solitude, à corps danse

Solitude je te salue
reine des nuits amères
impératrice aux rêves de sable

l’on t’appelle et te repousse
tu suscites désir et crainte

et l’on oublie
à chaque fois que deux êtres se complaisent
que ce qu’ils nomment aimer
n’est que simple accordance de leur propre solitude

Solitude
à-corps-danse
l’on t’épouse en naissant
et il n’est de divorce possible
devant l’autel de ta loi

en toi seule se trouve la vérité
la voie de l’accomplissement

en toi seule toute création
vie et mort
amour et haine
matière et néant
lumière et ténèbre

d’un battement d’aile
je t’appelle
d’un frisson
d’un murmure

ma paume s’impatiente
mon souffle t’invente
je suis déjà ton ombre
dans la lumière naissante

Solitude je viens
au blanc pays de tes merveilles
quérir le nom du monde

me livrer à l’amer de tes sables
au tendre de tes paumes
en cette nuit muette

bord à bord emplir de mon silence
la vérité de tes lèvres

cueillir à pleine brassée le bouquet de tes yeux
sans larmes ni regrets
sans voile ni pudeur

immerger en tes lagunes offertes
tous les frémissements
toutes les extases

prendre en flagrant délit d’abandon
ton regard évadé de l’instant

savourer le vide
le silence
l’absolu dépouillement d’un aveu de ciel

imprégner mes absences
de tes humeurs
de tes fragrances
de ta plénitude

désirer ton espace
en boire la mouvance
en savourer l’arôme
le ravissement

en ma mémoire désormais
tes images complices
tes mains offertes
tes secrets

Solitude saurai-je
l’amer de tes sables…

Michel Cliquet (2010)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s