LE JOURNAL D’UN CHAMAN

je suis présentement dans la lecture de « JOURNAL D’UN CHAMAN » de Mario Mercier


 

 

voici ce qu’en dit la présentation du livre :

« Le chaman est un médium entre ciel et terre, un voyant qui, dans la transe ou l’extase, communique avec l’âme même du monde, des êtres et des choses. Il travaille ainsi dans un état de grâce poétique, et tente de nous restituer ce contact instinctif avec les êtres invisibles — ou que nous avons perdues de vue dans notre monde « civilisé ». 

C’est dans la montagne, en solitaire, que Mario Mercier a tenu le journal de cette plongée en lui-même, en complicité totale avec les éléments, dans un état privilégié où le chaman se dédouble et dialogue avec les esprits. Instants de jubilation et d’inspiration poétique transcrits dans une langue savoureuse et authentique. Comme alternative à notre monde régi par la science et le matérialisme, Mario Mercier propose une autre philosophie de vie, disons un passage à l’acte poétique : « La liberté de l’Homme doit embrasser tout l’univers »…

Une révolution paisible. »


 

 

extrait :

« Quel est celui que je rêve

Qui me rêve

Et que nous rêvons

De quelle rive est-il

De quel rêve sort-il

Celui qui me rêve

Que je rêve

Et que nous rêvons

Peut-être que nous avons

Le même rêve

La même rive

Et pourtant il me semble

Que nos rêves

S’ils nous rivent ensemble

N’ont pas la même sève »

« Chaleur lourde ! Je marche sur la petite route qui mène à la montagne. Avec mon grand sac sur l’épaule que je tiens par une bride et mon tambour sur le dos engoncé dans un autre sac en tissu, j’ai l’air de partir pour la guerre, mais ce sera d’une bonne guerre pour moi-même. Soldat de l’Esprit ! Je me suis nommé soldat de deuxième classe et maréchal à la fois. J’ai pour arme mon cœur que je vais essayer de rendre immense. Pour qui vais-je me battre ? Pour la couleur de mon âme, pour sa lumière, et mon front sera tout l’espace de mon esprit. Point d’envahissement dans cette guerre, mais une conquête de soi-même à travers l’univers. Et tout en marchant, je pense à cette parole de mon père qui a dépassé le tourbillon terrestre : « Si un jour tu étais appelé à faire la guerre, ne te rends jamais ! » Comme équipement, je dispose de mon corps ; comme armement, de mes pensées et, comme viatique, de mon pouvoir d’émerveillement, car s’émerveiller, c’est vivre dans l’intensité de soi-même. Mon champs de bataille ? Le monde que je brûle de mes regards et qui me brûle de sa présence. Le monde qui est aussi de ma vie déployée au-dehors. »

[…]

One thought on “LE JOURNAL D’UN CHAMAN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s