Ange & Dragon : l’Être & l’Ego

 

L’ego s’inscrit toujours dans le faire. L’Être est la seule chose qui s’accompagne de l’exact opposé : ne rien faire. L’ego est inscrit en permanence dans l’action et dans la réaction, ainsi que dans l’adaptation. L’Être est la Grâce personnifiée, au-delà de la personne. L’ego est résistance. L’Être est facilité. L’ego a besoin de voir. L’Être est bien au-delà de tout voir. L’ego est toujours en mouvement. L’Être est le non-mouvement.

Vivre, concerne l’ego comme l’Être. La vie de l’ego a toujours besoin de justifications et d’explications. La vie de l’Être est évidence et Silence. L’ego inscrira toujours son action dans une suite logique, où le point de référence est toujours lui-même. L’Être se passe de toute référence et le point de vue est indifféremment n’importe quel point de vue, sans différence aucune.

De l’ego à l’Être, n’existe que la distance qui est conçue par l’ego lui-même. De l’Être à l’ego, il y a coïncidence et Joie.

L’ego dépendra toujours de quelque chose d’autre. L’Être ne dépend de rien d’autre que de ce qu’il Est.

L’ego agit et fait, dans le monde des apparences et des causes. L’Être n’agit pas mais Rayonne, car cela est sa Nature.

L’ego satisfait des envies dictées par un sentiment de manque. L’Être satisfait des besoins dictés par sa survie.

L’ego est alimenté par l’expérience. L’Être est alimenté par l’Essence. Aucune expérience ne mène à l’Essence. L’Essence met fin à toute expérience.

Découvrir l’Être, c’est ne plus être affecté par une quelconque circonstance, par un quelconque évènement. L’ego est absence de Paix, l’Être est Paix. Dans les temps et instants où l’Être collectif apparaît, l’ego disparaît, même s’il ne le souhaite pas. L’Être, au-delà de la réponse, au-delà de toute évidence, est satisfaction, Joie et Plénitude. L’ego est inquiétude, l’Être est sécurité.

L’ego passe et trépasse. L’Être est stabilisé. L’ego croit contrôler et diriger. L’Être ne dirige rien, ne contrôle rien mais laisse ce qu’il est, être par lui-même et de lui-même.

L’ego aime par conviction ou intérêt. L’Être n’a pas à aimer puisque cela est sa Nature, son Essence et sa seule justification.

L’ego donne le sens d’une identité et de la propriété. L’Être ne peut être limité à une identité ou à une propriété. L’ego refuse l’éphémère, alors qu’il l’est. L’Être observe l’éphémère passer et n’est en rien concerné.

Au moment où le Feu brûlant de l’Amour vient vous poser la question de l’ego ou de l’Être, nul ne pourra ignorer les deux réponses possibles : le refus ou l’acceptation. L’ego ne peut se penser disparaître. L’Être n’est concerné, ni par l’apparition, ni par la disparition. L’ego vous prend au ventre ou à la tête. L’Être vous prend au Cœur et au Centre et vous rend Libre. L’ego est ignorance de l’Être. L’Être connaît à la perfection l’ego. L’ego est un masque qui s’adapte à l’environnement. L’Être est Permanence, quel que soit l’environnement. L’ego est attiré par la connaissance, vécue comme appropriation. L’Être Est la Connaissance, indépendante de tout savoir. L’ego se vit par contraste et comparaison. L’Être se vit par Amour, sans condition et sans limite.

Le seul choix est celui-ci : Être ou ego, donner ou prendre, se donner soi-même, ou se prendre pour le Soi.

L’ego reste un sourire circonstanciel. L’Être est le sourire permanent du Cœur, n’ayant pas besoin de l’apparence du visage.

L’ego exprimera toujours la résistance à l’évidence. L’Être exprimera toujours la Joie de l’Abandon.

L’ego défendra toujours son propre point de vue. L’Être n’a rien à défendre parce que sa Présence est sa propre défense. L’ego aura toujours faim et soif. L’Être est rassasié et n’aura jamais soif.

L’ego est changeant. L’Être est fixe.

L’ego ne pourra jamais vivre l’Instant Présent. L’Être ne connaît rien d’autre que l’Instant Présent.

L’ego cherche toujours à se montrer et à démontrer. L’Être n’a rien à montrer, juste à Être.

L’ego ne connaitra jamais la Vibration de l’Amour. L’Être est la Vibration de l’Amour.

L’ego manifestera toujours une densité exagérée. L’Être ne connaît pas la densité.

L’ego est affecté. L’Être ne peut être affecté.

L’ego cherchera toujours un point de comparaison, une échelle de mesure. L’Être ne compare jamais rien et n’a rien à mesurer parce que l’Amour ne se mesure pas.

L’ego se sert de l’œil, physique ou subtil. L’Être n’a besoin d’aucun œil pour voir. L’ego, en voyant, verra toujours ce qui est bien et ce qui est mal. L’Être ne peut voir le bien ou le mal parce que tous deux appartiennent à l’ego.

L’ego a besoin de se satisfaire. L’Être Est la satisfaction.

L’ego voudra toujours avoir raison, même en reconnaissant ses torts. L’Être n’a que faire d’avoir raison ou tort, parce qu’avoir raison ou tort ne s’exprime qu’au sein de l’ego.

L’ego est la marque laissée par l’absence d’Amour, perçu et vécu. L’Être ne peut connaître un amour extérieur.

L’ego est soumis aux aléas du temps, des pensées, des émotions, des souvenirs. L’Être est affranchi de toute causalité.

Jusqu’à présent, l’ego et l’Être étaient mis en parallèle, étaient juxtaposés. En quelques heures de votre temps, l’Être et l’ego ne pourront plus être juxtaposés, la conscience sera celle de l’ego ou celle de l’Être. L’ego est toujours lié aux sens et aux sentiments d’une histoire et à la croyance d’être une personne. L’Être ne concerne pas ce que vous êtes personnellement mais ce que vous Êtes, en Vérité, et communément.

S’ouvrir à l’ego, c’est s’ouvrir à l’alternance des hauts et des bas. S’ouvrir à l’Être, c’est ne plus vivre d’alternances : être, à la fois, en haut et en bas, comme ni en haut, ni en bas. L’ego ne connaît que le plaisir éphémère, qu’il conquiert par luttes et combats. L’Être ne connaît que la Joie Éternelle, qui ne résulte d’aucune lutte.

Jusqu’à présent et avant ce temps, l’ego pouvait se prendre pour l’Être mais l’Être ne peut jamais se prendre pour l’ego. Dorénavant, l’ego verra l’Être, face à face et en distance, afin de, clairement, s’identifier soi-même dans le sens d’une identité ou dans le sens d’une pérennité. L’ego se croit sans fin et fait tout pour éviter la fin. L’Être se sait sans fin et, donc, ne recherche rien. L’ego se sert toujours de la projection. L’Être ne connaît aucune projection. Dorénavant, l’ego verra l’Être, comme l’Être verra l’ego, en chacun, comme partout, de manière intime, comme de manière dévoilée.

Voir, au-delà des yeux et de toute vision, ce que vous Êtes ou ce à quoi vous tendez, par l’Abandon ou par la résistance, vous met en face à face, bien au-delà du simple jeu de l’ombre et de la Lumière parce que l’Être sait qu’aucune ombre ne peut être tangible dans la Lumière. Seul, l’ego voit les zones d’ombre et veut y apporter sa propre solution. L’Être laissera l’ombre se résoudre d’elle-même, par l’action de l’Être qui ne fait rien, par l’action de la Lumière, elle-même.

L’ego se croit Lumière et la revendique. L’Être Est Lumière et n’a rien à revendiquer ou à montrer. L’ego fera toujours tout pour éviter d’avoir à se voir. L’Être n’a rien à voir, comme rien à démontrer parce que cela Est. L’ego n’est pas mais il le croit. L’Être est, sans le croire, sans le voir, mais par proximité et immédiateté. Et surtout, le témoignage de l’ego est le jeu de celui qui agit. Le témoignage de l’Être est la Paix Suprême.

L’ego cultivera toujours l’antagonisme et la supposition. L’Être ne cultive rien parce qu’il est Évidence et Permanence.

La différence entre l’ego et l’Être tient simplement à ce que l’âme donne à toucher : soit l’âme a soif de matière, soit l’âme a soif de lumière. La soif de matière est un désir sans fin, une quête effrénée. L’Être est étranger à tout cela. Ainsi, dans ce temps, l’ego connaît et connaitra l’agitation. L’Être connaît et connaîtra la pacification. L’âme, qui reçoit la Lumière, peut brûler et disparaître, ou résister pour renforcer l’ego.

L’ego attend tout, l’Être n’attend rien. L’ego est surpris par tout ce qui lui arrive, l’Être s’attend à tout et donc n’est jamais surpris de ce qui lui arrive.

Eckhart Tolle

Publicités

3 réflexions au sujet de « Ange & Dragon : l’Être & l’Ego »

  1. Xéliane
    je suis confus en lisant ces lignes… le français que vous pratiquez dans vos commentaires n’est pas celui qui est utilisé dans mon pays et, malgré tous mes efforts, j’ai bien du mal à vous comprendre ! Peut-être un autre lecteur pourra-t-il vous aider ?
    Cordialement
    Michel

    J'aime

Déposez votre commentaire ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s