Je lui donnerai ton nom

je rêve de baiser ta lèvre de satin
comme on cueille en sa bouche à la belle saison
le savoureux fruit mûr au pêcher de l’Éden
et d’encore marcher sur tes chemins de cendre
en l’espace incertain ni chien ni loup-garou
sur la trace abolie d’un astre qui s’estompe
jusqu’à ce que du ciel s’en vienne la lumière
je m’élèverai vers ton miroir de splendeur
dans l’horizon muet des voyages lointains
avant d’appareiller le vaisseau de tes yeux
partant vers un lagon sur le sommet des brumes
et là je chercherai parmi les champs d’étoiles
celle qui brillera plus que toutes les autres

et je lui donnerai
ton nom

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s