le lait d’une autre espèce que la sienne ? La vache nourrit le veau avec son propre lait et celui-ci stoppera tout naturellement par lui-même de boire le lait de sa mère quand il sera prêt.

Ce type de lait est conçu pour décupler considérablement le poids de naissance du Veau en un an, c’est pour cela qu’il est beaucoup trop riche pour nous.

Mais alors pourquoi buvons-nous du lait de vache ?

Boire le lait de notre mère à la naissance est une chose complètement normale et même vitale, car en fin de compte le lait maternel n’est rien d’autre que la continuation de la fonction du placenta. Le placenta a un rôle nutritif et de mise en place d’information qui participe à l’embryogenèse ; plus clairement cela veut dire que le lait maternel envoie au nouveau-né de l’information pour sa croissance. Il stimule son système immunitaire, il apporte beaucoup de nutriments énergétiques, il équilibre le système nerveux par ses acides gras insaturés et, sans l’oublier, il lie un lien d’amour unique entre une mère et son enfant.

Jusque là, tout est parfaitement normal et même équilibré. Ce qui l’est moins, c’est de troquer le lait maternel contre du lait de vache et ce assez rapidement. Cela se produit pour des raisons pratiques pour la mère, qui est éreintée d’allaiter car, dans l’idéal, l’allaitement devrait durer 3 ans, ce qui est une période assez longue, et inimaginable pour certaines mères ! Il faut savoir que réellement l’allaitement doit durer au minimum six mois ; à partir d’ici le sevrage se fera naturellement en douceur en introduisant progressivement fruits, légumes, céréales, oléagineux, et protéines…

Dans un autre temps, l’humain décide de boire du lait pour ses besoins en calcium qui, selon la pensée commune, n’est trouvable qu’en quantité limitée dans les produits laitiers. Un scandale quand on sait qu’une tête de brocolis par jour peut fournir les besoins recommandés en calcium pour une personne d’âge moyen. Les végétaux suffisent amplement à satisfaire nos besoins (Choux de Bruxelles, chou frisé, chou chinois, brocolis), légumineuses, algues, céréales…

Ce qui est totalement fou, c’est que, malgré ce que l’on pense, le calcium des laitages est très peu « biodisponible » ce qui veut dire qu’il est peu absorbé, à hauteur de 32% seulement, alors que pour certains légumes cela peut aller jusqu’à 65%.

Par exemple les taux d’assimilation du calcium de certains légumes sont remarquables :

• Chou = 65%

• Brocoli = 61,3%

• Chou Frisé = 49,3%

• Bette chinoise = 49,3%

• Chou de Bruxelles=64%

Atteindre un apport suffisant en calcium quotidiennement est d’une facilité déconcertante : il suffit simplement de varier nos assiettes et d’adopter une alimentation équilibrée comprenant beaucoup de fruits et de légumes chaque jour.

En ce qui concerne le calcium du lait de vache, il ne peut pas nous convenir et encore moins nous faire du bien, car ses protéines sont censées nous transmettre une information nécessaire pour l’élaboration de l’osséine (filet sur cartilage pour retenir les minéraux) mais elles n’en seront jamais capables car elles ne sont pas adaptées à notre espèce, mais uniquement à celle du veau. Ces protéines sont totalement inappropriées pour notre espèce. En réalité, boire du lait pour augmenter son taux de calcium aura tout bonnement l’effet contraire, car la concentration de calcium dans le sang augmentera d’un coup et le corps ne comprendra pas ce choc : c’est pourquoi il essaiera de revenir à un niveau normal en excrétant le calcium par les reins dans l’urine.

Voilà pourquoi le bébé, l’enfant ou l’adulte auront très peu d’osséine et de ce fait retiendront mal les minéraux entrainant une déminéralisation progressive.

Evidemment, l’industrie laitière ne pourra jamais dire que le lait est néfaste pour votre santé, bien au contraire. Depuis les années ’20, les industriels du lait n’ont pas cessé de nous faire croire que le lait était exceptionnellement bénéfique pour nous, mais ce qu’il ne faut pas oublier c’est que l’industrie laitière a toujours eu le contrôle sur l’ensemble des informations concernant la santé publique. L’Industrie laitière a su s’infiltrer dans la plupart des organismes officiels de recherche et/ou de communication dans le domaine de l’alimentation et de la santé. De plus cette propagande n’est pas pour déranger une industrie multimilliardaire en dollars qui serait déçue de voir ses profits baisser.

La propagande fut si grande et si intense qu’aujourd’hui il est vraiment difficile de prouver le contraire aux accros, persuadés que ce qu’ils ont toujours entendu ne peut être faux. On appelle cela un mythe et rien d’autre.

Si vous saviez à quel point la corruption est présente dans ce domaine, vous seriez certainement plus qu’abasourdis.

Par exemple l’industrie laitière a fondé son propre « conseil scientifique ». Par exemple le « CERIN » (Centre de recherche et d’information nutritionnelle) ; devant un nom si officiel, il est difficile de se douter de ce qui se trame derrière, et il en devient plus facile de tromper journalistes, commission Européenne et j’en passe…

Autre exemple incroyable : savez vous que l’industrie laitière finance une large part du budget de « l’institut français pour la nutrition » IFN ?

Vous en voulez encore ? En 2005 par exemple sur les 29 membres du comité d’experts en nutrition humaine de l‘AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments), 20 d’entre eux avaient des liens de collaboration avec l’industrie laitière, 13 travaillaient avec Danone et le président même siégeait au conseil scientifique de Nestlé France. Très crédible tout ça…

Ah vous en voulez plus ? La direction du Programme National Nutrition Santé (PNNS), une émanation des ministères de la santé, de l’éducation nationale et de l’agriculture, a été confiée en 1999 à un médecin siégeant à l’institut Candia. Bravo, quelle finesse…

Les lobbyistes et autres costumes aux manches sales ont beau nous dire que le lait est la seule possibilité pour bénéficier de suffisamment de calcium et nous permettre d’avoir des os en santé, mais comment peuvent-ils alors expliquer que les asiatiques, qui a l’origine ne buvaient pas de lait de vache, ont commencé à souffrir d’ostéoporose et d’autres problèmes osseux dès lors qu’ils ont adopté le régime américain ? Comment expliquer aussi que 25 millions d’Américains développent de l’ostéoporose, eux qui consomment tant de lait de vache ?

N’y a-t-il pas un malaise quelque part ? Ceux qui boivent beaucoup de lait souffrent d’ostéoporose… et ceux qui n’en boivent pas n’ont aucun problème de ce genre : est-ce une vaste blague ? C’est un acte criminel que de continuer à faire croire à l’humain que le lait de vache est bénéfique pour lui.

Le Lait de vache est vraiment néfaste pour votre santé, quoi qu’on en dise et quoi qu’on puisse entendre. Il est temps de se faire une raison.

Beaucoup d’études et de recherches prouvent que le lait de vache augmente les risques de cancers, d’ostéoporose et de maladies cardiovasculaires.

Mais pourquoi le lait est-il si mauvais ?

• Tout d’abord, vu la demande, il faut produire en grosses quantités. De ce fait, les vaches ont été transformées en usine à lait pour produire jusqu’à 10.000 litres de lait par an. Un rythme contre nature, il va sans dire. À force d’être surmenées et maltraitées, elles développent des infections à répétition, qu’on appelle mammites ou mastite, qui libèrent du pus (cellules somatiques) et des bactéries qui s’écoulent tout doucement avec le lait jusque dans les belles bouteilles que vous n’achèterez plus jamais de la même manière, j’en suis certaine.

• De plus, considérant l’augmentation continuelle des maladies et infections, l’humain leur administrera de grandes doses d’antibiotiques, d’anti parasitaires, d’anti inflammatoires… Et tout cela dans l’unique but de les faire produire le plus longtemps possible ; alors évidemment tout ce cocktail de molécules chimiques se retrouvera dans votre lait. Donc plus votre consommation sera grande et plus vous risquerez une dépression de votre système immunitaire…

• Il y a aussi une fameuse protéine, la Caséine (qui représente 80% des protéines du lait de vache) que l’on retrouve donc à profusion et qui crée beaucoup de dommages dans le corps humain, tout comme la protéine du gluten avec le blé et d’autres céréales. Ces protéines peuvent déclencher une réponse auto-immune par une défaillance d’une enzyme incapable de faire son travail de digestion, ce qui laissera un résidu non digéré reconnu directement par le système comme un VIRUS. Ces fragments non digérés (Peptides) ressemblent à des drogues du genre opium (Héroïne, Morphine, Codéine…) qui essaieront d’imiter les endorphines pour provoquer des changements de perception, d’humeur et de comportement. Voilà pourquoi tant de gens sont totalement dépendants des produits laitiers et du gluten. C’est une vraie drogue.

• Il est aussi important de savoir que dans le lait de vache, nous trouvons du lactose, qui se décompose en deux sucres simples : le glucose et le galactose. Le problème avec celui-ci vient du fait que certaines personnes ne possèdent pas l’enzyme capable de séparer ces sucres pour qu’ils puissent être absorbés dans le sang. La flore intestinale doit alors consommer ce qui n’a pas été digéré et cela peut causer beaucoup de problèmes intestinaux…

• Il y a aussi le problème de l’homogénéisation, c’est à dire l’égalisation des graisses dans le lait, pour que la crème et le lait ne fassent plus qu’un. Ce procédé provoque une infiltration d’air qui s’immisce dans le lait, transformant les graisses en une substance grasse oxydée qui causera alors une grosse production de radicaux libres très nuisibles pour l’organisme humain.

• S’ajoute à ceci la pasteurisation et la stérilisation, qui utilisent des températures trop élevées (pouvant aller au dessus de 100 degrés Celsius), ce qui n’hésitera pas à tuer tous les enzymes, pour vous laisser en fin de compte le pire du pire.

Le lait détruit petit à petit votre flore intestinale en affectant son équilibre, et nous savons tous qu’une bonne santé démarre dans cette merveilleuse partie du corps.

En fin de compte, le fameux lait tant acclamé n’est qu’un concentré de graisses, de cholestérol, d’antibiotiques, d’hormones, d’OGM, de pesticides, de bactéries et, malheureusement ce n’est pas glorieux, aussi de pus… Une vraie bombe à retardement causant divers troubles, maux et problèmes.

Nombreuses sont les études qui relatent ce que l’ingestion de lait pourrait causer :

• Flatulences et intolérance au lactose ;

• Cancers ;

• Cancer de la prostate ;

• infection des oreilles ;

• Obésité ;

• Acné ;

• Cancer du Sein ;

• Arthrites,

• Infarctus et maladies cardiovasculaires ;

• Diabètes ;

• Allergies ;

• Ostéoporose…

… de quoi frissonner et sentir son cœur se serrer, n’est-ce pas ?

C’est affligeant de voir à quel point il est facile de berner et de faire croire n’importe quoi aux gens qui ne recherchent que le meilleur pour eux.

Alors dès maintenant, si ce n’est pas déjà fait, je vous en supplie, bannissez le lait de vache de votre maison, de votre vie et celles de vos amis, familles et proches… Adoptez donc le lait végétal fait maison qui est bien meilleur pour votre santé, délicieux et très simple à réaliser.

De plus, si ce sujet vous intéresse, si vous voulez en savoir plus, voir les différents rapports et études sur le lait de vache, je vous recommande grandement la lecture de « Laits, mensonges et propagande » de Thierry Souccar ou encore « Vache à lait » d’Elise Desaulniers.

Much Love

Jennifer Chevallier

————————————————————————————–

sources : 

http://echovivant.com/le-mythe-du-lait/#comment-103

http://nickpineault.com/is-milk-healthy-or-not/

http://www.google.ca/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=2&ved=0CDkQFjAB&url=http%3A%2F%2Fwww.terredepaysans.fr%2Fapp%2Fdownload%2F6344368150%2FLe%2Bscandale%2Balimentaire%2Bqui%2Bs’annonce.pdf%3Ft%3D1361873085&ei=Zt5pUojoJNOgkAfT1YHYAQ&usg=AFQjCNGKgzpBKzQZz6N50UfUTEJNOH7gVA&sig2=aVdujNdEd9-AZZHlXGoNiA&bvm=bv.55123115,d.eW0

http://theses.vet-alfort.fr/telecharger.php?id=138

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000432020&dateTexte=&categorieLien=id

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0308814611018103

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21469656

http://www.lemonde.fr/archives/article/1975/08/13/du-lait-qui-ne-tourne-plus_2575748_1819218.html?xtmc=caseine_lait&xtcr=22

http://www.veganisme.fr

Publicités

Déposez votre commentaire ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s