savoir l’amer des sables


“La poésie est ministère de solitude et de silence;
elle est propédeutique à tous les au-delà”
Gilles Baudry

je veux écrire aimer
simplement
comme font les enfants
un peu de sable dans les yeux
à la main une plume de paon
et dans le sourire l’offrande
d’un croissant de lune

aimer est château de papier
dont le soupir du temps ne laissera
qu’un tapis épars de mémoires fanés
au dernier jour nous reposerons

gisants de sable en la paume du vent
encore nous faudra-t-il chercher
sous le poudroiement des aubes
la perle inavouée

encore faudra-t-il marcher
avec sous les semelles
la boue des chemins
où nous avons trop pleuré

le jour s’avance
je le suis
sans relâche au papier je confie le vol
du corbeau blanc de mes éclipses

son ombre caresse mes silences
voluptueusement
je bois l’absinthe
et tends la main au vide

quelqu’un s’en saisira
sera-ce Dieu…
sera-ce un ange…
ou une gueuse ?

poème
nécessité de lieu
urgence de dire
de poser sur le papier
cette matière impalpable
ce sable de déraison

non point posséder l’écrit
mais être possédé par lui
innocent et vierge
à chaque page blanche

la quête du poète ne regarde que lui
elle n’est point le bonheur
le bonheur est un état de grâce instantané
que favorise un concours occasionnel
de circonstances aléatoires

il n’est pas un artefact
à quoi bon le poursuivre
le poète ne pourra qu’en rêver
seul importe l’à construire… l’à créer
ce qui n’est plus à bâtir est voué à la ruine et à l’oubli

la permanence n’est point d’ici
tout est éphémère hormis l’illusion
et dans l’illusion de l’impermanence du poème
transparaît l’absolue vérité mot à mot exprimée

bien sûr l’instant est de sable
mais sa trace est éternelle
et parce que sa trace demeure
l’instant demeure

le poème est lieu de vie
bien qu’éphémère soit la vie
aussi la vie est éternelle

évanescence et permanence
sont les deux visages de Dieu
et l’acte du poète façonne l’éternel
avec des mots fugaces

oui le poète est à l’image de Dieu
la quête du poète est l’écriture absolue
exprimer ce qui doit être dit
tout cela et rien de plus

en tout temps veiller à proclamer
le vrai
le beau
l’absolu
et rien que cela

hormis quoi tout ne lui sera
que silence
et solitude

Solitude je te salue
reine des nuits amères
impératrice aux rêves de sable

l’on t’appelle et te repousse
tu suscites désir et crainte
et l’on oublie
à chaque fois que deux êtres se complaisent
que ce qu’ils nomment aimer
n’est que simple accordance de leur même solitude

Solitude
à-corps-danse
l’on t’épouse en naissant
et il n’est de divorce possible
devant l’autel de ta loi

en toi seule se trouve la vérité
la voie de l’accomplissement
en toi seule toute création
vie et mort
amour et haine
matière et néant
lumière et ténèbre

d’un battement d’aile
je t’appelle
d’un frisson
d’un murmure

ma paume s’impatiente
mon souffle t’invente
je suis déjà ton ombre
dans la lumière naissante

Solitude je viens
au blanc pays de tes merveilles
quérir le nom du monde
me livrer à l’amer de tes sables

au tendre de tes paumes
en cette nuit muette
bord à bord emplir de mon silence
la vérité de tes lèvres
cueillir à pleine brassée le bouquet de tes yeux

sans larmes ni regrets
sans voile ni pudeur
immerger en tes lagunes offertes
tous les frémissements
toutes les extases

prendre en flagrant délit d’abandon
ton regard évadé de l’instant

savourer le vide
le silence
l’absolu dépouillement d’un aveu de ciel

imprégner mes absences
de tes humeurs
de tes fragrances
de ta plénitude

désirer ton espace
en boire la mouvance
en savourer l’arôme
le ravissement

en ma mémoire désormais
tes images complices
tes mains offertes
tes secrets

Solitude saurai-je
l’amer de tes sables…

Michel Cliquet (2010)

Publicités

10 réflexions au sujet de « savoir l’amer des sables »

  1. La quête du poète est le geste aussi
    le texte ne peut être sans celui-ci !
    Amant des sables … qu\’est ce ?
    dit la petite princesse !
    (mince pourquoi le petit prince était il garçon ?)
    Dans mon rêve , j\’aurais sans doute
    préfèrer un amant de pierre …..
    Au soleil de Pierre …
    Pierre qui "grave" …
    Pierre qui est dans l\’éternité des mots !
     
    un instant de mots "complices" …
    Bizette …
     

    J'aime

  2. Bonjour ,
    J\’ai lu ton poème chez Fleur Indigo et j\’ai eu envie de visiter ton espace , tout simplement …Et là je vois et je lis une belle poésie …
    Je reviendrais au fil des plages lire et surfer sur les vagues de tes mots …
    Belle et douce journée
     
     

    J'aime

  3. Alors ça va toi?
     
    Tu as fais des photos dernièrement?
     
    Ça avance tes projets?
     
    Mon w-end s\’annonce tranquille, aucun plan de fait….je crois que je vais en profiter pour me replonger dans tes textes…
     
    À bientôt!

    J'aime

  4. merci Paule

    tu vas, tu viens, comme une brise
    dans les rameaux du sophora
    tes mots lointains sont des poèmes
    dont le matin nourris mes pas

    J'aime

  5. Tu vas
    Tu viens  
    Toujours un plaisir de te lire .
     
    Vivre dans le rêve
    Ou vivre avec des rêves ?
     
    Et mélanger les rêves à la vie !

    J'aime

  6. HA! lollllllllllllllll
     
    Alors comme ça capitaine crochet me dit que t\’en pinces pour lui? loll
     
    Blagues à part…..ce texte ……Toujours cette sensualité "crue"….J\’aime beaucoup, encore…
     
    Et si la solitude était amoureuse de l\’AMour?….Et que pour cette raison, ne le quitte que partfois ? 😉
     
    Euh….je ferais mieux d\’aller boire mon premier café de la journée j\’crois 😉
     
    Byebye xx

    J'aime

  7. Oui Regis!
     
    Je suis tombée amoureuse….
     
    De la Vie….de ma Vie….Tout simplement!
     
    Ton petit commentaire m\’a fait sourire….quelques personnes de mon entourage déjà disent me penser amoureuse et cherchent à savoir de QUI! lollll
     
    Refusent  de croire que je suis simplement HEUREUSE et que j\’ai en moi un amour si beau, si vaste, si infiniment grandissant, sans qu\’il ne soit dirigé vers quelqu\’un en particulier!
     
    Je reviendrai tout à l\’heure relire ce long texte que tu as ajouté ici…
     
    Bises…Et "bon vent" toi-même 😉 loll

    J'aime

Déposez votre commentaire ici :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s