ÂMES SŒURS & FLAMMES JUMELLES

Rencontrer votre flamme jumelle c’est une sorte de second « effet kiss cool ». Au premier abord, vous rencontrez quelqu’un, de sympathique ou pas, mais rien d’aussi émotionnellement fort qu’une âme sœur par exemple. Mais c’est en vérité un raz-de-marée bien plus important puisqu’il va transformer profondément l’un des deux, lui ouvrir les portes d’une nouvelle perception du monde, jusqu’à ce que son amour finisse par embraser l’autre, puisqu’ils sont en lien télépathique. Pour l’éveillé, c’est le début des montagnes russes émotionnelles : beaucoup d’intensité, d’amour et de bonheur et parfois des chagrins inexpliqués pour l’un, et pour l’autre c’est souvent plus difficile car il a l’impression, au début, que le bonheur n’existe pas…

Les flammes jumelles ne se comprennent pas vraiment, mais au sens littéral du terme, même les mots les plus simples sont interprétés erronément (ou non-interprétés) par l’autre. Non pas au sens négatif du terme, mais avec une certaine complaisance. Ils ne sont pas très habitués l’un à l’autre et leurs différences génèrent cette incompréhension, alors que si vous vous comprenez instinctivement avec l’autre vous êtes sans doute face à une âme sœur. Cela vient aussi du fait qu’ils n’en sont pas tous deux au même stade d’éveil et qu’il est difficile de communiquer quand l’un sait mais ne peut énoncer ce que l’autre ne comprendrait pas, et que l’autre essaye vainement de comprendre les réactions étranges du premier.

De plus, et ce détail est important, cette incompréhension est nécessaire pour éviter de sombrer dans le romantisme qui serait inéluctable si les deux se comprenaient instinctivement. Néanmoins, cette « complaisance » vient du fait qu’accepter l’autre simplement avec ses différences, sans même chercher à le comprendre, est une des étapes indispensables à leur fusion inévitable, car ils ne pourront jamais se changer mutuellement ; et à la différence des couples d’âmes sœurs qui feront ou pas des concessions, les âmes jumelles ne le peuvent pas, puisque c’est en étant véritablement soi-même qu’ils pourront fusionner.

En outre, il est possible que chacun d’eux lise télépathiquement et inconsciemment en l’autre et que cela brouille leurs perceptions. Expliquons nous : « la flamme jumelle éveillée est tout amour pour l’autre, mais tient parfois des distances envers et contre elle-même parce qu’elle n’est pas prête. L’autre jumeau qui ressent cet amour ne peut comprendre pourquoi cette distance lui apparaît alors, puisque leur esprit est en lien ». Un autre indice est la magie ou la façon dont les choses vont se dérouler entre vous. Cela n’a rien à voir avec une histoire ordinaire, vous le savez, vous le voyez, ça ne rentre pas dans les cases et en premier lieu parce que les deux n’aborderons pas leur « relation » comme ils l’ont fait avec les autres. Eux-mêmes savent qu’ils ne se comportent pas tout à fait comme d’habitude sans pouvoir se contrôler.

Les flammes jumelles tirent ce nom de l’énergie commune qu’elles génèrent ensemble, et qui est une grande force créatrice dont elles ont besoin pour guérir et avancer, mais surtout de leur danse faite de retrouvailles et de séparations : la danse des flammes. La séparation, les flammes jumelles n’y échappent pas. Si vous rencontrez une personne que vous ne quitterez plus jamais, c’est certainement une belle histoire d’âme sœur, mais pas une flamme jumelle. Effectivement c’est de la séparation des flammes jumelles que tout naît. Elles revivent le scénario initial en version accélérée en quelque sorte. C’est durant leur séparation qu’elles avancent et c’est aussi là qu’elles comprennent les messages les plus importants de leur relation, même si cela est parfois difficile. Ils apprennent à être eux indépendants l’un de l’autre pour être Un ( il faut comprendre l’équation 1+1 = 1_1 et pas 2 ) et ils règlent aussi des comptes avec des âmes sœurs et leur karma. C’est une relation qui se prépare. Il ne doit pas y avoir dans cette relation de notion comme : « l’autre va combler mes lacunes ». Si l’autre vous complète, il ne comble pas vos manques, le principe est différent.

Visiblement on ne rencontre sa flamme jumelle que lorsqu’on se suffit à soi-même. Tant que l’on cherche quelqu’un pour combler des vides, des manques sans prendre pleinement conscience de son SOI rien ne se produira, c’est quand on devient SOI que l’on peut ÊTRE. Il est possible, pour celui des deux qui est l’éveillé, que le voile de l’oubli se lève et qu’il revoie ses vies passées. Du moins, en reprenant sa place au centre de cet univers, nos perceptions changent ainsi que nos priorités, ce qui en est une résultante. En regardant le monde avec un œil neuf, nous apprenons un peu plus à nous écouter et à ressentir. C’est un cadeau de la vie !

En revanche, si vous vous sentez pousser des ailes en sa présence (sentiment qui ne se produira avec votre flamme jumelle qu’après fusion), que vous avez une véritable passion pour l’autre au point de vouloir le posséder à tous prix, que vous avez l’impression de l’avoir déjà connu (c’est la différence entre TOUJOURS connu et DÉJÀ connu), que vous sentez des forces d’énergie intense et une très vive attirance sexuelle, c’est certainement une âme sœur. Vous pouvez néanmoins ressentir une vive attirance physique pour votre flamme jumelle mais alors cela est lié à votre mission.

Les âmes sœurs sont des âmes avec lesquelles nous avons partagé de nombreuses vies, parfois de très jolies histoires amoureuses. Les passions, le tumulte, la déraison sont le privilège de l’amour entre âmes sœurs, et c’est ce que recherchent nombre d’entre nous. Cheminer vers sa flamme jumelle est différent, c’est accepter avant tout une mission d’amour, c’est partir de soi pour aller vers l’autre, c’est se retrouver, c’est un amour que vous n’avez jamais connu jusque là, c’est un amour pur et absolu dont le dessein vous dépasse…

Alors flamme jumelle ou âme sœur ?

Nous l’avons dit : il ne peut exister de flammes jumelles hors du principe de séparation. Des individus qui se rencontreraient pour ne plus jamais se séparer ne seraient pas des flammes jumelles mais plutôt des âmes sœurs. Il semblerait que dès qu’elles se rencontrent les flammes jumelles se retrouvent aussitôt contraintes de se séparer, et cela pour des motifs aussi divers que variés, et c’est sans doute dans la diversité des causes que l’on peut comprendre que la finalité est justement « la séparation » ; d’autant que si elles sont les actrices de cette séparation, elles sont néanmoins très peu maîtresses des évènements. C’est presque « plus fort » qu’elles alors que beaucoup d’autres ne se seraient jamais séparées en pareilles circonstances.

Il faut comprendre que cette séparation est nécessaire car elle leur rappelle la « séparation originelle ». Elles revivent ainsi de façon accélérée le scénario de la création. Même si les flammes jumelles sont parfaitement en mesure de vivre cette séparation en apparence de façon normale et de la raisonner, c’est un profond bouleversement car c’est sans doute la chose la plus douloureuse qu’elles aient vécu. Imaginer que vous avez perdu l’être le plus cher à vos yeux et que par la suite vous avez perdu la mémoire de cette séparation, vous avez vécu et puis un jour vous vous retrouvez face à lui. Ne resterait-il pas une trace inconsciente ? C’est cette trace que les retrouvailles suivies de séparation va raviver pour finir par déclencher tous les autres phénomènes en cascade.

À la suite de cette séparation, l’une des deux flammes jumelles, celles qu’on appellera « l’éveillée », va alors ressentir des choses étranges et bouleversantes, elle va se retrouver lier à un être sans raison apparente, et commencer à en chercher les causes sans comprendre qu’il n’y en a aucune. Le scénario des flammes jumelles est à rapprocher de ce schéma : les flammes jumelles se sont rencontrées très peu souvent, elles n’ont pas eu le temps d’établir un lien aussi fort que celui qu’elles ressentent ( c’est vrai du moins pour l’une des deux), leur rencontre n’a pas donné lieu à un coup de foudre (s’il y a coup de foudre, ce n’est pas un phénomène de flamme jumelle mais d’âmes sœur, une nouvelle fois) et c’est ce qui rend très étrange et difficilement compréhensible ce que ressent la flamme jumelle éveillée. Comment, dans ces conditions, expliquer que cet être va prendre de plus en plus de place, jusqu’à prendre LA place ?

Cependant, sans ce sentiment d’étrangeté qui lui fait vivre cette expérience comme différente, elle ne se mettrait pas à chercher et enfin à trouver. Cette course folle « aux raisons » (et « à la raison » également puisqu’elle se pense folle de ne pouvoir l’oublier) va raviver une autre mémoire : celle du chemin parcouru jusqu’ici ; et c’est sans doute en cela qu’elle va s’éveiller réellement, puisque cela la met sur le chemin d’une nouvelle vision de soi au sein de l’univers. Cet éveil doit s’accomplir seul. Si les flammes jumelles vivaient toutes ces choses ensemble, ces évènements se retrouveraient enfermés dans une relation sentimentale « ordinaire » et, de ce fait, cela ne pourrait être compris dans sa vérité. Alors si parfois vous vivez douloureusement la séparation, ce qui arrive d’autant plus que « vous savez », ne perdez pas de vue que cette séparation a une raison d’être essentielle. C’est un chemin très particulier vers la vérité qu’il faut accomplir seul.

La séparation est une clé intimement liée à celle du temps. Comprendre que vous avez rencontré votre flamme jumelle prend du temps, se fortifie et vous permet de vous éveiller et, certainement par la suite, « d’accomplir ».

Notre flamme jumelle, c’est littéralement l’autre moitié de notre âme (l’âme étant entendue ici sans notion restrictive, puisque selon nos croyances elle revêt différentes caractéristiques et qu’elle est encore sans doute endormie et bien mal comprise).

La plupart s’accordent sur le fait que nos âmes sont issues d’une énergie source qui se serait divisée, créant des âmes possédant une importante force créatrice, et qui se seraient ensuite séparées à nouveau en deux pôles classiquement féminin et masculin. Certains pensent que l’énergie source (que d’autres appellent Dieu, Créateur ou Grand Esprit) aurait cherché à expérimenter l’amour à grande échelle (!?) mais peut-être est-ce pur hasard ou s’ennuyait-il ? La perfection n’est pas toujours facile à vivre… Mais l’idée la plus courue reste celle de l’expérimentation. Quoi qu’il en soit, tous sont néanmoins d’accord pour dire que cette division en pôles féminin et masculin a pour but d’aider l’âme à expérimenter plus vite, au fil de ses différentes vies, et pour ma part je pense que c’est assez juste et logique. Nous reviendrons donc plus tard sur les origines véritables, car je pense que cela nécessite un véritable travail de recherche et non l’acceptation de théories pré-mâchées.

Les flammes jumelles sont en quelque sorte des miroirs, mais complémentaires à l’image du Yin et du Yang : il ne s’agit donc pas d’opposés. Ainsi, si votre âme est pure, rassurez-vous, le jour où vous rencontrerez votre flamme jumelle il ne s’agira pas d’un assassin ! Les deux âmes se sont partagé les qualités mais avec un pourcentage équitable. Ainsi ils peuvent parfaitement avoir beaucoup d’humour tous les deux car ils se sont partagés cette qualité à 50%, mais en revanche l’un pourra être particulièrement cartésien quand l’autre est totalement rêveur ce qui compliquera d’autant plus leurs retrouvailles, car, oui, il s’agit bien de se retrouver, mais avec une âme que vous n’avez pas vu depuis longtemps et que vous avez de surcroît très peu croisée. Pour apprendre il vous aura fallu expérimenter loin l’un de l’autre, mais le souvenir de son énergie qui est la même que la vôtre, et pratiquement la première que vous ayez ressentie, a été gravée à tout jamais dans votre mémoire, et c’est en cela que vous la reconnaîtrez (plus ou moins consciemment selon votre degré d’éveil).

Une rencontre qui ne passera pas inaperçue.

Une fois, quelques heures, quelques jours, marqueront à tout jamais votre vie, même pour le moins éveillé des deux. Cette rencontre n’entre pas dans le schéma romantique classique et pourtant elle revêt un caractère particulier. Il paraît que les enfants reconnaissent instinctivement leur mère, elles sont leur premier contact au monde : eh bien il en ira de même pour vous et votre flamme jumelle puisque vous êtes chacune votre premier contact. Pour schématiser, lorsque vous avez été séparés, quelle que soit la forme que vous aviez à cet instant précis, la première chose que vous avez vu se sont ses yeux en quelque sorte. D’ailleurs si on dit que les yeux sont le reflet de l’âme ce n’est pas uniquement pour briller en société ou emballer des filles non, dans le cas précis qui nous intéresse, les yeux auront un rôle primordial à jouer et vous l’avez compris. En effet, les flammes jumelles ont tendance à se regarder « en surface » et jamais véritablement dans les yeux. Ils sont intimidés par la présence de l’autre, de plus le regard de l’autre est d’une intensité particulière qui offre une véritable projection universelle, voilà pourquoi ils se regardent assez rapidement sans se fixer dans les yeux. Le jour où ils se regardent véritablement, c’est qu’ils s’apprêtent à fusionner.

À la différence des âmes sœurs sans doute, les relations entre les flammes jumelles ne sont pas nécessairement romantiques, nous l’avons dit. Rencontrer sa flamme jumelle c’est accéder à l’amour universel et absolu, du moins cheminer dans sa direction, c’est se redécouvrir, c’est aimer quelqu’un sans contrepartie et sans possession, mais c’est aussi aimer sans passion (ce que la plupart des gens recherchent sur terre et qui est réservé aux âmes sœurs), c’est comprendre certaines vérités ou les assimiler plus vite, c’est avoir une mission qui n’est pas toujours celle de s’unir à l’autre.

Certains affirment que les flammes jumelles n’auront pas forcément le même âge et que si tel est le cas ils ne se plairont pas forcément physiquement en raison de goûts différents. Pour avoir vérifié cette information, je pense que c’est assez exact et logique, au regard de nos différences. Ainsi si vous aimez les musiciens aux cheveux longs il n’est pas impossible qu’il aura les cheveux rasés et que son physique ne vous transcendera pas plus que ça, pas plus que le vôtre ne provoquera chez lui un emballement fou. Outre une question de goût il s’agit aussi d’un fantasme. On imagine que notre moitié est parfaite, à nos yeux elle est fabuleuse (spirituellement parlant), or cet autre que l’on aime plus que tout depuis que l’on a été créé, a dû endosser lui aussi une enveloppe matérielle et on connaît les ravages de l’atmosphère terrestre ! Donc cette déception est inévitable. L’amour des flammes jumelles est surtout et avant tout l’amour de deux âmes qui se sont reconnues (souvent inconsciemment) avant d’être une union physique des corps.

Si vous avez le même âge quasiment et que vous vous plaisez physiquement, c’est que quelque chose devra peut-être se produire entre vous, mais rien n’est certain, car en contrepartie de cette chance (car une union physique avec votre flamme jumelle sera véritablement magique) et bien vous vous serez sans doute imposé d’autres contraintes dont nous parlerons plus tard, mais qui seront nécessaires pour vous faire avancer et vous rendre parfaitement prêts pour cette union si elle doit se produire dans cette vie. L’amour des flammes jumelles se nourrira uniquement d’harmonie : vous devrez donc, consciemment ou non, veiller à être prêts pour cette relation, quelle que soit la forme qu’elle prendra et aussi pour ce qui en découlera, puisque les flammes jumelles, en fusionnant, ont un grand pouvoir et un immense rayonnement.


source : www.flammes-jumelles.org

Merci à Natacha et Nathalie


Je vous recommande l’excellent article sur ce sujet, publié par Nadine Jane sur le site CHRYSALIDA : http://chrysalyda.com/2014/06/01/comment-reconnaitre-ma-flamme-jumelle/

bonne lecture

Publicités

281 réflexions au sujet de « ÂMES SŒURS & FLAMMES JUMELLES »

  1. Bonsoir,
    Merci pour vos précieux éclaircissement et les divers témoignages.
    Si je me permets de vous écrire, c’est que ce soir j’ai été interpellée par la vision d’une vidéo traitant des FJ de Fabien Marchand et j’avoue être depuis un peu confuse et ne plus très bien savoir qu’elle est la réelle différence entre Ames Jumelles et Flammes Jumelles, pourtant bien expliqué dans cette vidéo.

    Confuse, car j’ai toujours été intimement convaincue que nous étions des Flammes Jumelles tant les intrications énergétiques peuvent être puissantes par moment.

    Pourtant, à la lecture et à l’écoute de différents sites et vidéos, le déroulement des évènements qui m’ont conduit à « reconnaître » mon FJ bien avant de le rencontrer, puis la reconnaissance et l’embrasement réciproque qui s’est opéré le jour où nos routes se sont croisées, sans oublier tous les aléas qui ont suivi, Chaser, Runner, effet tunnel, sortie du temps, perceptions extra-sensorielles accrues, nuit noire de l’âme, ascension, etc… font que j’ai toujours été persuadée qu’il s’agissait de ma Flamme Jumelle et non d’une Ame Jumelle.

    Est-ce une simple interprétation ? car il semblerait que les Flammes Jumelles n’aient pas le même but que les Ames Jumelles, car les premières sont véritablement appelées à se retrouver, à se guérir puis à fusionner pour rayonner, alors que les secondes ne sont pas forcément destinées à vivre en couple sur le plan terrestre, semble-t-il, et que le but de leur rencontre sur terre est la « reconnaissance » et « l’éveil » … avec une sorte de lien télépathique qui ne lien de manière permanente, sans pour autant être ou vivre en couple.

    Après avoir endurer tout le processus pendant 3 longues années, je me retrouve aujourd’hui dans une forme de lâcher prise qui ne me permet pas de dire s’il s’agit d’un réel lâcher prise, d’une défiance (de moi ou de mon FJ, car c’est lui qui est venu me dire que nous étions Ames Jumelles et non Flammes Jumelles) où d’un sacré ras le bol à force de chercher le pourquoi du comment et dans quelle étagère …

    Pour moi, avoir à faire à une Flamme Jumelle implique de se retrouver sur le plan terrestre, pour remplir une mission « d’amour » en quelque sorte, mais si nous sommes que des Ames Jumelles, cela n’implique pas forcément de nous retrouver …. si je comprends bien…

    D’avance merci pour votre réponse Michel et merci pour votre travail de lumière.
    Bien à vous.

    J'aime

    1. Bonsoir Alice
      merci pour votre intervention
      je ne sais pas ce que vous appelez « âmes jumelles »
      nous utilisons ici les expressions « Flamme Jumelle » et « Âmes Sœurs », choix de termes qui évite la confusion…
      les âmes sœurs sont les êtres que nous rencontrons tout au long de notre parcours de vie, et qui ont pour mission de nous apporter un enseignement particulier ; la flamme jumelle est notre âme double (incarné ou non) qui nous suit d’incarnation en incarnation, et avec laquelle nous sommes destinés à fusionner dans l’ultime ascension.
      Voilà
      ceci n’est évidemment que ma vision de la chose, et qui n’empêche personne de voir différemment…
      Namaste
      michel

      J'aime

      1. Merci Michel,
        Je pense qu’il s’agit simplement d’une terminologie quelque peu différente, mais le fond reste le même pour Flamme ou Ame Jumelle. J’ose l’espérer, sinon je vais y perdre mon latin.
        Enfin, que ce soit pour les Ames sœurs ou les Flammes jumelles le plus important c’est l’unité et le cœur. Encore merci à Vous.

        J'aime

  2. Salut Michel,

    votre article tombe merveilleusement bien. merci beaucoup

    ça me fait un bien fou de pouvoir mettre une vérité sur ce que je vie avec mon copain.
    Je vais vous raconter mon histoire, ce que je vie intérieurement.
    J’ai 21 ans et mon amoureux en à 25. Je l’est rencontré quand j’avais 17 ans, c’est mon premier amoureux. Quand nous nous sommes rencontrés, il n’y à pas eu de coup de foudre.. Mais par exemple, il m’intriguait. On c’est recroisés quelques fois, comme-ci comme ça avant de sortir ensemble, dans la rue, ou à des évènements. Un moment donné quand je lui est parlé sur internet, il m’à dit si la vie le veux on se verra. Quelques semaines plus tard, on c’est bel et bien fixé un premier rendez-vous. Il n’y à pas eu de rapprochement physique, en fait nous avons eu des échanges très profond. Et, plus le temps passait plus je me sentais ( et je me sens toujours comme ça) en montagne russe carrément ! Je doute beaucoup par rapport à lui, je l’aime énormément. Ce n’est pas facile à géré. Il a de la misère à s’abandonner, il est dans l’action. Il c’est formé sa bulle à lui avec le temps, pour ne pas souffrir. Et il à un égo très présent.. Je lui repprochait cela. Mais au fond, je me rend bien compte que moi aussi, vis-à-vis de lui. Je vois que je suis vulnérable et quand je m’en apperçoit, je change du tout au tout d’attitude. ¨ça fait parfois comme si il y à un air de défis dans l’air.. Mais dans le respect en même temps. On s’assure du bien de l’autre, mais on veux tellement pas souffrir. En fait, j’ai de la difficulter à être moi même en générale quand il est là, parce que je ne m’aime pas. Par contre, quand je ne fais juste qu’être, je suis aux anges. c’est magique. j’aimerais seulement vivre ces moments là, avec lui. il est patient avec moi.. comme je suis patiente avec lui.. On s’aime fort. Mais c’est dure.. Surtout de mon côté, et lui ne comprend pas que je ne puisse pas juste  » être » sans me questionner et chercher la vérité. Et j’aimerais tellement ça, moi aussi. On est très différent. Je suis très spontanée, je m’extériorise énormément et lui il est plus calculé et s’extériorise peu.. C’est très beau.. J’ai tellement envie de partir,parfois, pour mieux revenir.. Ce qui me fait mal, c’est que je le sais que c’est merveilleux ce qui nous lie. Mais ça me tu, de ne pas contrôler les doutes, mes songes… Et ça vient toujours gâcher le moment présent.. Dans ces temps-là je me sent mal, parce que je n’est pas de contrôle sur ça quand ça arrive. Et, lui à besoin d’énormément de sommeil, il en faut peu pour le réveiller.. Tout le contraire de moi, je dort comme un bébé. Et je bouge beaucoup.. Le matin je suis fulll énergie et puis lui, c’est plus l’après-midi, le soir. Enfin bref, juste pour vous dire, que depuis un bout on dort moins ensemble. Parce que lui veux bien dormir.. Je comprend, du mieux que je peu. Mais hier, j’ai trouver ça très lourd et triste qu’on dorme moins ensemble.. J’ai énormément besoin de cette proximité avec lui, parce que je me sens perdu. Et dans ces temps-là lui se retire, pour ne pas prendre mes énergies négatives. Hier, soir, j’ai encore dormis seule. Et, ce matin quand il est revenu me voir tout sourire, dans la chambre ( parce que même si on se chicane, on trouve toujours le don d’avoir un sourire au bord des lèvres) Je l’est repoussé et je me suis rendormis. Puis, avant de partir pour sa journée, il est venu me souhaiter une belle journée, tendrement.. Mais je ne lui est pas répondu.. Quand il est partis je me suis vraiment senti mal, parce que c’est clair que j’avais envie de lui sourire. Tento, je me sentais mal au fond de moi, juste pour ça. Et au moment où je me suis mise à regarder des informations sur les âmes-jumelle , âme soeur.. Il m’à téléphoné. On en avait besoin tout les deux. Je sais que c’est compliquer pour rien, voir même idiot. Mais c’est compliquer comme ça…

    J’aimerais savoir Michel, je sais que vous n’avez pas énormément d’informations sur nous.. Mais qu’en penser vous ? Et pouvez-vous me dire s.v.p si on venait qu’à se séparer dans cette vie-ci. Est-ce qu’il est possible que ce soit juste passager et que plus tard nous revenions ensemble ? Parce que la magie est là, seulement avec toute cet intensité que je ressent elle n’est là, seulement qu’à temps partielle.

    Merci beaucoup!

    J'aime

    1. Bonjour Ara
      merci pour votre intéressant partage
      ce dont vous témoignez si sincèrement ressemble à une course folle pour attraper un train qui ne s’arrête pas…
      quelle extraordinaire énergie investissez-vous donc dans cette relation, qui à la fois vous enthousiasme et vous fait peur !
      ne perdez pas de vue que ce qui doit unir un couple, cela reste toujours l’Amour !
      et Amour cela signifie partage, patience, humilité, générosité, patience, acceptation, sobriété, absence d’attentes et de reproches…

      que vous vous sépariez maintenant ou plus tard n’est pas ce qui doit focaliser vos efforts !
      je dirais plutôt qu’il vous faut vous concentrer sur le bonheur ici et maintenant, sur l’harmonie de la communication à chaque instant, sur la préparation d’un projet commun, avec en permanence la conscience que être adulte c’est assumer la responsabilité de nos actes et de nos paroles, et agir en toute chose en pleine conscience et de manière à faire pour le mieux…
      … et là se trouvera la magie que vous cherchez )
      !

      je vous souhaite beaucoup de bonheur au quotidien !
      Namaste
      Michel

      J'aime

  3. Bonjour Michel.
    Votre texte sur les flammes jumelles est tout simplement magnifique.

    Je me pose une question qui est la suivante: peut-on être flammes jumelles avec un oncle ou une tante ?
    Parfois les choses arrivent quand on s’y attend le moins et ne s’expliquent pas, elles se ressentent…
    J’attends votre réponse avec plaisir.

    Bien à vous.
    Gabrielle

    J'aime

    1. bonjour Gabrielle
      les flammes jumelles, a priori, n’ont aucune exclusive quant aux liens de parenté…
      ni même en ce qui concerne l’écart d’âge ;
      il s’agit d’âmes, dont l’enveloppe physique n’est qu’un véhicule provisoire !
      je vous souhaite un chemin de lumière
      Namaste
      Michel

      J'aime

  4. Bonjour,
    Merci pour cet article qui m’éclaire beaucoup sur ce que je pense vivre.

    J’aimerai apporter mon témoignage pour décrire ce que je vie, car c’est très dur de porter cette histoire toute seule. J’aimerai également savoir si mon histoire colle avec les ames jumelles car j’y retrouve beaucoup de points communs.

    Pardonnez moi par avance si mon texte est long…c’est difficile de résumer en quelques lignes.
    Jusqu’à là, je ne m’étais jamais intéressée à l’ésotérisme. Je ne suis pas croyante. Mais au fond de moi, j’ai toujours été à l’écoute de mon corps, et eu une attirance vers la spiritualité sans prendre le temps de le comprendre vraiment.

    Pour me décrire rapidement, je suis maman de 2 grands ados dont un est déjà parti en étude sup. Je voue une passion inconditionnelle pour la découverte des autres cultures depuis que j’ai découvert l’apprentissage des langues étrangères. Partie à l’étranger, cumulée les expériences en Ecoles Internationales, ma passion reste inchangée depuis. Je vie sur une île dans l’Océan Indien par choix depuis maintenant 8ans avec mon mari et ma fille.

    Mais, voilà, il y a eu une rencontre (bientôt un an) qui a bouleversée ma vie. Je m’explique. Nous étions chez nous à table, ma fille, mon mari et des copains(-ines) de lycée de ma fille venus en France pour apprendre le français pendant une année scolaire. Pendant la conversation à table, un garçon m’interpelle par son regard…il est intéressé par ma fille, je le sens. J’écoute sans plus leur conversation et puis j’ai littéralement entendu la pensée de ce garçon dans ma tête! Ok, peut être de la télépathie…et suite à ça, j’ai eu un flash de clairvoyance sur la future relation de cette personne avec ma fille. Je suis surprise de ce qui m’arrive, et tente de rien faire paraitre. Je change la conversation volontairement et demande à ce garçon (qui a 18ans) ce qu’il aimerait visiter sur l’île. Sans comprendre pourquoi, je savais que je devais l’aider, et l’accompagner tant qu’il était sur l’île et lui propose (sans demander l’avis à mon mari), de partir tous les 4 (mon mari, ma fille, lui, et moi) en randonnée 3 jours dans un endroit accessible uniquement à pied loin de la civilisation en zone tropicale encore non exploité par l’être humain. Et à ma grande surprise, tout le monde était ravi de mon petit plan. Un mois plus tard, ma fille était avec ce garçon. Comme il venait régulièrement à la maison, nous avions pris l’habitude de le voir. Nous sommes donc partis en randonnée comme prévue. La vie suit son cours. Le couple de ma fille ne tient pas. Et je me mets à ressentir les peines de coeur de ce garçon. Cela a duré 3 semaines au point de ne plus arriver à manger normalement. Je savais que ça venait de lui. Et mon hyper empathie, n’a fait que s’accentuer. Je me suis mise à ressentir les maux de mes proches (mon mari, ma fille, mon père à 10000km en France). Comme il est éperdument amoureux de ma fille, et ma fille est très fusionnelle avec moi, il s’est rapproché de moi. Il faut dire que ma fille est mon « clone ». Nous sommes très similaire d’esprit, et physiquement. Bref, c’est moi en plus jeune. On aime les mêmes choses, on vie les mêmes choses. C’est parfois surprenant de voir que ce qui lui arrive(ma fille), m’est aussi arrivé à son âge. Ce garçon, donc a commencé à se confier et raconter ses petits problèmes quotidiens de lycéen lorsqu’il venait les week ends et pendant les périodes de vacances scolaires à la maison. Nous passions toutes nos soirées à raconter nos vies, nos différences, nos cultures…au point que mon mari et ma fille ont commencé à s’interroger sur le pourquoi on passait autant de temps à raconter nos vies. Un soir, nous sommes restés jusqu’à 4h du matin à parler de tout et de rien. On n’arrivait plus à se lâcher. C’est un sentiment étrange…il ne m’attire pas physiquement, je ressentais juste un bien être d’être à son côté. Je suis sa confidente…une maman de coeur bienveillante. Je me sens le devoir de le protéger. Il est comme mon fils. Je l’aime pour ce qu’il est, et n’attends rien en retour et il le sait. Il m’a dit que lui même est étonné de voir que je le comprends mieux que ses parents ! Je le conseille de par mon expérience. Car ce qu’il vit ici à l’étranger, je l’ai aussi vécu. Comme lui, j’ai aussi appris une autre langue étrangère et rencontré les mêmes galères. J’y ai aussi rencontré mon mari.
    Comme il nous parle beaucoup de son pays, nous décidons avec mon mari (oui, j’ai un peu poussé pour le faire) de programmer un voyage dans la capitale de son pays pendant nos prochaines vacances d’hiver.
    L’année scolaire s’écoule…je passe les détails…Il fini par venir habiter chez nous puis les examens du bac passent…et la fin de l’année scolaire arrive. La veille de son départ, il décide en faisant sa valise de laisser 20kg de ses affaires sur place et me dit que de toute façon, il reviendra. Il ne le sait pas, mais je connais la suite de sa relation avec ma fille…et ce n’est pas fini. D’ailleurs, je lui ai dis qu’un jour il comprendrait pourquoi je l’ai autant aidé ; ça l’a fait rire. Nous partons donc à l’aéroport accompagner l’ex petit ami de notre fille. Mon mari et ma fille se sont assis sur un banc dans le hall de l’aéroport en attendant l’enregistrement des bagages. Je me retrouve seule avec lui dans la file d’attente pour déposer les bagages. Il me regarde droit dans les yeux. Je fais de même, mais, nous n’arrivions pas à parler. Je sens sa douleur dans mon plexus solaire, j’ai mal…je décide de ne rien dire. Je veux le prendre dans mes bras car nous savons que nous n’allons pas nous revoir d’aussi tôt. On reste là à se regarder au milieu de la foule et des valises…Ce n’était pas le moment de craquer. Il me dit qu’il viendra nous voir lorsque nous serons en visite dans la capitale de son pays. A partir de ce moment là, je me suis dis qu’il avait vraiment quelque chose de spécial. Nous rejoignons mon mari et ma fille. Une dernière photo en famille, et nous le quittons après des rapides embrassades. Sur le chemin du retour en voiture, je sentais sa douleur de nous quitter, de quitter ma fille qui l’aime encore. C’était dur à vivre.

    Le lendemain, soir, je me réveille en pleine nuit à 3h et me mets à pleurer pendant 1h sans explication en pensant à lui. Le matin même, je vois qu’il m’avait envoyé un message au même moment. Je le ressens dans mes tripes. Je pense à lui à chaque seconde. Au bout d’une semaine, il m’envoi un message, disant qu’il ne se sent pas bien et a besoin de me parler. Nous restons 2h au téléphone. Et puis la semaine suivante, c’est moi, qui me sens pas bien. Je me mets à pleurer en pensant à lui. On n’arrive pas à se lâcher…on s’envoi des messages pour s’assurer que tout va bien. Il me manque terriblement. Avant son départ, je lui avais dis qu’il était important dans une relation de ne pas s’attacher (posséder) aux personnes. On doit rester libre de faire ce que l’on aime tout en gardant du respect pour les personnes qui nous entoure et que l’on aime. Et voila maintenant, que je me retrouve avec un sentiment d’obsession sur sa personne. Je n’arrive plus à le lâcher dans ma tête. Je ne cesse de penser à lui… et ça me gêne beaucoup. J’ai fait l’exercice des petits bonhommes allumettes un soir en pensant que cela m’aiderai à le lâcher…et le lendemain matin, je reçois un message-photo de sa part pour me dire « coucou ». Là, j’ai compris que c’était dans les deux sens. Que je n’allais pas arriver à le quitter dans ma tête comme ça. A vrai dire, ça m’a fait sourire, et j’ai décidé de voir le problème autrement.
    J’ai donc commencé à chercher sur internet pour comprendre tout ce que je vivais. Car les ressentis à son égard sont tellement puissants ainsi que la télépathie. Et là, je suis tombée sur les Ames sœurs et Ames jumelles. Je ne connaissais rien de tout cela. Je me suis mise à pleurer de ce qui m’arrivais… et à nouveau, il m’envoi un message-photo d’un plat typique de son pays comme pour me dire «coucou, je suis là, je pense à toi ». C’est dur de le vivre. Je me sens comme lié avec sa tête et son cœur. Nous avons 25ans de différence. Je ne ressens aucune attirance physique. Mais ce qui me surprends surtout ce sont toutes nos ressemblances (son père ressemble étrangement à mon mari/ ses expériences/ nos gouts dans la vie…)

    Je passe beaucoup de temps seule à méditer sur cette histoire, mais aussi pour me ressourcer car mon hyper empathie est toujours là. On a beau être à l’autre bout de la planète, je le ressens toujours…Maintenant, j’ai décidé d’embrasser ce merveilleux cadeau qui m’est offert. Ma vison de la vie à littéralement changée (professionnel et relation sociale). Au point que mes collègues disent que je suis leur « petit bouddha ! » Je me sens plus sereine.
    Voilà, nous avons passé 6 mois ensemble en famille. Cela fait 4 mois qu’il est parti. Maintenant, nos messages sont plus espacés (une fois par semaine). Je le laisse décider de quand il souhaite appeler. Nous restons toujours 2h au téléphone et ça fait du bien de s’entendre… Mon but est de ne pas heurter sa sensibilité…il faut laisser le temps au temps, et nos messages finiront bien par s’espacer. Ce qui compte est qu’il soit heureux dans sa vie.

    Merci à tous ceux qui auront pris le temps de me lire.
    Bien à vous,

    Vanille

    J'aime

  5. Bonjour,
    Je viens de m’imprégner de cet article que je ne pensais pas lire jusqu’au bout dans un premier temps et au fil de la lecture j’ai retrouvé des détails, des situations, des réactions etc. que je rencontre depuis que je suis très proche avec une amie. Presque du même âge toutes les deux, à 3 ans près, nous ne nous connaissions pas enfants ni même jeunes adultes. Nous nous sommes fréquentées régulièrement grâce aux enfants, nous nous sommes invitées mais rien de plus. Puis elle est repartie sur Paris durant des années et nous sommes quand même restées fidèles en amitié car nous avions toujours des choses à nous dire, elle est marraine de mon fils, et elle a toujours été présente malgré l’éloignement. Suite à divers problèmes de part et d’autre nous nous sommes beaucoup rapprochés comme deux soeurs, deux âmes soeurs je pourrais dire, mais voilà après avoir lu l’article j’ai maintenant un doute et je me demande si nous ne sommes pas plutôt des flammes jumelles. Comment savoir ! ? Je retrouve du vrai dans les deux. Tout ce que je sais c’est que nous aimons beaucoup être ensemble et que la séparation, quand elle est obligée, m’attriste bien plus maintenant qu’avant et ce depuis que nous avons passé plusieurs mois d’affilés sous le même toit. Ce qui est le plus curieux c’est la lenteur avec laquelle notre relation s’est développée et épanouie. Nous nous connaissons depuis 2001 et cela fait vraiment 3 ans que nous nous sommes découvertes vraiment. Nous avons une confiance aveugle l’une envers l’autre, je donnerais ma vie pour elle, elle est ma soeur de coeur. Nos idées se rejoignent, nos réactions se chevauchent, il n’y a pas d’artifice entre nous et j’oserais même dire que si c’était possible je serais prête à faire du peau à peau comme le bébé à sa maman ; (sentiment très étrange) mais attention je n’ai pas d’attirance sexuelle, nous sommes connectées presqu’en tout et cela nous surprend souvent et nous fait rire forcément, alors ce sont nos âmes qui sont soeurs ? jumelles ?

    J'aime

    1. bonjour, chère anonyme
      merci de nous partager votre témoignage
      pour pouvoir répondre à votre question, les éléments que vous nous livrez sont un peu maigres, et je ne voudrais pas donner un avis prématuré basé sur des interprétations…
      peut-être pourriez-vous nous en dire davantage concernant votre vécu commun, vos partages, vos attentes, votre position de flamme éclairée/flamme en développement ?
      cordialement
      Namaste
      Michel

      J'aime

      1. Bonjour Michel,

        Merci à vous de votre prompte réponse.

        Vous avez raison je n’en ai peut-être pas dit assez sur cette connexion qui nous relie toutes les deux. Je ne me livre pas facilement alors je ne sais pas trop sur quoi insister. Je vais essayer. Je m’en excuse d’avance.

        Bien distantes quand nous nous sommes connues, j’ai senti assez rapidement que nous allions souvent nous revoir alors que rien ne s’y prédisposait. Puis nos rencontres sont devenues amicales, car de part et d’autre nous nous sommes livrées sur nos vies respectives et sans le vouloir nous nous sommes retrouvées sur pleins de terrains que nous avons vécues chacune de notre côté (enfants et après) comme si nos vies avaient toujours été parallèles (mêmes sports, mêmes goûts, on a perdu un bébé chacune, même genre de fréquentations, etc…).
        Par exemple, à part le fait que nous venons du même milieu social, nous avons vécu chacune à des degrés différents une forme d’abandon ou bien nous avons souvent eu les mêmes réactions de défense, etc. La chose la plus troublante à mes yeux c’est qu’elle a vécu quelques années au Brésil, à l’adolescence, et elle est proche de tout ce qui concerne l’Amazonie, les favelas, le mal qui a été fait au peuple indien. Et bien de mon côté idem, alors que je n’ai jamais eu de rapport de près ou de loin avec ce lieu, depuis toute petite j’ai toujours dit à mes parents que j’irai un jour en Amazonie, je parlais très souvent des peuples indiens, j’ai acheté des bouquins, certains films m’ont énormément marqués car je me sentais appartenir complètement à ces tribus, et j’ai choisi naturellement l’espagnol au collège car je me sentais proche de cette langue, enfin les choses se sont faites presque « logiquement » et maintenant je ressens vraiment, non pas l’envie mais le besoin d’y aller alors que mon amie qui a des problèmes de santé a peur de plus pouvoir y retourner dans quelques années et c’est plus fort que moi, une force me dit de prévoir ce voyage avec elle, comme s’il y avait un but, un aboutissement.
        Donc de son côté elle est très attaché à la région qu’elle a connu là-bas (son cœur est là-bas d’ailleurs) et j’ai cette force qui me tire depuis tant d’années, et puis toutes ces petites choses au quotidien que nous faisons en même temps, on a envie d’aller aux mêmes endroits, nos réactions au niveau de l’éducation sont les mêmes, nous sommes détachées matériellement, rien nous retient, très souvent nos réactions sont synchro enfin c’est très bizarre.
        Tout ce que je sais, c’est que je suis comme une petite sœur pour elle qui sait ce qu’elle ressent (c’est ce qu’elle m’a dit). En effet, je sais quand elle ne va pas bien, même à distance, ses silences ou le ton de sa voix ne me trompe pas. Tout semble nous opposer et plus le temps passe et plus nous nous rapprochons, nous avons le même rythme de vie et nous l’avons découvert en partant toutes les deux un weekend en août. Incroyable pourtant elle fatigue plus vite que moi et bien son rythme me correspond alors que je suis plus speed. Elle est la seule personne que je n’invite jamais, ma maison est la sienne et vice versa.
        Je n’ai jamais vécu une relation d’une telle intensité, pourtant j’en ai vécu quelques unes très fortes.
        Il y a un mois je lui ai écrit par mail ce que je pensais de notre relation, et ça l’a tellement touchée qu’elle a débarqué à la maison sans me le dire et en mettant mes enfants dans la confidence, (500 km nous séparent) et je peux vous dire que j’ai faillit avoir une attaque quand je l’ai vu. Un courant « électrique » à traversé mon corps avec une intensité que je n’ai jamais eu, j’en ai lâché ce que j’avais dans les mains.
        A chaque fois que nous nous séparons pour quelques mois nous continuons à construire notre vie mais toujours dans une attente pressée de se revoir et plus le temps est long entre nos retrouvailles plus nous avons besoin de nous parler longtemps, de nous écrire, de nous envoyer des petits cadeaux, des cartes etc.
        A aucun moment nous nous perdons l’une dans l’autre. Nous sommes indépendantes et avons chacune un caractère très fort.
        Bon j’ai été un peu longue, non ?
        Merci infiniment de l’intérêt que vous avez porté à mon écrit. Et merci à vous d’oser dire tant de choses en toute simplicité.

        Alice

        J'aime

        1. Merci, Alice, pour ces précisions touchantes !
          En effet, une telle proximité, une telle intimité est troublante et rare…
          et on a envie de vous souhaiter le meilleur à toutes deux…
          maintenant, vous dire s’il s’agit de votre flamme jumelle, eh bien j’ai très envie de répondre oui, mais je n’en reçois pas le message clairement, et dans un tel cas je m’abstiens afin de n’induire personne en erreur…
          ce qui pourrait vous éclairer, ce serait de vérifier si vous auriez en commun des souvenirs de vies antérieures : cela se fait par exemple avec l’hypnose ou la transe chamanique
          un autre indice serait que l’une des deux se sente appelée à aider l’autre à s’élever dans son évolution spirituelle
          quoi qu’il en soit, tenez-nous informés de l’évolution de cette si belle aventure de vie, cela nous intéresse vraiment !
          Que votre vie soit lumineuse !
          Namaste
          Michel

          J'aime

          1. Bonjour,

            Mille merci.
            Je me permets de vous répondre car je suis tout à fait dans le cas de figure que vous décrivez. Je sens depuis quelques temps que j’ai un appel très insistant comme si une grande source d’énergie venant de moi était poussée à vouloir se transférer à mon amie. Il m’arrive aussi de ressentir son énergie et je lui ai dit d’ailleurs qu’elle avait une Aura assez forte mais que souvent je sentais souvent une énergie réceptive la concernant, comme si quelqu’un complétait son rayonnement, c’est super compliquer à expliquer. En tout cas je sens que j’ai de l’aide à lui apporter, comment je ne sais pas encore.
            L’idée de l’hypnose ou de la transe chamanique est intéressante mais où et comment faire cela ? La transe chamanique, c’est quand on médite à deux ?

            A bientôt
            Alice

            J'aime

            1. transe chamanique, ou voyage chamanique, lorsque l’âme quitte le corps pour un voyage initiatique et revient pour incorporer l’enseignement reçu
              cela peut se faire avec un guide expérimenté, un chamane ou un thérapeute

              Michel

              J'aime

  6. bjr

    j’ai rencontré ma FJ il y a environ 14 mois sur un site de rencontres…des débuts très difficiles : lui était très taciturne, je le prenais pour un homme pas facile et toujours renfrogné…j’ai de suite laissé tomber car chaque mot me semblait être une injure…il me semblait insultant mais avec bcp de politesse…j’étais décontenancée.

    Puis 3 mois plus tard il a repris contact…visiblement il avait oublié nos premiers échanges…il était à peine plus ouvert mais j’ai senti chez lui, et ce au bout de 2 ou 3 échanges un emballement qui était de plus très réciproque…nos discussions tournaient autour de la littérature et de la philosophie…il me semblait érudit et j’étais en admiration…puis du jour au lendemain il s’est désinscrit du site…j’ai alors ressenti une douleur et une déception énorme, un abandon, un rejet bref un chamboulement que je n’arrivais pas à comprendre…mais très vite j’ai repris le dessus tout en gardant au fond de moi ce souvenir pour cette personne finalement énigmatique…

    A noel 2015 je le retrouve toujours sur le même site…il s’était ré-inscrit, toujours très taciturne mais le seul fait qu’il s’attachait à nos conversations (que j’alimentais le plus souvent car je ne voulais pas perdre le fil et donc le perdre tout court)me donnait la sensation de vivre de grandes émotions et je sentais que c’était réciproque malgré son immense réserve…le jour où il m’a dit que je lui plaisais m’a semblé être une victoire sans nom…
    notre relation épistolaire a duré 2,5 mois…jusqu’à la st valentin.

    cela faisait déjà qlq jours que nous tentions de trouver une date pour une rencontre, mais quand l’un pouvait l’autre ne pouvait pas…puis un jour qu’il me proposait de me faire un cadeau que je lui refusais sans le connaître, je lui ai dit « un jour peut être »…et là j’ai ressenti qu’il se passait qlq chose, d’ailleurs il est retombé dans sa réserve…nous avons malgré tout réussi à convenir d’un RV mais qui devait être confirmé 2 jours plus tard…et puis une phrase, une phrase fatale…où je me moquais gentiment (alors que ce n’est pas mon genre !!!), sans mal ni aucune arrière pensée d’un homme qui essayait de me contacter en parallèle à notre discussion…il m’a répondu « le pauvre…!!! »…j’ai alors senti de la culpabilité mais j’ai continué malgré moi à me dédouaner de mon comportement…depuis cet instant il s’est passé 5 mois sans aucune nouvelle…notre rv presque convenu n’a pas été confirmé…je ne l’ai donc jamais rencontré…ce fut le début de l’enfer…je me battais tous les jours contre mes larmes, contre la dépression qui me menaçait mais je savais que je n’avais pas le droit de le contacter et de plus je me l’interdisais…je ne comprenais rien à la situation, mais je savais qu’il m’épiait partout sur internet, il avait aussi mon tél (moi pas le sien)…un jour que je sortais de chez moi, je suis sûre que la voiture qui ralentissait devant mon portail c’était lui, un autre jour, alors que j’étais en liaison télépathique avec lui (car c’est un don que je maîtrise) mon téléphone a sonné mais personne ne répondait…mais ce silence me disait que c’était lui…sans réponse au bout de 1 minute j’ai raccroché…ce jour là j’ai pensé qu’il était puéril et je me suis dit qu’il fallait que je l’oublie…je précise que nous avons 51 ans. Nous sommes nés la même année, même mois, à 7 jours d’écart et à 50 km l’un de l’autre.

    Tout ce temps passé à l’attendre a été d’une souffrance que je n’ai jamais connue auparavant…et pourtant des hommes (que des trahisons) qui m’ont fait souffrir j’en ai connus !! mais là c’est sans commune mesure.

    Je ressentais tout de sa part, l’évolution de ses sentiments, sa colère au début, puis ses peurs,doutes et craintes, et enfin culpabilité…je me sentais connecté à lui à longueur de journée, cela m’épuisait d’ailleurs…pour ma part, j’ai eu de gros problèmes de peau, j’ai même attrapé une maladie d’un autre temps : la gâle, dont je n’ai jamais su d’où elle venait…personne d’autre que moi dans mon entourage l’a attrapé…je l’ai eue pendant 3 mois. Je désespérais de m’en débarrasser j’étais au plus mal…il parlait que psychologiquement le fait d’attraper la gâle signifie la volonté d’une séparation…

    Début juillet, n’en pouvant plus, et avec le sentiment que j’étais autorisée à le faire, j’ai fini par reprendre contact avec lui…je l’avais retrouvé sur un autre site…au début il n’était jamais connecté, puis il a vu mon profil et c’est alors que je le voyais à tous les instants…cela m’a encouragée, je lui ai laissé un message, lui rappelant (s’il l’avait oublié) que nous avions communiqué en début d’année par ailleurs, et qu’à ce jour j’aurai aimé prendre des nouvelles. S’il ne désirait pas continuer ce contact, je lui demandais qu’il me le dise définitivement.
    Il m’a de suite répondu : j’ai ainsi appris qu’il avait été malade durant tout ce temps…et surtout en même temps que moi !

    Nos échanges ont repris, mais encore une fois, sa réserve me rendait pleine de doutes…je ramais pour trouver des sujets de conversations…puis je lui ai demandé pourquoi il avait du mal à s’engager dans une conversation…il m’a répondu qu’il préférait parler de lui de vive voix…je n’ai pas osé lui rappeler l’épisode du RV raté de son fait…c’est alors que les réponses se sont raréfiées…et à ce jour je suis pour la 4ème fois en rupture de contact alors qu’il est toujours en ligne sur le site…d’ailleurs quand il voit ma connexion, il quitte le site, il me fuit…sans réponse à ma dernière question, j’ai décidé de le laisser « guérir » (s’est toujours le terme que je me suis donnée dans mes souffrances avec lui) et voir s’il désire un jour reconsidérer notre relation ou s’il décide d’arrêter là de manière aussi radicale et cruelle…cette fois ci je ne donnerai plus jamais signe de vie si cela ne vient pas de lui…

    Je m’en suis remise à ma kinésiologue que je rencontre depuis maintenant 8 ans…elle m’a dit qu’elle pensait à la flamme jumelle plus qu’à l’âme soeur…mais qu’il fallait laisser le temps au temps…car moi d’après elle je suis déjà dans l’éveil depuis longtemps (en partie grâce à elle) car je me suis nettoyée de pas mal de traces toxiques sur des expériences pour certaines datant de plusieurs siècles…et puis naturellement je pratique la médiumnité à petite échelle car je suis mal à l’aise vis à vis de mes « facilités » dans le domaine…je suis parfois en contact avec mon ange…écriture automatique, magnétisme (reiki 2d niveau), télépathie etc…mais aussi je suis praticienne de bien être et je suis masseuse à mes temps perdus.

    je ressens que ma FJ elle n’est pas du tout en éveil par rapport à tout ça en bon directeur pragmatique d’un bureau d’études et ancien ingénieur informaticien…si rencontre il y a un jour je ne me vois pas lui parler de tout cela à un moment donné…je pense qu’il est très loin du stade d’éveil et pour l’instant ses sentiments et ses ressentis lui font très peur car il ne comprend rien à ce qui lui arrive…à cet instant il me rejète et me fuit…j’ai donc peur qu’on ne soit pas près de se rencontrer…et cela me désole…alors je tente par télépathie de lui apporter la compréhension, la sécurité, l’amour, le réconfort bref tout ce qui lui manque à ce moment là…tout au long de la journée je nous sens en contact réciproque…je le sens encore plus perdu, désorienté mais je sais qu’il ne montre rien…il refoule ses sentiments afin que personne ne puisse deviner…depuis qlq jours j’ai l’impression qu’il retombe dans la maladie…il a beaucoup maigri (sur ses photos) et s’est arrêté de fumer durant notre séparation de 5 mois je pense à cause de la maladie…

    Personnellement j’ai décidé de prendre du recul car je ressens à nouveau la tristesse et les problèmes de peau reviennent…je n’ai parlé à personne de ce qu’il m’arrive depuis tout ce temps…moi aussi je refoule ma déception…et depuis qlq temps, je suis en conflit avec des collègues car jusqu’à présent j’acceptais leur hypocrisie, leur méchanceté pour certains et là je les rejete avec toutes les conséquences relationnelles que cela implique…alors je me sens seule, mais je le vis très bien…leurs critiques par derrière ne m’atteignent pas…je suis dans une bulle qui est la mienne où je médite et je suis en relation avec moi et seulement moi…et ma FJ en télépathie…et là j’attend son retour…peut être à tort alors je suis peut être folle…je m’invente peut être tout ça…j’essaie de renier mes souffrances mais cela ajoute une autre souffrance…celle de me dire qu’en tant qu’être humain je n’arriverai pas à prendre le recul et acquérir le lâcher prise que je connais bien pourtant par ailleurs…il faut dire que je ne suis plus que l’ombre de moi même tout le monde voit que j’ai changé, je ne suis plus la même et personne ne comprend ce qu’il m’arrive…je n’arrive pas à me résoudre que nous ne serons en contact que spirituellement parlant, car j’ai trop envie et besoin de le voir de le toucher, je ne parle pas de sexualité, car à cela je n’y pense même pas…
    Par contre je me rapproche plus de mes parents, mon père surtout (et lui aussi alors que nous n’avons jamais eu de vraies relations) alors que jusqu’alors je n’acceptais pas leur façon d’être, ce qui donnait en moi en manque de confiance, une honte vis à vis d’eux (très compliqué à expliquer)…je suis plus dans leur acceptation et l’amour pour eux maintenant.

    Au delà de ce long récit…je voulais avoir votre point de vue sur une question : est il possible de tomber dans une pathologie (grave ou pas) lors de la période de séparation ? Car ma FJ m’a indiqué avoir eu un début de maladie (inconnue pour moi car il ne m’en a pas parlé) au début de nos échanges puis plus grave après notre séparation… pensez vous qu’il puisse y avoir un lien de cause à effet ? d’ailleurs nous avons été malade en même temps et pratiquement sur la même durée…qu’elles en seraient vos remarques ?

    Enfin pour ma part j’essaie de comprendre ce sur quoi je dois travailler…je n’en ai pas conscience et cela m’inquiète…alors j’ai décidé de reprendre les cours que je donnais autrefois de relaxation, et de sophrologie…à défaut d’autre chose…cela aidait les gens autrefois…

    De plus, je ne comprends pas à quel moment les FJ ont pu se séparer (de manière générale)…je pensais au début qu’il s’agissait d’une âme à la création du temps (genre le big bang) qui avaient été scindées en 2 par la volonté divine de manière cosmique…donc pas de datation possible non ?

    Ensuite, j’aimerais savoir sur quoi on peut s’appuyer pour savoir qui est le runner et le chazer ? j’ai souvent l’impression que je suis le chazer mais sans conviction. Dans l’une de vos réponses quelque part sur ce forum, vous indiquez de relire un écrit que vous avez indiqué mais je ne le retrouve pas. Pourriez vous svp reprendre les détails permettant de savoir identifier qui est qui ?

    Enfin dernière question : lors de retrouvailles de FJ, ces 2 êtres incarnés seront un jour à nouveau séparés par la mort…peut on alors parler de nouvelles retrouvailles dans quelques années voire des siècles et cela de manière indéfectible ?

    Merci de m’avoir lue jusqu’au bout mais cela pour moi ressemble un peu à une thérapie que de pouvoir exposer mon histoire de cette manière qui est en fait un peu une façon d’exorciser mes souffrances.
    Merci aussi par avance de vos réponses, remarques et/ou commentaires…
    Flamme

    J'aime

    1. Bonjour Flamme,

      je me permets de répondre à votre témoignage, car votre histoire a des similitudes avec la mienne. comme vous, j’ai rencontré ma fj par un site (groupe de spiritualité), on ne s’est encore jamais vu. on s’est rencontré en novembre 2015. en fait, nos âmes se sont connectées en janvier 2015, j’étais a cette période en pleine dépression, et je lui ai transmis ma depression par l’intermédiaire de mon âme. je me suis sentie mieux en mai 2015, et en discutant avec lui, nous avons remarqué que nous étions mal ts les 2 a la même période. en janvier 2015, quand mon âme se connecte a la sienne, il tombe en depression,il a voulu mourir, il a pris des cachets, et a été hospitalisé. il est ensuite sorti de l’hopital, a fait du reiki, de l’hypnose pour guérir et s’est senti mieux en mai 2015, au moment ou moi j’allais mieux. quand on s’est rencontré, nous avons été tout de suite très complices, une grande entente entre nous, comme si on se connaissait déja. nous sommes liés énergétiquement, nous ressentons l’un et l’autre nos états d’ames. on avait prévu de se voir et puis il a fui, il ne m’écrivait plus. j’ai eu très très mal, comme une dépendance affective, une grosse perte, il me manquait. et puis j’ai compris que je devais lacher prise, guérir de mon coté mes blessures, de rejet, d’abandon… chose que j’ai faites et aujourd’hui je vais bien. La c’est lui qui va mal, il est en train de se séparer de sa compagne et cela ne se passe pas bien. je ressens ses douleurs, sa tristesse,son angoisse, c’est assez difficile a vivre,mais cela passe car je sais que cela ne m’appartient pas. nous sommes de la meme année, il a 43 ans moi 42. je vous conseillerai surtout de prendre soin de vous, de ne pas etre dans l’attente, c’est ce que je fais, j’aime cet homme d’un amour inconditionnel, je le respecte beaucoup. je sais que de son coté il m’aime meme s’il refoule ses sentiments, il m’a dit aussi que je lui plaisais. au début le fait de ne pas le voir me faisait souffrir, et la aussi j’ai laché prise, je sais que l’univers orgarnise tout de façon parfaite, que si on ne n’est pas encore vu, c’est que c’était prévu comme cela. je fais confiance a l’univers, l’avenir nous le dira, je n’attends pas après lui, meme si mon plus grand souhait est qu’il me recontacte (cela fait plus de 2 mois que je n’ai pas de ses nouvelles)et que nous nous rencontrions.
      pour la maladie, je ne sais pats trop quoi vous dire, simplement qu’il est possible de se transmettre la maladie(ce que nous avons vécu avec nos dépressions).nous sommes des miroirs, il vit ce que j’ai vécu il y a un an, l’impression de tout perdre, mes enfants, mon futur ex mari, des miroirs mais avec un temps de décalage. alors je le laisse régler ce qu’il a a régler, moi de mon coté j’avance, on va vendre notre maisons, procédure de divorce, un autre logement a trouver, je suis bien occupée.
      je vous souhaite bon courage , prenez soin de vous, pensez a vous, votre bien etre. N’hésitez pas si vous avez des questions.

      Aimé par 1 personne

      1. Bonjour charlinette !
        merci beaucoup pour votre réponse, ca fait du bien d’avoir un avis car depuis des mois que je vis cette situation, je n’ai JAMAIS parlé à quiconque de cet état de fait car je pense que personne ne comprendrait, me prendrait pour une folle…même pas à ma meilleure amie…de plus j’ai parfois l’impression que je n’ai pas le droit de le faire (???).
        Oui votre réponse m’a fait un bien fou…Après avoir lu ce long texte, il y a 2 jours, j’ai été prise d’une crise de larmes qui a même fini par m’inquiéter, car j’étais inconsolable pendant des heures…très peu dormi ou alors entre 2 sanglots…puis à mon réveil je me suis sentie mieux sans pour autant parler de rémission (lol) loin de là…mais j’avoue que j’ai eu ce sentiment de quelque chose qui s’était passé durant mon court sommeil…une sensation impossible à décrire…j’ai essayé de me souvenir de mes rêves sans succès (d’habitude ce n’est pas un problème d’ailleurs j’interprète parfois des rêves pour autrui sur un site qui s’appelle auféminin, et j’avoue que je fais mouche à chaque fois (1 seule fois à côté de la plaque, j’adore aider les gens de cette manière)…mais là impossible alors que j’ai eu l’impression que quelque chose d’inhabituel s’était passé au cours de mon sommeil…et depuis cet instant je ressens un progrès dans le lâcher prise…j’ai encore beaucoup de travail à faire mais je me sens plus détachée, et surtout je n’ai plus cette souffrance au niveau du thorax, ou du chakra ou encore du coeur…comme un volcan éteint…
        Je ne l’oublie pas (et je ne veux surtout pas) mais la passion est comme mise entre parenthèse peut être même en voie de s’éteindre je ne sais pas…je n’arrive même pas à lui en vouloir de me fuir (car c’est littéralement le cas, dès que j’arrive sur notre site commun, il se déconnecte) mais j’avoue que même avec les explications lues sur ce forum, je ne comprends pas de manière réaliste ce comportement…je me dis que je n’ai rien fait de mal pour ça au contraire (????) et qu’il y a quelque chose qu’il ne veut pas me dire, qu’il me cache…lui si pragmatique, je ne le vois pas vampirisé par toutes ces imprégnations liées au FJ.
        J’ai essayé de pratiquer l’écriture automatique ce matin et je n’ai jamais écrit aussi vite…mais trop vite car j’avais du mal à me relire, j’ai juste retenu dans ma télépathie qu’il y avait un voile à ne pas soulever…(???). Je n’ai pas insisté…
        Parfois je pense qu’il faut que j’oublie ce côté spirituel et de médiumnité afin d’être plus conforme à lui…mais je pense que c’est une erreur…car je la fuis mais elle me rattrape irrémédiablement (cela me fait peur malgré moi)…

        Ce qui est marrant c’est que sur le site de rencontres où je suis inscrite, je reçois des messages tous les jours très élogieux de plusieurs hommes alors que le seul que j’attends me fuit…je n’ai pas envie d’y donner suite…ces hommes me semblent « fades » à côté de lui (je suis désolée de parler ainsi, c’est sans préjugés, mais c’est le seul mot qui me vient à l’esprit)

        Autre chose : plus je me recroqueville et finalement me désociabilise et plus les gens sont gentils avec moi…je ne comprends pas ! alors je fais des efforts sur-humains pour leur répondre avec un sourire et là ils sont encore plus gentils…alors pourquoi, alors que je vois bien que j’attire les gens malgré mon statut d’hermite, je fais fuir le seul et unique être que je voudrais séduire…? spirituellement je m’entends mais je ne suis pas contre le fait de voir plus loin…car je l’aime certes, mais pour moi le mot amour n’est pas adapté…ce n’est pas ce que je ressens, c’est sans traduction, inqualifiable, il y a une partie « amour » mais pour la majeure partie, c’est autre chose, totalement incommensurable dont la définition et le vocable n’a jamais été défini car je pense que peu de gens voient de quoi je pourrais parler, mise à part les gens de ce forum (même moi je ne pensais pas que cette dimension pouvait exister)…ce n’est pas de l’amour c’est…je ne sais pas quoi…je dirai une sensation cosmique, limite divine (c’est ainsi que j’ai expliqué d’emblée et sans réfléchir à ma kinésiologue, la seule à être au courant).

        J’arrête là mon penchant à m’étendre encore et encore sur cette expérience car je n’en finirais jamais !

        La seule chose à retenir c’est que quelque chose s’est passée en moi me permettant ce fameux lâcher prise…j’en suis aux balbutiements, mais le progrès pour moi est pourtant énorme, car l’essentiel est de ne plus ressentir cette douleur quasiment physique au niveau du chakra du coeur…je ressens également que j’ai stoppé la conection télépathique…j’ai donné des vacances à mon intuition aussi…tout cela m’épuisait…je pense que je suis bien partie…pourvu que ça dure…

        Merci encore pour votre gentil message qui m’a fait tellement de bien

        Flamme

        nb : même la rechute de ma maladie semble finalement s’interrompre…et là aussi j’aurais beaucoup à dire…peut être dans un autre message si cela intéresse un lecteur curieux…

        Aimé par 1 personne

        1. Bonjour Michel
          Auriez vous un commentaire ou un avis sur mon témoignage ? J’aimerais beaucoup connaître votre point de vue.
          Je vous souhaite une bonne fin de journée.
          Flamme

          J'aime

          1. Bonjour Flamme
            oui, c’est vrai, je prends du temps pour répondre à votre passionnant témoignage…
            Charlinette vous a donné une fort belle réponse déjà, et ne n’ai pas grand chose à ajouter.
            Juste vous rappeler que le principal enseignement est une fois de plus qu’il vous faut apprendre à lâcher prise. Aimer, ce n’est pas prendre possession de la personne aimée, mais lui offrir la liberté de s’accomplir et de trouver son propre chemin. C’est la leçon essentielle des retrouvailles des flammes jumelles, et le but des séparations récurrentes, parfois très longues et désespérantes : si ces séparations ne nous rendent pas plus forts, c’est que notre égo fait de la résistance et nous empêche de lâcher la sécurité de notre petit confort.

            Sachons améliorer ce que nous sommes aptes à améliorer, mais aussi aimer ce que nous ne pouvons changer, tel que cela est et pour la raison que cela est : en découlera la compassion, le pardon, la gratitude, l’amour universel.

            Je vous souhaite d’être désormais dans la paix.
            Namaste.
            Michel

            Aimé par 1 personne

  7. Bonjour Michel,

    Permettez-moi de revenir sur mon long témoignage du 4 juillet dernier. Totalement novice dans le domaine des mondes spirituels (bien qu’un peu moins chaque jour) que je ne côtoie que depuis 2 semaines environ, j’ai découvert entre-temps l’existence des « portails organiques ». Je sais à présent sans l’ombre d’un doute que c’est à un PO que j’ai eu affaire, plutôt qu’à ma flamme jumelle (il y a trop d’éprouvés négatifs je crois, dans cette histoire, pour qu’il puisse s’agir de la même source) et si la séduction a finalement fonctionné après des débuts cahoteux, pour me donner longtemps l’illusion que j’avais alors affaire à mon « double », je comprends aujourd’hui que c’est parce que la personne avait été maître dans l’art de mimer à la perfection absolue (et de projeter) mon propre monde spirituel, du moins au début, pour parvenir à s’aligner sur ma propre corde énergétique et s’en nourrir ensuite (mais en entrant dans le vif de conversations spirituelles, cela n’a plus fonctionné… ce qui est apparemment l’une des caractéristique des PO). La découverte de ce que sont les PO et le sentiment d’avoir compris, cette fois, ainsi que la certitude que c’est bien ce qui définit la symptomatologie que j’ai exprimée, m’a immédiatement libérée de tout souvenir de l’histoire « sentimentale » et du bellâtre, qui n’était donc certainement pas être ma flamme jumelle, bien que l’article fasse toujours profondément écho à la fois aux faits vécus, et au ressenti spirituel. A moins qu’une flamme jumelle puisse aussi être PO ?? (Pardon pour l’éventuelle contresens de la question, mais elle vient de poindre à l’occasion du commentaire !).

    Merci d’avance,
    V.

    J'aime

      1. Bonjour,

        Portail organique… Je viens de consulter les différentes définitions, mouais….
        Y a pas mieux comme notion pour juger et caser définitivement une personne, dans le genre « laisse tomber c’est un portail organique » en gros c est une m..de qui n’évoluera jamais….

        Les différents points évoqués pour qualifier un po sont des points plus moins présents chez les gens en fonction de la force avec laquelle tiennent encore au système. Il n y a pas po ou pas po, il n y pas des gens chez qui toutes ces caractéristiques sont présentes et d autres qui n’en ont aucune, tout est nuancé en fonction de l’évolution de chacun.

        Nous savons que des miracles existent aussi en terme d’ouverture de conscience, en condamnant des personnes en tant que po nous condamnons aussi le miracle qu’ils puissent évoluer et ce n’est pas ce que nous souhaitons.

        Cette notion de portail organique, n’est clairement pas une notion divine et je crois qu’il vaut mieux l’oublier.

        Cela n’engage que moi, mais il fallait que je dise 🙂

        Aimé par 1 personne

        1. Bonjour David Aron,

          Merci pour votre avis. Je n’ai pour ma part pas du tout envie d’oublier la notion de « portail organique » et je ne l’oublierai pas. Vivement de ne continuer *que plus* à découvrir cette notion !

          V.

          Aimé par 1 personne

  8. Bonjour ma reference sur « Le syndrome du jumeau perdu » est livre et vidéo sur You tube de Alfred et Bettina AUSTERMANN. Belle journée

    J'aime

  9. Bonjour,

    Merci de votre attention. Je sors absolument bouleversée de la lecture de cet article, qui vient ENFIN m’expliquer, après 2 années de « parasitages » de pensée incompréhensibles, après une expérience (pourtant courte) de rencontre avec celui que je sais donc aujourd’hui avoir été ma « flamme jumelle », que cette rémanence de souvenirs anormalement longue, étrange et douloureuse (tout comme la courte histoire elle-même) et dont j’ai encore l’impression de ne jamais pouvoir me défaire, n’était pas un simple « échec sentimental », tel que je le pressentais depuis le début. Merci, merci, merci pour cet article libérateur ! Je suis d’autant plus bouleversée que l’une des conséquences inattendues et progressives de la rupture avec ma « flamme jumelle » (en mars 2015 – comme quoi j’y pense encore…) précipitée par la souffrance et des questionnements psychiques anormalement tenaces et longs, donc, après l’événement et au sujet desquels je n’ai pas reçu le soutien espéré de la part de mon entourage amical et spirituel d’alors, est de m’avoir précisément portée à également me séparer de cet entourage (le « coup » donc fut double, or comme j’étais dans une secte chrétienne de type apocalyptique-millénariste, au sein de laquelle je ne me rendais absolument pas compte être en situation d’imposture intellectuelle et spirituelle totale depuis 6 années, c’est réellement une progression). Et là, encore, je prends conscience à l’écriture même de ce commentaire, que le processus de déliaison radicale de l’emprise sectaire a commencé à intervenir exactement 9 mois après la rupture « sentimentale » d’avec la « flamme jumelle », soit juste le temps d’une gestation ! C’est tellement fort de sens ! Vraiment extraordinaire. Mais plus avant encore, mon bouleversement exulte à l’idée de penser qu’alors que je m’autorise depuis 2 semaines seulement – sans crainte de l’enfer ni de la damnation pour « occultisme » (!) – des enseignements spirituels hors Bible tels que ceux présentés sur ce site – qui m’ouvrent des cieux et une réalité sans précédents – j’ai terminé aujourd’hui même le livre d’un maître spirituel qui m’a fait prendre connaissance de l’existence de fusions et autres couples « karmiques », après la lecture duquel j’ai invoqué l’Un afin d’être enseignée sur la raison de la persistance des mes rémanences de souvenirs et de pensées douloureuses après à cette courte et déjà ancienne histoire sentimentale. Or je considère l’article comme une réponse directe à mon invocation, c’est très puissant ! Après ces longs prolégomènes, dont je m’excuse (j’écris vraiment sous le coup de la joie, après 28 mois d’obnubilation constante de mes pensées par ma « flamme jumelle », laquelle va peut-être enfin cesser !) j’aimerais vous expliquer le plus clairement possible ce qui m’est arrivé.

    J’ai 37 ans et j’ai vécu tour à tour dans un certain libertinage de 14 ans à 21 ans, puis dans la chasteté, les études et la recherche acharnée du Divin, de 20 ans (âge d’un divorce précoce, très douloureux, après un mariage tout aussi précoce et douloureux) jusqu’à mes 35 ans, âge auquel j’ai rencontré ma fameuse « flamme jumelle ». Il y a donc eu un changement de vie radical en moi de 20 à 35 ans, de longues études universitaires, une conversion religieuse, et durant toute cette période aucun homme n’a pris place dans ma vie, je les rejetais spontanément. En avril 2014, je me suis cependant laissée « tenter » par un site de rencontres, sur l’indication d’une connaissance, pour briser ma solitude. Ma « flamme jumelle » m’y a rapidement contactée (le premier) ; un jeune homme de 8 ans de moins que moi, d’une autre ethnie, qui ne me plaisait absolument pas physiquement, ses centres d’intérêt me rebutant carrément (il incarnait tout ce que je détestais) et le seul point en commun éventuel que nous puissions avoir était nos professions respectives, dans le champ de la santé. Hormis cela, absolument aucun « atome crochu » de mon côté. Je me demandais même pourquoi il venait m’importuner avec tant d’insistance… J’ai courtement répondu, par politesse, à son premier mail, mais pas au second. Il m’a dit plus tard qu’il s’était « senti poussé par une force inexplicable » à surmonter son désespoir face à mon indifférence – et à insister – car il m’avait de suite intuitivement « perçue » comme ayant un monde interne étant le reflet du sien, et je me suis finalement finalement laissée séduire, mais ce fut long, car il ne me plaisait pas et je me sentais mal à l’aise en sa présence. Au final, le plus étonnant est qu’il ne s’est même absolument jamais rien passé physiquement entre nous (!), pas même un baiser, car cette histoire ne se résume qu’à 3 rencontres réelles, de quelques heures chacune, en ville, très poliment, suivies de 7 mois de correspondance amoureuse soutenue, par e-mail, ensuite, car je suis partie travailler à l’étranger, et à terme il y a eu la rupture, à mon initiative. Pourtant, l’événement est encore chaque jour dans mes pensées, 27 mois après notre premier mail sur le site de rencontres !!! Cela ne saurait être « normal ».

    Je vivais donc, au moment de notre premier contact électronique, en situation de célibat choisi (que je voulais initialement définitif) depuis 15 longues années déjà, et ma vie était quasi monastique, sans que j’en souffre jusque là. Lui, à presque 28 ans, n’était jamais parvenu à vivre la moindre histoire sentimentale et était (peut-être l’est-il toujours, je ne sais) sexuellement vierge ; il n’avait jamais eu la moindre petite amie. J’étais très impressionnée par ce fait, qui le valorisait beaucoup à mes yeux. Toutefois, lors de nos 2 premières rencontres, il me rebutait totalement, physiquement (surpoids et disgrâces physiques multiples, « air vieux » étrange) et surtout, du fait de son tempérament. Cependant, j’ai totalement succombé à son brio intellectuel. A la 3ème rencontre, en août 2014, j’en était totalement éprise. Il était devenu pour moi le plus beau, le plus brillant des hommes, et je ne voyais plus que lui. Cependant, j’avais reçu entre-temps une proposition d’emploi pour l’étranger, que j’ai acceptée (cela était prioritaire pour moi). Je suis partie 10 mois, et il a de suite émis le souhait de m’attendre (encore une insistance « anormale »). Et là les paradoxes n’ont plus cessé. « Fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis ». L’absence a vite attisé mes sentiments, que je lui ai déclarés abruptement et sans ambages 2 mois après mon départ. Après un début fulgurant et un désir physique (bien que distant) graduellement puissant (il a très vite été question de mariage à mon retour) nous allions en permanence de passion et fusion absolues, en incompréhensions et disputes. De vraies « montages russes ». Je ne comprenais rien à cette situation, totalement illogique. J’étais perchée dans mes conceptions spirituelles (alors très avancées – dans la catégorie « Christianisme ») du moment, et alors que ce trait l’avait fortement attiré au début, et attisé en lui une quête profonde de spiritualité également, il ne parvenait plus à « faire face » dans nos discussions. Ses idées me paraissaient totalement « à côté » et un décalage profond se creusait. Nous avions décidément si peu de choses en commun ! Je souffrais, déjà, pourtant le lien était puissant et paraissait indéfectible. Il adulait encore pour sa part ses parents, son groupe d’amis d’enfance, et particulièrement une amie de 10 ans son aînée, qu’il avait au Québec et qui le soutenait beaucoup moralement depuis toute ce temps (que je nommais son « égérie »…), passionnée comme lui de jeux en ligne et avec laquelle il passait des heures qu’il qualifiait de « magiques » à jouer à des « mondes virtuels » via Internet (elle était toutefois en couple, et il visitait le couple une fois par an). Cette relation m’était très problématique tant elle pesait dans son discours, je me demandais s’il était bête, fou, immature, amoureux ou tout cela à la fois.

    Bref, cette relation très (trop) intense fut un véritable enfer, auquel j’ai mis un terme en mars 2015, moi-même alors toujours en Asie (pour le travail), lui en visite au Québec chez ledit couple formé par l’ « égérie » inaccessible et son compagnon de longue date. Amour… autant que haine finalement, du début à la fin. Je le HAÏSSAIS littéralement d’avoir soudainement très peu l’air de se soucier de moi lorsqu’il était là-bas. Il me dégoûtait. Je me demandais ce qui m’arrivait. Donc 3 rencontres réelles, 7 mois de mails « amoureux », une passion indéfinissable et hors du commun dans le sens où un éprouvé spirituel intense en était partie prenante avec une sorte de « télépathie » fulgurante (et même, de mon côté, de nombreux rêves prémonitoires tous actualisés à la perfection), un mariage décidé et annoncé dans les entourages respectifs, et pourtant un manque total d’adéquation de caractères et de spiritualité. Et toujours, aujourd’hui, des bribes interminables de certains des dialogues entretenus, des échanges passionnés et profondément amoureux, des disputes cinglantes et des souffrances insoupçonnées… Cela fait 28 mois que nous nous sommes rencontrés, 16 mois que tout est terminé, entre-temps au fond, pas grand chose (mon mental ne cesse pourtant de repasser en boucle nos derniers mails de rupture), plus le moindre manque éprouvé depuis longtemps à l’égard de la personne qui ne cesse pourtant plus de plus vouloir « partir » de moi (du moins de mon mental) au point que j’aie l’air totalement « dérangée » parfois en me surprenant à m’adresser directement à son « âme » avec force haine et vindicte, pour enfin ne plus y penser ! Je sais qu’il n’est pas celui que j’attendais et je ne souhaiterais pour rien au monde le revoir (mon plus cher souhait serait d’être débarrassée de ce « lien » persistant et nuisible !).

    Une chose importante : il n’a cessé de notre « vivant » (le savait-il, seulement ?) de me faire « revivre » des tensions, blessures et humiliations subtiles, déjà vécues de nombreuses fois par le passé, dans ma vie actuelle (et toujours par rapport aux figures masculines) ; pour ce qui est des vies passées, je me familiarise avec la notion et y adhère pleinement depuis peu seulement, je ne sais donc encore quel lien en établir, comme je ne sais rien de mes vies antérieures. Mais ce que je ai appris de l’article et notamment de l’effet « catalyseur » des ruptures qui interviennent inévitablement entre « flammes jumelles » au bénéfice de leur avancée ultérieure, me conforte dans l’idée que cette rencontre, profondément « extraordinaire » (au plan spirituel et de l’acuité de notre « fusion »), autant qu’ « improbable », « paradoxale », « incompréhensible » et finalement « impossible à vivre », nous était respectivement nécessaire pour sortir de schémas d’enfermement et d’erreurs profonds dans lesquels chacun de nous étions. Derniers détails (dont j’ignore s’ils sont importants ou non) : avec le recul, je perçois qu’il a été un double absolu du mari que j’ai eu à 20 ans (la flamme jumelle avec un profil de haute intelligence cognitive, le mari de jeunesse exprimant tout le contraire, sur ce plan ; pourtant, l’un dans l’autre, j’ai l’impression que le second a été un « rappel » douloureux du premier… et qu’au final c’était le même « esprit », matérialisé dans des enveloppes différentes…). Ma flamme jumelle et moi avions exactement la même « tâche brune » (ou de soleil, dite « melasma ») sur le front, au même endroit, et de même forme. En outre, la proposition d’emploi à l’étranger que j’ai eue dans le courant initial de notre rencontre, était située dans son pays de naissance (j’y retourne d’ailleurs bientôt, car dès que j’y ai déposé le pied, je m’y suis de suite sentie comme dans mon « vrai » pays natal, et parfaitement en fusion avec la culture et l’environnement).

    Si vous avez tenu la distance de ce long témoignage (dont je m’excuse une fois encore, mais tout est parti d’un seul « jet ») je ne peux manquer de clore par cette question : y a-t-il quelque chose de précis à faire pour enfin cesser d’y penser ?? Y a-t-il une piste particulière d’enseignement spirituel à défricher à ce sujet (en attendant de rencontrer mon vrai « élu », qui balayera tout bientôt, je le pressens déjà au fond de mon coeur et n’ai aucun empressement à ce sujet) ?? Je souhaite tant que les souvenirs liés à la flamme jumelle partent ! (Ou que mon âme cesse de se projeter dans la sienne, je ne sais : pourvu que cela cesse). Ils me parasitent malgré moi.

    Amitiés spirituelles,

    J'aime

    1. merci, Vinciane, pour ce long partage
      vous dites ne plus vouloir y penser… mais peut-on vraiment oublier sa flamme jumelle ?
      n’oubliez par que c’est toute notre existence qui est liée à notre flamme jumelle, et que nous retrouvons celle-ci d’incarnation en incarnation, sans que cela ne nous empêche de vivre un véritable amour terrestre avec une âme sœur ! … et dans ce cas, oui, nous pouvons peut-être ne plus penser à notre FJ… pendant un certain temps !

      Soyez sereine !
      Namaste
      Michel

      Aimé par 1 personne

      1. Bonjour, Michel, merci d’avoir eu le courage de me lire et surtout d’avoir usé de votre temps pour me répondre. Oh, mais cela est terrible, alors ! Ne pas pouvoir oublier, et y repenser constamment (et malgré soi) en de si mauvais termes, au surplus… Cette négativité n’est certainement pas bonne. Mais le pire, en me relisant… est que je me fais l’effet d’avoir été vraiment cruelle, voire impitoyable avec ma flamme jumelle ! Je ne peux qu’établir un lien avec mes anciennes « attaches » spirituelles, toutes faites de dualité et de séparativité, en même temps je me demande pourquoi il est venu au fond s’ « abîmer » en me trouvant, car je crains que ce soit ce qui ait eu lieu, en toute sincérité. J’avais relu mon mail plusieurs fois avant de le poster ici, mais sa relecture après-coup, ce matin, dégage en moi quelque chose que je n’avais absolument perçu initialement… Il me semble qu’il faut que je médite sur ce que « je lui ai fait »… Quelle prise de conscience ! Merci de tout coeur, en tout cas, cher Michel, pour ces puissants déclencheurs. J’ai le sentiment grâce à ces brefs échanges d’avoir réalisé un progrès majeur, dans la poursuite de mon chemin. Je ne veux plus être un « bourreau ».

        Avec toute ma reconnaissance,
        V.

        J'aime

  10. Bonsoir Michel, je vous lis pour la premiere fois suite a une etrange separation qui me plonge dans un etat incomprehensible. C’est aussi la premiere fois que je m’ouvre a la notion de relations karmiques.

    Voila on s’est « retrouves » cet homme et moi par un site de rencontres en decembre 2015. Je ne dirais pas qu’on s’est « toujours connu » mais qu’on s’est « re-connus » tres vite d’un autre passe oui, lui-meme le dit. Mais une etrange dynamique de rencontre s’est installee: c’est lui qui veut me voir et me demande un rendez-vous, je lui accorde, puis il repousse la rencontre, je me retrouve a l’attendre. Je me dis que ca n’a pas de sens mais c’est plus fort, nous devons nous voir. Je continue de tendre la main contre ma fierté ( celle de me voir en attente) jusqu’au jour ou un mois plus tard on se voit. Cette rencontre fut marquee par un desir hors de l’ordinaire, comme s’il fallait se melanger se reconnecter, une fusion physique intemporelle marquee par la beaute et la sensibilite, par un desir indescriptible, celui de cherir son ame. C’etait au-dela du corps et dans le corps. J’ai ete frappee par son regard, l’impression de connaitre ses yeux-la d’une autre vie. Puis on a reussi a se revoir une fois de plus un autre mois plus tard. Mais chaque fois, c’est une lutte contre les circonstances, tout nous separe, la distance, mes deplacements, nos horaires, etc. Et pourtant, je le sentais present sans etre a ses cotes.

    Et puis recemment, meme cirque, le fameux rendez-vous impossible a concretiser, beaucoup parce que c’est lui qui tergiverse, sauf que cette fois il est accompagne d’une foule de malentendus qui avant se dissipaient par la communication qui n’etait pas toujours facile mais possible. On pense tres differemment. Mais la, cela a donne lieu a une rupture de communication brutale. Je ne comprends strictement rien a ça, je souffre de me river a un emmure vivant. Il s’est emmure dans un silence pas complet mais mysterieux vis-a- is de moi… j’ai pense que je me faisais manipuler et je tente de me proteger.

    Je me vois vivre des contradictions extremes alors que vraiment il n’y avait aucune raison ( en apparence) pour qu’on se separe ainsi sur une telle incomprehension. Devant l’impuissance que je ressens a pouvoir lui adresser maintenant la parole, je m’y sens gravement obligee de me separer pour cesser d’en souffrir. La du coup c’est la pire separation qui pouvait m’arriver, la pire des souffrance, celle que je crains le plus, celle de la communication quand l’autre n’est pas mort. Quand il se tient la mais se fait impossible a atteindre. Sans explication. J’ai besoin de comprendre ce qui se joue car ce n’est pas une rencontre anodine. On s’est bel et bien reconnu mais il bloque desormais ma voix a ses cotes alors que cela nous menait vers quelque chose de beau. Est-ce une flamme jumelle? Ou quoi alors? Il a 37 moi 47. Et je sais que meme s’il m´ignore en apparence, il se tient la, car son energie persiste. On ne peut pas oublier comme ca ce type de rencontre. Et lui, encore moins car il en savait plus que moi sur les rencontres du passe. Je suis fachee, triste, perdue, car la ce ne sont plus les circonstances exterieures qui nous separent mais des circonstances interieures, c’est bien plus dur a prendre. J’ai besoin d’apprendre quelque chose de cette situation sans savoir comment, je ne veux pas recommencer le cycle de la misere ordinaire face aux ruptures. Si vous le pouvez, aidez-moi a prendre de la hauteur car je n’y arrive pas la tout de suite et cette fois cela m’est vital. Bien a vous, merci de tout coeur.

    J'aime

    1. bonjour Lali
      merci pour votre partage
      l’enseignement que je perçois dans ce dont vous témoignez est celui du détachement
      il se fait particulièrement impératif parce qu’il s’agit ici d’une urgence à laquelle vous refusez d’accorder crédit depuis trop longtemps
      je vous rappelle que l’amour inconditionnel auquel vous être appelée attend de votre part un total lâcher-prise dans l’humilité, car aimer ce n’est pas prendre possession ni accaparer l’objet de notre amour, mais c’est lui accorder confiance et liberté, totalement et gratuitement
      c’est le sens de la séparation de flammes jumelles en général, mais dans votre cas la leçon est sévère en effet… et c’est une faveur que vous font vos guides attentifs, pour accélérer votre élévation dans la lumière
      lorsque vous serez parvenue à lâcher prise et à accepter avec gratitude les choses telles qu’elles se présentent, les blocages se dénoueront d’eux-mêmes, et votre chemin vous apparaîtra dans son évidence
      ne vous posez plus trop de questions ici et maintenant : vous vous enfoncez inutilement dans l’anxiété et ainsi vous vous aveuglez !

      je vous souhaite tout le bonheur que vous méritez !
      Namaste
      Michel

      J'aime

      1. Bonsoir et merci Michel de votre réponse. Simplement dire que cette vision de l’amour possession n’est pas ce que je recherche non plus sachant bien ce que vaut la liberté mais l’expérience du mutisme volontaire de l’autre est capable de completement me déstabiliser, et en effet, pour la vivre de facon aussi « attaché » elle me renvoie là où ma vie a commencé et où cela fait le plus mal. J’imagine que ma chance est en cela qu’on me montre exactement ce que je dois faire, éclairer ce karma qui est le mien le comprendre et m’en détacher. Heureuse de savoir que j’ai des guides. Coincidences ou pas, cette FJ ( si vraiment s’en est une) a brisé son mutisme peu de temps apres que j’aie recu votre message… Il y a bien là séparation pour indisponibilité mais ce n’est pas ce qui me touche. Ce qui me touche c’est le degré sensible quand l’autre sait en plein où frapper pour reveiller la lecon, est-ce possible de se détacher vraiment de cette douleur qui surprend si fort…ou juste la vibrer jusque dans ses tranchants pour qu’elle se transmute et cesse d’etre destabilisante? Enfin peut-etre que je m’égare du contenu de cet article, desolée,

        Namaste,
        Lali

        J'aime

        1. vous commencez à voir clair, Lali
          et c’est pourquoi je ne répondrai pas à toutes vos questions, car vous avez compris que toutes ont leur réponse en votre cœur
          Awenn
          Mitacuye oyasin !
          Namaste
          Michel

          J'aime

            1. Bonjour Michel, je pense avoir compris (et vécu, et vos messages m’y ont aidé) l’intensité de la rencontre et la nécessité de la séparation entre les âmes jumelles pour mieux s’élever … mais pouvez vous me dire si selon vous il y a un lien entre le « jumeau perdu » et « l’âme jumelle » est ce possible d’imaginer que c est cette Âme qui a fait le choix de ne pas s’incarner en même temps que nous mais à laquelle on a été « connecté » pendant plus ou moins longtemps durant la gestation qui a pu revenir par la suite et c’est pourquoi l’on se re connais ?? merci par avance pour l’attention que vous porterez à mon message
              Victoire

              J'aime

              1. Bonjour Victoire
                Votre remarque ne m’étais jamais venue à l’esprit, et je reconnais qu’elle m’interpelle !
                J’approfondirai la question prochainement, mais dans un premier temps, votre théorie de la flamme jumelle en jumeau perdu réincarné me séduit assez !
                Il serait intéressant de rassembler d’autres témoignages comme le vôtre…

                Amis lecteurs, qu’en dites-vous ?

                J'aime

                1. Bonjour Michel, et merci pour l’attention que vous portez à mon message ; je pensais à cela car j’ai souvent lu et entendu qu’entre les Âmes jumelles il y a souvent (!) un écart d’âges important (en ce qui me concerne 12 ans)…ce qui pourrait s’expliquer par l’incarnation – aprés – de cette Âme qui a choisi de nous laisser grandir seul avant de revenir…… Merci

                  J'aime

                  1. Bonjour, Je n’ai vu qu’une partie du message de Victoire qui parle de « de jumeau perdu » et retrouvé. Il y a une chose qui m’interpelle dans ce concept de Flammes Jumelles, tout le monde parle de la reconnaissance (que j’ai aussi vécu) de l’élévation de conscience et de vibration, mais personne ne parle de l’effet tunnel (ubiquité) et notamment de l’effet miroir, qui est assez redoutable tant que nous ne nous sommes pas harmonisés dans nos énergies polarisées respectives. Mais je n’ai jamais entendu parler de la fusion à proprement parler, on ne peut pas avoir perdu sa FJ puisqu’elle fait partie intégrante de ce que Nous Sommes.
                    Par là, je veux dire que lorsque je me retrouve en présence physique avec mon Autre, la fusion se produit à tous les niveaux, la seule chose qui nous sépare en fait, est notre corps physique et nos disparités de vies dans le quotidien. Sinon, nous fusionnons réellement au niveau des corps subtils, cette fusion induit une sorte d’interférence pour notre égo, en tout cas, tant qu’il ne s’est pas habitué à la « présence » de l’autre, mais une fois que cela est fait, nous fusionnons alors à tous les niveaux, émotionnel, intellectuel, psychique, supra-mental, causal, ect. nous nous retrouvons alors à n’être qu’un seul et même Esprit mais incarné dans deux corps et donc deux corps fonctionnant avec un même et seul Esprit.

                    Dès lors, il est impossible de perdre un jumeau puisque par essence, nous sommes UN … il se peut éventuellement qu’il y en ait un qui se soit incarné et l’autre pas, ou alors pas en même temps, Dès lors une partie de ce nous sommes serait en train d’expérimenter la matière sans la présence physique de l’autre, mais cela fiat aussi partie d’un chemin d’expérience.
                    Ce qui est le plus troublant avec son Autre c’est cette intrication psychique et énergétique qui nous amène à parler, penser et être qu’un seul et même Esprit dans deux corps incarnés.

                    A partir de là, sur le plan physique, les rôles sont interchangeables, dans le sens où si FJ1 agit de telle ou telle manière, la FJ2 aura la capacité au niveau de sa psyché de faire sien tout ce que dit ou fait la FJ1 et inversement. Pour elles (les deux flammes) à un certain niveau, tout ce que fait ou dit l’une devient vrai pour l’autre (même si sur le plan physique les faits démontrent le contraire). Dès lors une FJ peut mentir impunément à son double (alors que les faits prouvent son mensonge) mais à un certain niveau de conscience, ce mensonge deviendra d’une certaine manière interchangeable, et surtout il perdra de son sens, car entre deux personnes lambda, si la première ment et que la seconde sait que la première ment, il y a alors conflit … mais cela ne se passe pas ainsi entre les FJ, car le mensonge du premier va devenir une vérité pour le seconde, même si le second sait qu’il s’agit d’un mensonge … plus subtil encore, l’effet miroir pourra pousser jusqu’à ce que le premier qui a impunément menti, arrive à retourner la situation et reproche au second son propre mensonge.

                    Difficile d’expliquer à travers des mots ce qui relève de situation vécue, de sensation et de perception, tant il faut arriver à concevoir les Flammes Jumelles qui se retrouvent ici dans cette incarnation comme des « organismes à deux têtes » … La vérité du premier peut être la vérité ou le mensonge du second et inversement … c’est subtil, terriblement confusionnant, mais assurément passionnant.

                    C’est sans doute aussi pour cela qu’il y a souvent une grande différence d’âge entre les FJ, ainsi que de grandes distances, car tous ce qui les séparent les aide d’une certaine manière à mieux se retrouver, dans ce sens que les effets tunnel et miroir sont ou peuvent être hyper violent lorsqu’ils sont mis en pleine conscience pour être vécu « normalement » et sereinement, car cela est véritablement déstabilisant et troublant à tout point de vue pour notre petit mental et notre égo limité, c’est un choc qui peut nous faire « perdre la tête2 et complètement partir en vrille …

                    Pour moi, il ne peut pas exister de « jumeau perdu » … un rapprochement loupé oui, mais perdu, non. Peut-être Est-ce pour cela que nous nous incarnons régulièrement, pour arriver à cette ultime fusion qui puisse nous permettre de n’être plus qu’UN sur tous les plans et devenir une Ame manifestée… Un Dieu incarné.

                    Evidemment, tout ce qui est écrit là n’engage que moi et les réflexions faites dans mon propre cheminement.

                    Bien à vous

                    J'aime

                    1. Merci Kycoo pour ce haut niveau de débat !
                      Petite remarque concernant l’emploi de l’expression « jumeau perdu » :
                      il s’agissait en l’occurrence de ce jumeau physique qui disparaît acidentellement, lors d’une fausse couche, une mort subite, un accident de la vie, et qui laisse au survivant un goût amer d’absence impossible à combler.
                      Pour le reste, vous avez entièrement raison : les FJ sont inséparables dans les sphères éthériques.

                      Namaste
                      Michel

                      J'aime

                    2. Merci à vous Michel,
                      Comme je l’avais mentionné, je n’ai vu qu’une partie du message de Victoire et juste attrapé ce terme de « jumeau perdu » sans connaître toute l’histoire. Merci d’avoir précisé, cela sera plus facile aux lecteurs pour s’y retrouver car j’ai effectivité développé un élément différent.
                      Encore merci …! 🙂

                      J'aime

          1. Bonjour Michel,
            Ma mère a eu une fausse-couche avant mon premier ancrage terrestre (fécondation), c’était des jumeaux de 2 mois et demi. Cela pourrait se rapprocher de la perte d’un jumeau pendant la grossesse si nous étions l’âme de la fausse-couche qui a précédé notre première apparition. Je vous remercie pour votre attention.

            J'aime

          2. Bonjour Michel,
            La fausse-couche était proche, 2 mois avant la fécondation. Certains auteurs disent que les âmes des fausses-couches reviennent dans la grossesse suivante. Je vous remercie de votre lecture.

            J'aime

  11. Bonjour et merci pour cet article

    Cependant il est bien difficile de savoir qui est qui 🙂

    Pour partager mon expérience, je fréquente un homme depuis 1 an 1/2
    Une relation chaotique car souvent dans l incompréhension, une bonne 15aines de ruptures et pourtant il revient toujours moi pas. Je suis sortie de la dépendance affective (amour universel et inconditionnel) et il ne comprends pas mon mode de fonctionnement. Mon monde comme il dit
    Jumelle ou soeur ?

    Juste avant j ai vécu une grande histoire d Amour avec un homme que je connaissais depuis 9ans. Un jour un déclic nos âmes se sont touchées. Mais cet homme qui n aimait pas la vie était dans toutes les addictions possibles. Si bien qu en mère de famille j ai du faire un choix après qu il m est fait 4 départs à l hôpital, 6mois après l avoir mis dehors à contre coeur il s est pendu et depuis je dis qu il vit en moi
    Jumelle ou âme soeur ?

    J aurais tendance à dire jumelle mais comment vivre alors une vie « normale » de couple avec un homme dans l attente sachant que notre jumelle est partie physiquement mais que son âme est la (dans le vas astral qui plus est )

    Merci pour vos lumières si toute fois vous pouviez m apporter réponse

    Joie et amour a tout vos lecteurs

    J'aime

    1. bonsoir Nadia
      merci pour votre partage
      pour vous éclairer, je dirai d’emblée que les flammes jumelles, ce n’est pas tout à fait une histoire d’amour
      ce serait plutôt un chemin parcouru de concert avec l’autre part de nous-même, cette part qui nous remet en question lorsqu’on s’égare ou lorsque nos questions restent sans réponse
      … et c’est pour cela que de longues périodes de séparation viennent interrompre le cours de la relation, dans le but de nous éviter l’endormissement dans le confort
      ceci explique donc pourquoi il ne faut pas espérer fonder un foyer et mener une vie de couple sur le long terme avec sa flamme jumelle

      vos deux témoignages, dans leur brièveté, me feraient pencher plutôt pour une relation d’âmes sœurs, sauf si une description plus détaillée devait argumenter en sens contraire

      quoi qu’il en soit, ce suicide ne doit pas vous culpabiliser : vous ne portez pas cette responsabilité ! chacun est responsable de ses propres actes !

      je vous souhaite une belle histoire d’amour
      « c’est du chaos que surgit la lumière »
      Namaste
      Michel

      J'aime

      1. Bonjour Michel

        Merci pour votre réponse bienveillante

        Je me suis deculpabilise depuis peu. Je commence doucement a me ré-parer consciente d avoir une mission. pour l instant je suis a decrystalise les chocs émotionnels retenus dans la memoire du corps grave à une energeticienne.
        Je lis beaucoup, en ce moment sur le Christ, afin de decristaliser mes croyances sur la Religion. Et sur tout ce qui peu nourrir mon âme

        Je suis encore décalée de mon axe (centre) et je partage autant que possible, instinctivement.

        Mener une quête spirituelle avec 3 enfants c est sport 🙂

        Pour mon ex conjoint parti, depuis qu il n est plus du monde physique j ai vu des choses, ressenti des endroits, j ai cru devenir folle. J ai eu un aperçu de magnétisme par des poussées que j essaye aujourd hui de canaliser par le Reiki. Je vois les synchronicites et ne met rien dans les mains du hasard, la loi d attraction opère
        C est parceque tout est arrivé juste après que j aurais cru que c était lui. Et à mon incapacité d aimer 1 seule et unique personne d Amour (terrestre). J étouffe en couple et nous finissons par nous perdre car nous n avons pas les mêmes aspirations…

        Pour ma deuxième relation, qui dure depuis 1an 1/2, de séparation en separations. Il a été la dans chacune de mes décentes il me dit etre fou d Amour. prêt à la vie commune, pas moi. Je ne l aime pas comme ca, comme je lui ai expliqué je l aime plus grand, et même quand je ne le vois pas tout va pour le mieux
        Est il possible que la différence soit entre éveillé/pas encore éveillé ?

        Merci d aider les âmes qui se questionnent sur leur chemin de guérison
        Belle et douce journée

        Nad.

        J'aime

        1. bonjour Nadia
          en réponse à votre question :  » Est il possible que la différence soit entre éveillé/pas encore éveillé ?  »
          je dirais : oui c’est une option à envisager et je vous y encourage ; c’est une occasion de cultiver en vous l’amour universel, la compassion, la patience, la tolérance, le détachement, le lâcher-prise…
          c’est pour vous un tremplin qu’il ne faut pas négliger
          surtout, ne réfléchissez pas outre mesure… le mental n’est pas toujours le meilleur conseiller !
          dites-vous que ce qui est, ici et maintenant, constitue ce qu’il y a de meilleur pour vous…
          Namaste
          Michel

          J'aime

          1. Bonsoir Michel

            De nouveau merci 🙂
            Pour vos conseils avisés, le temps que vous consacrez à nos questions et vos réponses très douces

            J'aime

  12. bonsoir,
    Merci pour votre partage, il a été partagé sur Facebook au bon moment 🙂 10 min avant on me disait : « Est ce vraiment ta Flamme Jumelle? n’est ce pas plutôt ton âme jumelle? »
    je me retrouve dans tout ce que vous dites… complètement!!!! à la seule différence est que nous travaillons ensemble… donc on se voit tous les jours! mais notre relation est comme vous dites une « danse » un coup on est proche, amis… un coup on se sépare! on se fâche…
    cette relation a fait ressortir en moi mes plus gros défauts, ma part sombre… sur laquelle je travaille actuellement…
    quand je suis rentrée dans cette société, il y a 8 ans… je l’avais croisé dans le couloir… & j’ai entendu en moi « c’est lui, c’est lui, c’est lui » ! j’ai halluciné & je me suis dis « non non nous somme au travail hors de question » ! et nous avons commencé à nous rapprocher de manière significative… 2 ans après!
    ensuite très rapidement, la relation a commencé à dégénérer… un coup on s’entendait bien un coup on se fâchait! des up&down non stop & encore aujourd’hui… mais on reste proche & plus fort à chaque fois! on grandit…
    Mais car il y a toujours un « mais », il est marié, des enfants… qu’ils aiment plus que tout… & il ne quittera jamais sa femme… comme j’ai quitté mon mari! Je me suis mise au Reiki pour m’aider… pour nous aider!
    Dans mon coeur aussi c’est les montagnes russes… & parfois, je perds espoir & je me dis que tout ceci n’est que foutaise!
    j’ai besoin de vos lumières 🙂
    belle & heureuse soirée
    Alex

    J'aime

    1. bonjour Alex
      merci pour votre témoignage
      ce que vous nous livrez fait bien sûr penser à une flamme jumelle
      mais quelques questions s’imposent…
      vous dites « perdre espoir »… qu’espériez-vous exactement ?

      si vous avez lu attentivement l’article, vous avez compris que les âmes jumelles ne s’appartiennent pas : elles sont une seule et même entité !
      les flammes jumelles ne sont pas destinée à partager le quotidien, mais à être séparées dans le quotidien pour se retrouver en temps utile à l’occasion d’enseignements à partager !
      les flammes jumelles s’aiment d’un amour universel, absolu, de nature divine, où tout est don gratuit, sans attente d’aucune sorte : c’est une école de lâcher prise intégral !
      il s’agit ici d’apprendre un amour de type « agapè », amour qui donne, et qui rayonne dans toutes les directions, amour qui rend libre l’être aimé, libre d’être ce qu’il a à être dans cette vie pour suivre le chemin de développement qui est le sien propre
      en l’occurence, quel est le chemin propre de votre flamme jumelle ? voilà la question à vous poser…

      s’approprier l’être aimé ne serait pas du domaine de l’agapè mais de l’éros (voir l’article sur ce sujet : https://regisliber.wordpress.com/2015/02/21/de-quel-amour-aimons-nous-eros-philia-ou-agape/)

      ouvrez les yeux
      soyez sereine
      tout est pour le mieux
      Namaste
      Michel

      J'aime

  13. Bonjour Michel,

    Je souhaiterais avoir des informations concernant et surtout vôtre ressenti à propos de mon histoire vécu. Il y a quelques temps j’ai visionné une vidéo d’ une femme et dès les premiers passages de celle-ci, il y a eu en moi une sorte d’ouverture de tout les chakras heureusement que j’étais sur le lit, car j’en suis tombé véritablement à la renverse en arrière cela était incontrôlable pour moi et j’ ai criais à voie haute c’est « ELLE » sans comprendre ce qui m’arrivé. Jamais de m’a Vie j’ai eu cette sensation et j’ai senti sa douceur et son parfum en moi et en moi et mon coeur sait mis à sprinter…. Je fait un peu m’a Vie et un jour j’ai ressenti, entendu et la même chose à mon égard, je me suis souvenu je n’ai pas vraiment cherché qui pouvais me dire ceci et par intuition car état cancer, je me trompe rarement, donc je suis revenu sur cette femme et là la connexion c’est établi et sans raison aucune… Elle était encore dans la personnalité et moi en réserve car je ne voulais plus souffrir en AMOUR pour une femme l’abandon de ma mère et des autres y ont contribuais grandement, car je connais mon pouvoir Aimer sans condition et sans faille, pour que vous sachiez me situé en tant Être spirituel je suis un pratiquant de Qi Gong et de Taï Chi et je suis aussi  » un disciple » du Maïtre Omraam que je considère comme mon Père et Maître…. Bref, je sais, sens, comprend, qu’elle me suit, et moi avec toujours dans la distance et télépathiquement, car pas l’occasion de se rencontrer pour le moment, ceci durent environ deux mois et des synchronicités son de plus en plus fréquente avec elle et mes pensés, mon état physique, conscience et sub ont aussi synchronisé avec Amma la Mère Divine et le maître Omraam, cela m’effrayer un peu car je me sentais parti pour illumination, mais j’ai toujours arrêté le processus, car en moi il y a désir de fondé une famille non conventionnel et terminer seul physiquement comme souvent ils le sont pas pour moi….. Le temps passe et l’heure de la rencontre arrive à une date que je ne peux oublié le 21 (le monde en tarot) il y a eu une attraction humaine mais vite fait le spirituel à pris le pas et naturellement la journée se passe normalement puis vient l’heure de la séparation nous nous prenions dans les bras et là choc, il y a eu un soupir de l’être tout entier le souffle de l’esprit descend dans nos centres respectif et remonte au niveau du coeur et tout ceci dans le naturel et la spontanéité, nous nous quittions et je lui avais dis que je devais l’abandonné pour mieux la retrouver car j’ai des possibilités de médium et de claiyonnance quand je vais bien et me pose pas de question et avant j’avait écrit que nous nous retrouverons et que l’éternité était notre allier… Quand je suis retourné j’étais dans un état de tendresse et d’amour sans condition aucune et elle aussi car nous communiquons à distance et nous avons su dès ce moment qu’il y avait quelques choses entre nous de hors normes…….les jours ont suivis pour moi j’étais dans un état ou tout se bousculé en moi plus de Paix, plus de travail il avait des voix dans ma tete qui essaye de ce faire entendre mais moi je ne prêter pas attention et elle m’a conctaté par mail et je lui ai dit que ma rencontre avec elle avait changer ma vie et que je ne savais plus qui j’étais…… en faites nous ressentons les choses en même sur un plan énergétique, émotionnel et intellectuel astral en fait tout car je suis un fervant travailleur de Lumière……. Je sais qu’elle me guide à distance car plus éveil vu qu’elle vit comme une none donc plus stable et moi moins car je suis en ville et mon travail et fait de sacrifies je donne tout au monde en m’oubliant……. J’ai comme des éclairs dans le coeur et elle aussi et je ne peux plus méditer comme avant ou faire du qi gong car à chaque fois on me dit à l’oreiller gauche tu attend quoi encore tu t’amuse……… Elle garde ses distance et reste très évasif sur notre relation, je crois qu’elle sait notre role mais je doit l’abandonner sur le plan humain pour affirmer mon Mon le plus profond mais je ne sais pas comment faire et peur de la perdre car c’est un amour hors du commun……un peu éclaircissement de votre pas et surtout une franchise et une vérité absolu sera pour moi bénéfique,car vous savez de ce qu’il s’agit et que le destin de l’humanité et entre nos mains à TOUS……..

    Je souhaite toute la Joie la paix la douceur et la quiétude du Monde

    M X

    J'aime

    1. bonjour Monsieur X
      merci pour votre partage !
      Ce que je lis me paraît un peu confus, et je ne saisis pas vraiment comment se déroulent vos échanges avec la personne rencontrée.
      Vous évoquez des éléments qui laissent penser à une flamme jumelle, d’autres qui font opter pour un coup de foudre envers une âme sœur…
      Quoi qu’il en soit, ma recommandation sera de veiller à ce que les choses soient clairement et pacifiquement exprimées entre vous, de manière à éviter les malentendus, les suppositions, les interprétations, tout ceci ne conduisant qu’à un monde d’illusion et de déception…
      Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement…
      Prenez la peine de faire les choses en pleine conscience, et ensuite, assumez la responsabilité de vos décisions, de vos actes et de vos paroles.

      Ainsi vous irez loin sur le chemin de lumière qui est le vôtre.
      Bien cordialement
      Namaste.
      Michel

      J'aime

      1. Re Michel,

        Je sais que cela et un peu dans le désordre, je suis assez déstabilisé en ce moment, il est vrai qu’elle reste assez évasif sur notre relation, malgré qu’elle me dise que je suis en elle et elle est en moi. Elle reste à une hauteur qui est sienne et que j’accepte… Mais je vis tout ce qu’elle vit à distance et vis vers à distance…… Vous avez touché un point essentiel pour la discutions qui n’est pratiquement inexistante et basé que sur la spiritualité……Merci prochaine fois qu’elle me contacte, j’y mettrais un point d’honneur…

        Portez Vous Bien

        M X

        J'aime

        1. Dls une question est il possible que la fusion ce crée à distance car j’en magazine du Qi avec le Qi Gong et nourrir ainsi mon corps et elle aussi fait la même chose ? retirer ce qui n’est pas louable comme commentaire pauvre de Moi

          J'aime

  14. Bonjour

    Je suis très troublé par votre article et en même temps soulagé de l’avoir lu !

    Cependant j’ai encore un doute sur ce qui m’arrive depuis quelques mois j’ignore encore si j’ai trouvé ou pas ma flamme jumelle, peut être ai je peur de la réponse !

    Voici le début de mon histoire quelque peu troublante (enfin pour moi ! ).
    A la suite d’un IRM et SCAN on m’a détecté des fibromes , de gros fibromes et surtout au nombre de 19.

    On m’a conseille un chirurgien vers lequel je n ai pas souhaite me diriger, je décide d’en chercher un par mes soins car j’ai cette impression que l’on me prend pour un « pigeon » en me dirigeant vers une clinique avenue d’Iena etc etc ….. du coup je décide de me diriger vers le public, je les contacts et je tombe sur une secrétaire extrêmement sympathique qui me dirige vers un chirurgien dont elle me fait les louanges.

    A mon premier rendez vous j’arrive avec beaucoup d’arrogance, sûre de moi, avec peu de temps à leur consacrer et surtout je souhaite que cette opération se fasse rapidement mais selon mon planning (je suis chef d’entreprise). Il est important de préciser que cette opération était importante pour moi car mon conjoint et moi désirons un enfant.

    Ce chirurgien m’écoute, sourit et lorsque je termine il prend la parole et me secoue en m’interpellant sur mon âge et surtout sur le peu de temps dont je dispose pour mener à bien cette grossesse.

    Il va plus loin en me remettant en place sur le temps que je vais devoir accorder à ce projet et que mon planning devra s’alléger. Et là d’un seul coup je sens les larmes qui montent et je me mets à pleurer devant lui (je me sens redevenir « moi »).
    La situation est devenue très étrange après ça je le regardais comme si on se connaissait depuis longtemps, je n avais aucune barrière avec lui pourtant il était entouré d’interne d’infirmières, mais à chaque rendez vous j’avais l’impression qu’il n’y avait que nous.
    Le plus étrange c’est que nous nous sommes vu qu’ une fois par mois jusqu’à l’opération pas plus et jamais seul .
    Il ne me manquait pas je n’étais pas impatiente de le voir. J’étais juste à l’aise et contente quand je rentrais dans son cabinet.

    La veille de mon opération il est venu pour le rendez vous dit « pré-op » pour me donner toutes les informations sur le déroulement de l’intervention, étant donné que c’était lui qui m’opérait. à ce moment là j’allais à la cafétéria chercher une bouteille d’eau j avais pas envie de rester dans cette chambre. A mon grand étonnement on a beaucoup échanger sur l’opération mais pas que ça sur sa vie ma vie c’était très étrange on était à l’aise comme de bon ami mon coeur était rempli de joie et j’étais apaisé.

    A son épart il m’a manqué, le lendemain après l’opération il était là à mon réveil et j’étais heureuse de le voir, rassurée de sa présence. J’ai sentie beaucoup de tendresse dans son regard à mon égard. J’ai même dit à mon compagnon qu’il pourrait être un copain pour nous tellement il est sympa!!!

    Je me suis sentie tellement bien pendant ces 4 jours à l’hôpital parce que je savais qu’il était là.
    Je le voyais tous les jours il me parlait de son épouse et de la seconde grossesse de sa femme. Ces discussions me paraissaient si naturelle.

    Par contre le soir je pleurais j’avais un manque une nostalgie, j’étais triste sans savoir pourquoi. J’ai mis ça sur le compte de cette Laparotomie ( c est une césarienne).

    Il est venu me voir avant pâque en me disant qu’il ne serait pas là le dimanche mais par contre qu’ils seraient là le Lundi. Pendant presque 48 heures je me suis mise à attendre ce moment et à préparer notre prochaine entrevue et le comble c’est qu’il n’était pas là c est une interne qui s’est occupé de ma sortie. Je ne me suis jamais sentie aussi triste abandonné, triste de ne pas le revoir, triste de ne pas avoir pu lui parler. Le plus drôle c’est que je n’ai pas d’attirance physique pour lui quand je pense à lui c’est uniquement en ami de discussion de partage….

    En rentrant chez moi j’étais malheureuse, en manque de lui ou de je ne sais quoi. Et je devais attendre un mois avant de le revoir … quelle torture.

    Il y a quinze jours j’avais rendez vous à l’hôpital, en me rendant là bas, une petite voix me disait « j’espère que je vais le voir, j’ai tant de choses à lui dire à partager avec lui » .
    En attendant devant le bureau de l’infirmière une personne m’interpelle et c’était lui , mon coeur a explosé on était content de se voir.
    On se met à échanger dans le couloir, je lui demande si il a du temps à me consacrer pour parler de ma sortie, de l opération, il m’explique qu’il n’a que 5 min à m’accorder ….au final on passe 30 min à parler de l’opération puis des énergies, c’est drôle parce que je me vois lui parler et lui dire qu’il doit me prendre pour une folle mais les maux ont des mots !!! il m’explique qu’il n est pas très au fait de tout ça mais que ça l’interrèsse d’entendre ce que j’ai à dire.

    J’aurais voulu avoir encore plus de temps je me sentais si bien et je crois que lui aussi.

    En rentrant chez moi j’étais très mal car je ne savais pas comment interpréter mes sentiments mes émotions …j’avais honte de me sentir proche de cet homme qui allait être papa moi qui souhaitais être maman, je suis heureuse et j’aime l’homme avec qui je vis. Je ne comprend pas.

    Du coup j’ai commence à faire mes recherches et à tomber sur votre article. Je dois le voir pour mon rendez vous post op Mercredi. J’ai très peur de ce qui m’attend !

    Ma vie me plait mais cette rencontre me perturbe.

    J’ai infiniment besoin d’être éclairé pour moi il s’agit de ma flamme jumelle.

    Merci encore pour votre aide

    Marie

    J'aime

    1. bonjour Marie
      merci pour votre témoignage
      en vous lisant, je cherche dans votre rédaction les éléments qui indiqueraient une rencontre de flammes jumelles… et n’en trouve guère pour l’instant.

      Âme sœur, certes, vous l’êtes !
      Mais les flammes jumelles sont liées/séparées d’incarnation en incarnation dans un but d’élévation spirituelle, chose que vous n’avez pas mentionnée dans votre description…

      alors, peut-être qu’en laissant passer un peu de temps et en observant l’évolution de votre relation, vous pourriez observer quelques détails plus précis évoquant un comportement, qui vous auraient échappé et qui davantage vous mettraient sur la voie d’une réponse

      un entretien plus approfondi m’aiderait sans doute à vous comprendre mieux…
      quoi qu’il en soit, je consulterai mes guides à votre propos, en leur demandant ce me communiquer ce qu’ils ont à vous dire en réponse à vos interrogations

      je vous recontacte prochainement
      Cordialement
      Namaste
      Michel

      J'aime

      1. Bonjour Michel

        Merci infiniment pour votre réponse.

        Je suis un peu perdue et en même temps soulagé de de vous avoir trouvé. Pouvoir en parler me fait énormement de bien.

        Si je souhaite m’entretenir avec vous comment puis je le faire ?

        encore merci

        Marie

        J'aime

  15. Bonjour. Jai eu le bonheur de rencontrer ma flamme jumelle. Jetais bien moins spirituelle. Enormement moins eveiller. Dans mon bonheur a suivie un malheur sans mot. Il est decede il y a environ 3 ans. Depuis je vie un pied dans la vie un pied de l’autre coter.le manque est difficilement suportable. Mais depuis son deces jai developé une spiritualité. Des « dons » jai totalement changé je me suis « reveiller »

    Pourquoi connaitre ma flamme jumelle pour le perdre ? Le retrouverais je dans ma prochaine vie ? Je vais devoir finir ma vie sans lui…est til parti parce que je netais pas a lepoque assez eveiller?…

    Quel leçon dois je tirer de cette tristesse infini…

    Merci

    J'aime

  16. Bonjour Michel,

    Je découvre votre site et cette article qui est merveilleux me parle beaucoup car je pense avoir trouvé ma flamme jumelle ! Mais je veux en etre sur alors cependant j’ai 2 questions !

    Est-il possible que des flammes jumelles aient pu se rencontré dans une autre vie que celle-ci ou ils ne se sont jamais incarnées ensemble ?
    Autre question, comment faire lorsque sa flamme jumelle n’est pas au meme niveau d’éveil, doit-on lui parler afin qu’elle en prenne conscience, je veux dire, essayer de la mettre sur la voie afin de l’aider, ou doit-on juste attendre en continuant a évoluer sans rien faire ?

    Merci pour votre réponse !

    J'aime

    1. bonsoir Jo
      merci pour vote intérêt
      à questions précises, réponses précises :

      – OUI, les flammes jumelles se retrouvent de vie en vie pour poursuivre leur apprentissage et leur élévation dans les énergies supérieures, et ceci depuis leur apparition dans l’univers

      – L’origine de la séparation des flammes jumelles est précisément l’écart de leur niveau d’éveil ; et la mission de la flamme éveillée est bien d’enseigner sa jumelle, ce qui est souvent un travail de longue haleine, en fonction du tempérament de celle-ci… ne pas perdre de vue que le travail est à réaliser dans tous les cas, et que les réincarnations se font dans ce but aussi longtemps que nécessaire !

      Bien cordialement
      Namaste
      Michel

      J'aime

  17. Bonjour ! Je vous recontacte pour donner quelques nouvelles suite à ma demande du 12 janvier dernier.
    J’ai beaucoup réfléchi à cette relation de flammes jumelles, et pratiqué la méditation. M. semble de plus en plus réceptif à ce que nous vivons. Notre communion est assez impressionnante, quand nous sommes dans la même pièce nous n’arrivons pas à nous éloigner l’un de l’autre, et je ressens presque constamment sa présence près de moi. Il a finalement accepté la proposition de voyage de l’an prochain… mais en la limitant à seulement un mois au lieu des deux mois prévus ! Nous avons eu de loin gués discussions ces dernières semaines, où il m’a finalement donné des réponses.
    Il m’a avoué ressentir les âmes, avec une empathie semblable à la mienne, et nous nous sommes encore une fois rendu compte que nos vies sont extrêmement similaires. En effet nous vivons les mêmes choses, quasiment en même temps ou alors il vivait les mêmes choses que moi à mon âge. En ce moment il vit des choses très difficiles psychologiquement et physiquement, ce qui se ressent sur mon état physique. Il n’essaie plus de m’éviter ou de se couper de moi, mais a finalement compris qu’il fallait faire avec ce lien…
    L’impossibilité de définir ce qui nous lie est de plus en plus présente, et nous oscillons entre tous les liens possible : frère et soeur, amis, père et fille, mère et fils, flirt… c’est cela qui me fait dire que c’est vraiment une relation de flammes jumelles.
    Je vous remercie de votre aide 🙂

    J'aime

  18. J’ai beaucoup aimé lire cet article et j’en profite pour parler de mon cas afin d’essayer de comprendre ce qui m’arrive.
    Tout d’abord je suis en couple depuis presque 14 ans donc deux ans en tant que couple libre. Précision: nous avons signé pour l’achat d’une maison il y a peu.
    Il y a bientôt deux semaines, je suis partie seule en vacances dans mon pays et la rencontre qui m’a bouleversée a eu lieu dès le premier soir. Voilà comment ca s’est passé:
    J’étais dans une discothèque ou l’on danse la Kizomba et un homme africain est venu me chercher à danser. J’ai hésité car il n’était pas du tout mon type d’homme mais finalement j’ai accepté me disant qu’une seule danse passerait vite. Le fait est qu’après la première musique nous sommes restés dans les bras l’un de l’autre et ce pendant une heure. C’était comme si on avait toujours dansé avant et comme si nous ne voulions plus nous lâcher. A la fin, je lui ai donné mon numéro pensant que jamais il reprendrait contact.
    Mais, dès le lendemain, il m’a écrit et nous avons discuté un bon moment jusqu’à ce que nous décidions de retourner danser le soir. Cette deuxième rencontre a été très intense puisque tous deux avions l’impression de se connaître déjà et sentions un lien très fort et inexplicable entre nous.
    Par la suite, nous nous sommes parlés tous les jours et petit à petit j’ai commencé à me poser des questions, soit comment c’était possible une telle chose alors qu’on venait de se connaître et que physiquement, il n’était pas du tout mon style.
    Nous nous sommes entendus comme si nous nous étions toujours connus et nous avons senti mutuellement que nous serions liés pour toujours car ce que nous ressentions était plus fort qu’un coup de foudre.
    Finalement, j’ai du rentrer et depuis je me sens complètement perdue. Je sens au plus profond de moi que cette personne fait partie de moi mais tout nous sépare (mon couple, la maison et la distance). Malgré cela, nous nous parlons tous les jours et sommes comme si rien ne pouvait nous séparer.
    En lisant un peu sur le sujet, j’ai cru comprendre qu’il avait des signes qui ne trompaient pas (j’ai toujours été attirée par l’Afrique sans savour pourquoi, je n’ai pas voulu d’enfants mais je me suis toujours dit que si je devais en avoir, j’aurais aimé qu’il soit africain, sa fille est née le même jour et mois que moi…).
    Tout ceci est-ce le fruit de mon imagination où est -ce bien ma flamme jumelle? En effet, si cela devait être ma flamme jumelle, cela voudrait dire un changement de vie complet et le fait de blesser mon compagnon actuel.
    S’il vous plaît, aidez-moi!
    Merci de me lire.
    Elisabete

    J'aime

    1. bonjour Elisabete
      merci pour votre partage !

      une première réflexion qui me vient à l’esprit après lecture de ceci : il n’y a pas d’exclusive entre une âme sœur et une flamme jumelle !
      cela signifie que l’éventuelle rencontre de votre flamme jumelle, si le fait devait s’avérer, ne devrait pas forcément remettre en question votre relation conjugale existante, car les deux ne sont pas incompatibles dans leur simultanéité

      en effet, en ce qui concerne les flammes jumelles, l’amour se situe à un autre niveau, il prend un autre sens : il s’agit d’agapè, c’est à dire d’un amour cosmique, sans dépendance aucune, sans appartenance, sans possessivité, mais avec au contraire bien plus de générosité et de détachement que ce qu’il vous serait possible d’imaginer aujourd’hui !

      en revanche, dans votre relation maritale, vous développez un amour plus concret, appartenant davantage au domaine de l' »éros » ou de la « phila », et à condition que l’explication soit entendue par votre partenaire, l’un et l’autre peuvent vivre en bonne harmonie

      la flamme jumelle ne connaît pas le sentiment de jalousie, mais sur ce terrain, il conviendra toutefois de ménager l’âme sœur, qui ne sera peut-être pas encore prête à entendre cet enseignement…

      alors, oui, votre vie risque de changer radicalement, c’est vrai, mais ne dramatisez pas l’évènement tout de suite… laissez-vous du temps : dans le monde des flammes jumelles, le temps n’existe pas !

      alors, laissez le bonheur venir à vous… il n’a pas besoin d’être harponné pour trouver le chemin de votre cœur !

      que votre chemin soit lumineux !
      Namaste
      Michel

      ——————–
      ps – je vous recommande la lecture de l’article ci-dessous :
      https://regisliber.wordpress.com/2015/02/21/de-quel-amour-aimons-nous-eros-philia-ou-agape/

      J'aime

      1. Bonsoir Michel,
        Je vous remercie infiniment pour votre rapidité à me répondre.
        Malheureusement, dans mon cas, je ne pense pas que mon compagnon actuel puisse comprendre cette « théorie » d’âmes sœurs et flammes jumelles. Encore moins qu’il puisse partager mes sentiments avec un autre homme.
        Je voudrais bien laisser faire le temps mais la construction de notre maison va tantôt commencer et après il sera trop tard pour tout chambouler. Ors, je sens que cette situation risque de se solder par une séparation puisqu’en ce moment je ne pense qu’à une chose: tout laisser pour aller retrouver ma « très probable » flamme jumelle.
        Merci d’avoir prêté attention à mon souci, Michel.
        Elisabete

        Aimé par 1 personne

  19. Bonsoir,
    Le jour où cela s’est produit, la reconnaissance d’âme a été si évidente et si puissante que la connexion avec ma FJ a été instantanée dès l’instant où nos chemins se sont croisés. L’embrasement des Cœurs et l’intrication énergétique a été totale, pendant plus de 2 ans, scindée en deux (entre ciel et terre) je n’ai pour ainsi dire plus touché terre
    Les personnes qui m’ont accompagnées sur ce chemin n’ont pas arrêté de me dire que j’étais plus avancée et plus éveillée que lui, pourtant, lui aussi m’avait « reconnu » il me semblait même être bien plus perceptif que moi et n’arrêtait pas de me faire des fausses promesses de retrouvailles (physique).
    Pendant tous ces mois et ces années, sa Présence invisible était un vrai délice, même si tout ce qui se passait sur plan dense où il ne se passait jamais rien allait entièrement à l’encontre de ce qui se passait dans l’invisible. Pourtant j’ai toujours espérer, encore et toujours de pouvoir un jour véritablement le retrouver et fusionner avec lui – en conscience – sur tous les plans.
    Cette impossibilité de le voir et d’être avec lui – physiquement – a été une souffrance, car cela allait à l’encontre de tout ce que je sentais, éprouvais et de tout l’Amour que j’ai pour lui, tout était fait pour qu’on soit réuni, tout… pourtant…
    Il n’a pas cessé d’agir de manière à compliquer sa vie, de me présenter des situations toutes plus pénibles et difficiles à vivre (même à distance), en me suppliant toujours de l’attendre.
    Et puis les situations se sont faites plus dures encore (si c’est possible) et le lien dans l’invisible qui faisait que j’avais l’impression d’être deux en UN et tout le temps avec lui, s’est lentement distendu pour finalement disparaître.
    Aujourd’hui, je ne le « sens » plus du tout, il a disparu, autant de le visible que l’invisible, revenue à niveau de conscience et de perception plus que banal et ordinaire, toute la magie et l’intensité jusqu’alors ressenti n’est plus.
    Je ne souffre pas de cette douleur qui vous étreint à en mourir, non, cette douleur, je l’ai connu lorsque tout mon Etre voulait le retrouver et ETRE avec lui… aujourd’hui, je suis simplement dubitative, car avec tout le travail que j’ai fait, tout l’amour éprouvé, tout le chemin initiatique parcouru, comment se peut-il qu’il n’y ait plus rien du tout, que ce soit dans le visible comme dans l’invisible. .. le but des FJ est-elle uniquement de se re-co-naître ?
    Merci pour votre site et pour tout votre travail.
    Bien à vous

    Aimé par 1 personne

    1. bonjour Samadhi
      merci pour ce partage
      En ce qui concerne l’identification de vos buts personnels, il n’y a que vous qui puissiez le faire. Je ne peux pas vous dire ce qui doit être réalisé de concert par vous et votre flamme jumelle, cela vous appartient. Pour la majotité d’entre nous, le but final est bien la fusion, mais celle-ci ne se produit pas toujours si rapidement après la reconnaissance. L’une des deux a parfois un long travail d’identification et de libération à réaliser sur soi avant de rejoindre sa jumelle.
      La séparation indispensable dont il est question dans tous les cas peut être en effet une longue épreuve de foi et de persévérance.
      Lorsqu’il est bien établi que c’est votre flamme jumelle et que celle-ci tarde à évoluer, ce que vous avez à faire est de demeurer accueillante et l’aider avec la plus grande compassion.
      C’est ici qu’est mise à l’épreuve l’élévation de notre amour divin. Si vous constatez un tiédissement de cet amour que vous avez ressenti, ne vous découragez pas : il y a probablement une leçon à la clé… et peut-être le besoin d’une retraite de quelques années dans le silence et la méditation. Pour l’Amour, le temps n’existe pas !

      Namaste
      Michel

      J'aime

        1. Message à l’attention de Samadhi: J’ai ressenti la même chose que vous dans l’intensité puis plus rien. Aujourd’hui, je ne ressens plus les douleurs, plus la connexion, mais plutôt un vide serein, ce qui est très troublant. Voici mon interprétation: en évoluant, nous laissons derrière nous les lourdeurs et élans de l’émotionnel, il reste quelque chose de moins palpable mais beaucoup plus léger, plus libre, qui ressemble à l’amour inconditionnel. On a moins besoin de donner de l’amour, puisque l’on EST amour. Il y a un passage de l’action à l’être.
          Pour ma part, cela coïncide aussi avec le départ de mon jumeau, alors peut-être avais-je à nettoyer cet émotionnel lourd et interventionniste pour me permettre de passer à autre chose. Lui ne sait rien de tout ça, ressent peut-être, mais surtout semble aller mieux aussi, n’est-ce pas le plus important? Cela rejoint ce que Michel écrit sur le rôle des âmes jumelles, qui se retrouvent lorsque c’est nécessaire pour leur évolution.

          Aimé par 1 personne

  20. Bonsoir! 🙂

    Cela va faire 1 an que je suis séparée physiquement de mon âme jumelle, depuis notre lien n’a jamais été aussi fort.
    On était dans la même classe, aucun de nous deux n’a osé aborder l’autre, j’étais impressionnée par ce qui émanait de lui au niveau vibratoire mais pas seulement, je le trouve également bel homme et son regard m’était étrangement familier… (ça restait toutefois vaporeux, je ne parvenais pas à formaliser cette sensation…).
    Malgré tout, les premiers temps, mon ego m’a joué des tours, à un moment donné alors qu’il débattait avec ferveur en classe pour faire connaître son opinion, je l’ai regardé de travers.
    C’est comme si je m’attendais à une meilleure réaction de sa part et que j’avais été déçu (mon ego ne comprenait pas d’ailleurs pourquoi je ressentais une affliction pareille).
    Une fois que j’ai commencé à accepter mes sentiments, tout s’est mis en place, j’ai commencé à ressentir des sensations de vide et de manque sans raison apparente, à me sentir bien ou rigoler toute seule uniquement parce qu’il se trouvait à proximité (je l’ai compris par la suite des événements), à m’endormir subitement comme bercée même quand je ne ressentais pas le sommeil (est ce un phénomène courant chez les FJ ?) ,à ressentir ses états d’âmes, à communiquer avec la Source (par ailleurs les synchronicités se sont enchaînés à grande vitesse pour me faire admettre et comprendre ce lien, c’était impressionnant! Merci les anges! :).
    Puis un beau jour, quelque chose de spécial s’est produit : un tournoiement intense au niveau du chakra du cœur et du plexus solaire tel que j’ai cru que j’allais tressaillir et tomber de ma chaise.. Là véritablement je n’en pouvais plus… (« Qu’est ce c’est que ça??! » Ai je pensé toute remuée).

    A présent qu’on traverse une longue phase de séparation (nécessaire cela dit), je sais que c’est ma flamme jumelle (comme beaucoup de monde, je ne connaissais pas l’existence de ces couples cosmiques) je travaille beaucoup sur « nous » et pratique la méditation.
    Il est également éveillé spirituellement, je pense même que c’est lui qui m’a reconnu avant moi, dans le sens ou il conservait ancré en lui le souvenir de notre vie antérieure commune qui s’est soldée tragiquement, nous avons été séparés de force et j’ai trouvé la mort…(j’ai soudain eu un flash alors que j’étais éveillée).
    Depuis, nos échanges énergétiques sont quasiment continus et se sont intensifiés (début de fusion ?), je me réveille systématiquement tôt le matin envahi par une magnifique vague d’amour et nous communiquons par télépathie par intermittence.
    Je sens sa présence enveloppante quand je suis au repos et même récemment sa chaleur, son odeur sur moi, ce qui n’est pas pour me déplaire…
    Parfois, il arrive qu’on se dispute tant notre connexion peut être envahissante, il cherche tant à me protéger..
    Je tends à fusionner avec lui sans pour autant perdre mon indépendance, ma personnalité propre alors je n’ai pas hésité à lui mettre les points sur les i.
    Petit à petit, même s’il y a des jours ou tout semble sans espoir, nous franchissons des étapes et obstacles, j’en suis trés heureuse, je prie l’archange Mickaël pour qu’il le protège…

    C’est bouleversant un tel lien, une telle intensité, je l’aime de mille façons, spirituellement, mentalement et physiquement.
    J’ai hâte de le retrouver mais je sais qu’il ne faut jamais bousculer les choses et encore moins les retrouvailles des FJ, laisser le temps faire son œuvre, j’oscille actuellement entre passion et détachement…
    J’avoue qu’une notice ne serait pas de refus ^^’ dans tous les cas je reste confiante et j’espère de tout cœur que les autres couples de flammes jumelles tiennent bons aussi! 🙂

    J'aime

    1. Bonjour Arkenstone
      Waouh ! merci pour cet émouvant témoignage ! Qu’il est réconfortant et encourageant de voir une flamme jumelle aussi clairvoyante, aussi enthousiaste, aussi lucide et posée !
      Vous appelez à l’aide, mais tout porte à croire que toutes les ressources dont vous avez besoin de trouvent au secret de votre cœur… Vous êtes sur le Chemin, franche et assurée, pleine de foi et de générosité ; vous avez compris l’amour inconditionnel ; vous êtes déjà dans la lumière… Ne vous découragez jamais ! Ne doutez jamais ! Je peux vous dire que votre accomplissement est proche…

      Tenez-nous au courant…
      Namaste !
      Michel

      J'aime

      1. Je vous remercie du fond du cœur Michel pour vos encouragements !
        Vous êtes également quelqu’un de trés généreux et empli de bonté ça ne fait aucun doute ! 🙂
        Ne vous inquiétez pas, je ne me découragerai pas, je ne peux pas me le permettre !
        Je vais poursuivre le travail avec sérénité et je vous informerai de l’évolution de notre relation.

        Portez vous bien! ^^

        Aimé par 1 personne

  21. Bonjour,
    Je m’intéresse depuis un long moment aux âmes-soeurs depuis que j’ai rencontré la mienne et maintenant, aux flammes jumelles car je pense être en présence de la mienne mais sans pour autant en être certaine…
    C’est une femme de 20 ans de plus que moi, et qui plus est est hétérosexuelle (oui, je suis aussi une femme).
    Lorsque nous nous sommes rencontrées, il n’y avait aucune attirance (du moins de mon côté) et pourtant nous avons énormément parlé, nous nous sommes confiées l’une à l’autre.. C’est venu comme ça… Puis pendant plusieurs jours, nous nous sommes revues sans qu’il n’y ait rien de plus..
    Puis nous ne nous sommes pas vues durant un mois et lors des retrouvailles, nous avons peu discuté mais nous nous cherchions dans la salle. Un soir où nous dormions ensemble et après une soirée plutôt alcoolisée, nous sommes passées à l’acte et le lendemain nous avons continué de nous parler comme si de rien était. Nous n’avons jamais recouché ensemble, mais il y a beaucoup de non-dit et d’incompréhensions.. Et lorsque j’essaie de lui parler, alors elle se braque. Un jour j’ai compris qu’il fallait laisser du temps et voir après… J’ai passé 6 mois loin d’elle et lorsque nous nous sommes retrouvées, c’était génial, un sentiment inexplicable..
    En lisant votre article et bien d’autres, des choses m’ont frappées, comme le fait que l’on arrive pas à se regarder dans les yeux, ou encore que l’on se retrouve mieux après s’être séparées… Mais aussi le fait que les personnes qui nous voient ensemble lors des occasions qui nous réunissent trouvent que lorsque l’on est réunies, on dégage une énergie positive…
    Je ne cherche pas vraiment à comprendre mais plutôt à voir comment elle réagit au fil du temps et ce à quoi elle aspire…

    J'aime

Déposez votre commentaire ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s