LAPACHO : l’arbre de vie des Incas

 

L’arbre de vie    (ou arbre « divin » des Incas)

Les Incas utilisaient l’écorce interne (aubier) d’un arbre sacré, appelé « Arbre de Vie » ou Tajibo, « celui qui soigne les maux », pour se soigner. Cet arbre à feuilles persistantes, qui produit une floraison de couleur rose magnifique, est connu de nos jours en France, sous le nom de lapacho (tecoma curialis).

Le lapacho est un arbre que l’on trouve en Amérique du Sud. Il en existe plus de 600 variétés, mais seules quatre ou cinq possèdent des propriétés curatives. Il a la particularité d’être totalement immunisé contre les infections provenant des champignons. Et, il est s’avère très efficace pour traiter les infections fongiques (Candida Albican), parasitaires, bactériennes et virales.

Autres noms : Tajibo (celui qui tue les maux), Pau d’Arcau (bois d’arc), tabebuïa avellanedae, Ipê-Roxo. 

Actuellement, les principes actifs du lapacho, notamment le lapachol, font l’objet d’une expérimentation, dans le domaine de la cancérologie, pour ses propriétés immunostimulantes. Le lapachol permettrait de soigner certains cancers, dont notamment la leucémie. Des recherches sont en cours.

Seule l’écorce interne appelée aubier est utilisée. La récolte de l’aubier se fait à un moment et une orientation précis de la journée, et cela jusqu’à une certaine hauteur de l’arbre.

Constituants 

Sels minéraux et oligoéléments : calcium, fer, magnésium, phosphore, zinc, chrome, silicium, molybdène, cuivre, manganèse, potassium, cobalt, sodium, bore, argent, or, strontium, baryum, nickel.

Autres constituants : 16 quinones, carnosol, xyloïdone, coenzyme Q10, coumarines, saponines participent à l’homéostasie et à la respiration cellulaire.

Le lapacho peu être consommé sous différentes formes : élixir non alcoolisé glycériné, thé en décoction, ou poudre conditionnée en gélules.

Selon les travaux de Pr. W. d’Acorsi, ainsi que d’autres chercheurs et médecins, voici les propriétés généralement attribuées aux principes actifs contenus dans l’écorce de lapacho :

  • immunostimulant, antitumoral, antiviral, antiseptique, antibactérien, c’est un excellent antibiotique d’origine naturelle, antipyrétique, anti-inflammatoire, soigne l’herpès, les aphtes, les cystites, les ulcères gastriques et duodénaux, les ulcères variqueux, l’eczéma, l’anémie, la leucémie, l’artériosclérose, l’arthrite, l’asthme, les bronchites, le diabète, les gastrites, la maladie de Parkinson, les polypes (intestins et vésicule), les maladies de peau, le psoriasis, etc.

Contre-indications :

En raison de sa teneur en coumarines, le lapacho est déconseillé aux hémophiles, aux personnes prenant des fluidifiants sanguins, ainsi qu’aux femmes enceintes.

source : http://kimberley974.over-blog.com/article-34623617.html

4 thoughts on “LAPACHO : l’arbre de vie des Incas

    1. bonjour Marylene
      je ne connais pas de contre indication au lapacho
      peut-être pourriez-vous vous informer auprès de votre fournisseur de xarelto si un effet synergétique pourrait apparaître en combinaison avec le lapacho
      cordialement
      Michel

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s